Samedi 30 Juillet 2022

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 49-56

De quel amour j’aime ta loi !

49
Rappelle-toi ta parole à ton serviteur,
 
 celle dont tu fis mon espoir.
50
Elle est ma consolation dans mon épreuve :
 
 ta promesse me fait vivre.
51
Des orgueilleux m’ont accablé de railleries,
 
 je n’ai pas dévié de ta loi.
52
Je me rappelle tes décisions d’autrefois :
 
 voilà ma consolation, Seigneur.
53
Face aux impies, la fureur me prend,
 
 car ils abandonnent ta loi.
54
J’ai fait de tes commandements mon cantique
 
 dans ma demeure d’étranger.
55
La nuit, je me rappelle ton nom
 
 pour observer ta loi.
56
Ce qui me revient, Seigneur,
 
 c’est de garder tes préceptes.

Lectures du jour


Deuxième livre des Chroniques, Chap. 36, v. 19-23

19
 Puis les Babyloniens brûlent le temple de Dieu et démolissent le mur de Jérusalem. Ils mettent le feu aux palais et détruisent tous les objets précieux de la ville.
20
 Leur roi déporte à Babylone ceux qui ont échappé à la mort. Ils deviennent ses esclaves et les esclaves de ses fils, jusqu'à ce que les rois de Perse prennent le pouvoir.
21
 Voilà comment se réalise la parole que le Seigneur a dite par l'intermédiaire de Jérémie: "Le pays sera abandonné pendant 70 ans jusqu'à ce que son temps de repos arrive à sa fin. Cela remplacera les périodes de repos qui n'ont pas été respectées."
22
 La première année où Cyrus, roi de Perse, est roi de Babylone, le Seigneur décide de réaliser la parole qu'il a dite par l'intermédiaire du prophète Jérémie. Il donne à Cyrus l'idée de faire connaître dans tout son royaume, oralement et par écrit, le texte suivant:
23
 "Voici ce que déclare Cyrus, le roi de Perse: Le Seigneur, le Dieu qui est au ciel, a mis sous mon pouvoir tous les royaumes de la terre. Il m'a chargé de lui reconstruire un temple, à Jérusalem, dans le territoire de Juda. Tous ceux parmi vous qui appartiennent à son peuple, qu'ils retournent à Jérusalem! Que le Seigneur leur Dieu soit avec eux!"

Commentaire

Et après?

Cette fois, c’est la fin.
Les Babyloniens brûlent le sanctuaire, détruisent les objets du culte, emmènent en esclavage les rescapés des précédentes razzias.
Et voilà que de la non-observance de la loi divine – notamment des «sabbats / temps de repos» – découle un temps de friche. 70 années de rien. D’absence. De silence.
Davantage encore que les 40 années du peuple au désert lors de l’Exil.
40, c’est le nombre de l’attente, de la promesse. 70 est plus rigoureux, plus austère, c’est le nombre de Dieu, de sa plénitude, de son accomplissement, comme est accomplie la création en 7 jours. Le 7 de Dieu multiplié par le 10 de la loi.
Le temps, donc, d’une recréation, d’une vérité et d’une loi qui dorment pour mieux se régénérer. Temps pour un chemin de résilience, dirait-on aujourd’hui.
Et c’est ainsi que se terminait ce deuxième livre des Chroniques.
Tout semble fermé, mais c’est pour un temps fixé. Un après est donc possible.
Et l’après nous est proposé, dans les versets suivants (36,22-23) qui ont été ajoutés pour faire le lien avec le livre d’Esdras (1,1-3): le texte est identique, annonçant la domination des Perses sur les Babyloniens, et l’accession au trône du grand roi Cyrus considéré comme l’envoyé de Dieu (voir aussi en Esaïe 42,1 ou en Jérémie 50,44).
En effet, c’est le roi, largement mentionné dans le livre d’Esdras, qui permettra le retour des exilés.
Cyrus est facteur d’espérance et de reconstruction.
Le deuxième livre des Rois, lui, conclut aussi sur une note d’espérance, mais différente: Yoakin, déporté, retrouve 27 ans plus tard une place d’honneur auprès du roi de Babylone, et mange à sa table.
D’une manière ou d’une autre: tout n’est donc pas perdu! Le retour est sous-entendu après le temps de jachère; retour au pays et retour de la dynastie.
Les temps de jachère de nos vies sont aussi des temps de préparation au retour. Retour à la vie. Retour à Dieu.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur,
prends soin de notre destinée
et souviens-toi de tes promesse envers ton peuple.
Sois avec tous ceux qui sont sans défense:
les éprouvés, les malades, les mourants.
Que ta Parole se répande parmi nous,
jusqu’au jour où tous les peuples
se prosterneront devant toi,
et où toute langue proclamera
que tu es le Seigneur, à la gloire de Dieu, le Père.

Cantique 12-12 (du recueil Alléluia)

Notre Dieu est délivrance