Samedi 29 Octobre 2022

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 153-160

De quel amour j’aime ta loi !

153
Vois ma misère : délivre-moi ;
 
 je n’oublie pas ta loi.
154
Soutiens ma cause : défends-moi,
 
 en ta promesse fais-moi vivre !
155
Le salut s’éloigne des impies
 
 qui ne cherchent pas tes commandements.
156
Seigneur, ta tendresse est sans mesure :
 
 selon ta décision fais-moi vivre !
157
Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;
 
 je ne dévie pas de tes exigences.
158
J’ai vu les renégats : ils me répugnent,
 
 car ils ignorent ta promesse.
159
Vois combien j’aime tes préceptes, Seigneur,
 
 fais-moi vivre selon ton amour !
160
Le fondement de ta parole est vérité ;
 
 éternelles sont tes justes décisions.

Lectures du jour


Livre d’Esther (grec ancien), Chap. 14, v. 14-18

14
tu sais que j'ai détesté la gloire des sans-Loi, que le lit des païens et de tout étranger me dégoûte.
15
Toi, tu sais la contrainte que je subis: il me dégoûte, l'insigne orgueilleux que j'ai sur la tête les jours où je suis en représentation; il me dégoûte comme une serviette périodique et je ne le porte pas les jours où je suis au repos.
17
Ta servante n'a pas mangé à la table de Haman et je n'ai pas honoré le banquet du roi, ni bu le vin des libations.
17
Ta servante n'a pas trouvé le bonheur depuis que j'ai changé de condition jusqu'à maintenant, sauf auprès de toi, Seigneur, Dieu d'Abraham.
18
Dieu, qui as puissance sur tous, écoute la voix des désespérés, arrache-nous à la main des pervers et arrache-moi à ma peur".

Commentaire

Arrache-moi à ma peur!

La prière d’Esther, dans le texte grec, est bien plus tardive que la base hébraïque de ce récit. La reine y affiche un dégoût de sa position de reine, d'épouse d’un non-juif, dégoût qui n’est pas du tout présent dans le livre original hébreu. Mais cela correspond à des normes de pureté qui prévalent dans d’autres textes bibliques.
De cette supplication, dans la solitude et le danger que la reine encourt, nous retiendrons son appel à Dieu, seul appui pour elle comme pour son peuple. Et aussi cette invocation au Dieu d’Abraham: «écoute l’appel de ceux qui n’ont plus d’espoir, écoute la voix des désespérés». En Dieu demeure l’espérance des sans espoirs.
Et encore ce cri, cette demande: «Arrache-moi à ma peur!»
C’est la prière du paillasson, dirait un de mes collègues pasteurs. Lorsqu’il doit affronter une situation difficile, parler à des gens ou avec des gens qui souffrent ou qui sont révoltés, il s’arrête sur le paillasson, avant de sonner à leur porte, et prie: «Jusque-là, j’ai pu venir par moi-même, Seigneur, mais depuis là, c’est ton boulot. Je me remets à toi.»
Arrache-nous à nos peurs, Seigneur, Dieu de confiance et d'espérance !

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, notre Dieu,
dans ton amour inépuisable
tu prends soin de nous;
délivre notre existence de l’inquiétude
et affermis la confiance que nous avons en toi,
car tu exauces nos prières
au-delà de ce que nous pouvons demander,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 47-15 (du recueil Alléluia)

C'est par la foi que devant nous