lundi 06 juillet 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 18, 2-18

Il m’a libéré, car il m’aime

 
2
Je t’aime, Seigneur, ma force :
 
 
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
 
3
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
 
 
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

 
4
Louange à Dieu ! †
 
 
Quand je fais appel au Seigneur, *
 
 
je suis sauvé de tous mes ennemis.

 
          ~

 
5
Les liens de la mort m’entouraient,
 
 
le torrent fatal m’épouvantait ;
 
6
des liens infernaux m’étreignaient :
 
 
j’étais pris aux pièges de la mort.

 
7
Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur ;
 
 
vers mon Dieu, je lançai un cri ;
 
 
de son temple il entend ma voix :
 
 
mon cri parvient à ses oreilles.

 
8
La terre titube et tremble, †
 
 
les assises des montagnes frémissent,
 
 
secouées par l’explosion de sa colère.

 
9
Une fumée sort de ses narines, †
 
 
de sa bouche, un feu qui dévore,
 
 
une gerbe de charbons embrasés.

 
10
Il incline les cieux et descend,
 
 
une sombre nuée sous ses pieds :
 
11
d’un kéroub, il fait sa monture,
 
 
il vole sur les ailes du vent.

 
          ~

 
12
Il se cache au sein des ténèbres †
 
 
et dans leurs replis se dérobe :
 
 
nuées sur nuées, ténèbres diluviennes.

 
13
Une lueur le précède, †
 
 
ses nuages déferlent :
 
 
grêle et gerbes de feu.

 
14
Tonnerre du Seigneur dans le ciel, *
 
 
le Très-Haut fait entendre sa voix :
 
 
 grêle et gerbes de feu.
 
15
De tous côtés, il tire des flèches,
 
 
il décoche des éclairs, il répand la terreur.

 
16
Alors le fond des mers se découvrit,
 
 
les assises du monde apparurent,
 
 
sous ta voix menaçante, Seigneur,
 
 
au souffle qu’exhalait ta colère.

 
17
Des hauteurs il tend la main pour me saisir,
 
 
il me retire du gouffre des eaux ;
 
18
il me délivre d’un puissant ennemi,
 
 
d’adversaires plus forts que moi.

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 1, v. 1-13

1
La Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, Fils de Dieu, commence ici.
2
Dans le livre du prophète Ésaïe, on lit : " Moi, Dieu, je vais envoyer mon messager devant toi, pour préparer ton chemin.
3
Quelqu'un crie dans le désert : "Préparez la route du Seigneur ! Faites-lui des chemins bien droits !" "
4
Ainsi Jean-Baptiste vient dans le désert. Il lance cet appel : " Faites-vous baptiser, pour montrer que vous voulez changer votre vie, et Dieu pardonnera vos péchés. "
5
Tous les habitants de la région de Judée et de la ville de Jérusalem viennent vers Jean. Ils avouent leurs péchés devant tout le monde, et Jean les baptise dans l'eau du Jourdain.
6
Jean porte un vêtement en poils de chameau et il a une ceinture de cuir autour de la taille. Il mange des sauterelles et du miel sauvage.
7
Il annonce : " Celui qui va venir après moi est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me baisser pour lui enlever ses sandales.
8
Moi, je vous ai baptisés dans l'eau, mais lui, il vous baptisera dans l'Esprit Saint. "
9
Alors Jésus arrive de Nazareth, village de Galilée. Jean le baptise dans le Jourdain.
10
Au moment où Jésus sort de l'eau, il voit le ciel s'ouvrir. Et il voit l'Esprit Saint descendre sur lui comme une colombe.
11
Une voix vient du ciel et lui dit : " Tu es mon fils très aimé. C'est toi que j'ai choisi avec joie. "
12
Tout de suite après, l'Esprit Saint envoie Jésus dans le désert.
13
Pendant 40 jours, il reste dans le désert et il est tenté par Satan. Jésus est avec les bêtes sauvages, et les anges le servent.

Commentaire

Promesse et accomplissement

En introduisant son récit par une citation du prophète Esaïe, Marc remonte dans le passé, plusieurs siècles en arrière, et relie le ministère de Jésus à une histoire qui l’a précédé. Il nous rappelle ainsi que Dieu n’improvise pas ce qu’il fait mais le construit peu à peu et accomplit ce qu’il promet.
Jean-Baptiste est une figure tout à fait originale, quelqu’un qu’on qualifierait aujourd’hui de marginal, de par sa manière de se vêtir, se nourrir, de par son style de vie.
On peut pourtant voir en lui le modèle proposé à tout croyant, car il ne s’arroge pas de pouvoirs qu’il n’a pas et ne promet pas plus qu’il ne peut donner. Il renvoie humblement à un Autre, à Celui qui peut offrir ce dont il est lui-même incapable.
Comment se fait-il que Jésus se fasse baptiser, lui dont on dit qu’il est sans péché? En acceptant de se plonger dans les eaux du Jourdain, Jésus montre qu’il n’est ni différent de nous ni supérieur. Il est solidaire de notre nature et des aléas de son temps. Pas seulement dans la rudesse de sa Passion, l’éclat de la victoire que lui donne finalement le Père, mais avec nous, maintenant déjà, au quotidien.
Rencontrer l’Evangile, rencontrer le Christ: il faut donc s’y préparer. Jean-Baptiste va le rappeler à ses auditeurs: c’est dans une attitude de totale ouverture, lorsque nous acceptons d’échanger nos lunettes teintées contre un regard neuf qu’il nous est possible de (re)découvrir le Fils de Dieu dans nos vies. C’est le prélude à tout un programme.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de lumière,
c’est dans la réalité de notre chair
que ton Fils unique est venu vivre parmi nous;
nous reconnaissons que son humanité
fut semblable à la nôtre:
donne-nous d’être transformés par lui
au plus intime de notre cœur
et d’avoir part avec lui à la vie de ton Royaume,
car il est vivant et il règne pour les siècles des siècles.

Cantique 23-05 (du recueil Alléluia)

Nous célébrons un saint mystère