vendredi 09 mars 2018

Temps

Temps du carême

Semaine

Vendredi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 19a (18a), 1-8

Les cieux proclament la gloire de Dieu

 
2
Les cieux proclament la gloire de Dieu,
 
 
le firmament raconte l’ouvrage de ses mains.
 
3
Le jour au jour en livre le récit
 
 
et la nuit à la nuit en donne connaissance.

 
4
Pas de paroles dans ce récit,
 
 
pas de voix qui s’entende ;
 
5
mais sur toute la terre en paraît le message
 
 
et la nouvelle, aux limites du monde.

 
 
Là, se trouve la demeure du soleil : †
 
6
tel un époux, il paraît hors de sa tente,
 
 
il s’élance en conquérant joyeux.

 
7
Il paraît où commence le ciel, †
 
 
il s’en va jusqu’où le ciel s’achève :
 
 
rien n’échappe à son ardeur.

Lectures du jour


Épître aux Hébreux, Chap. 7, v. 20-28

20
De plus, il y a eu un serment. Les autres sont devenus prêtres sans serment.
21
Mais pour Jésus, Dieu a fait un serment quand il lui a dit:" Le Seigneur a fait ce serment, et il ne reprendra pas sa parole: tu es prêtre pour toujours."
22
C'est pourquoi, avec Jésus, nous sommes sûrs d'avoir une alliance meilleure.
23
Il y a encore une différence: les autres prêtres ont été très nombreux, parce que la mort les empêchait de rester toujours prêtres.
24
Mais Jésus, lui, vit pour toujours, et jamais personne d'autre ne sera prêtre à sa place.
25
C'est pourquoi il peut sauver pour toujours ceux qui s'approchent de Dieu avec son aide. En effet, Jésus est toujours vivant, il peut donc toujours prier Dieu pour eux.
26
Jésus est le grand-prêtre qu'il nous fallait. Il est saint, innocent et sans faute, il est séparé des pécheurs, et Dieu l'a placé plus haut que tout.
27
Jésus n'est pas comme les autres grands-prêtres. Il n'a pas besoin d'offrir des sacrifices chaque jour, d'abord pour ses péchés à lui, ensuite pour ceux du peuple. Il a fait cela une fois pour toutes en s'offrant lui-même.
28
La loi de Moïse établit comme grands-prêtres des hommes imparfaits. Mais le serment de Dieu, qui vient après la loi, établit comme grand-prêtre le Fils devenu parfait pour toujours.

Commentaire

Le serment de Dieu

L'épître cherche à établir, aux yeux de ses lecteurs, la supériorité absolue de la prêtrise " selon l'ordre de Melkisedek " sur la prêtrise traditionnelle lévitique. Supériorité de la prêtrise qui vient d'en haut - celle de Melkisedek, avant-poste et avant-propos de celle du Christ - sur la prêtrise institutionnelle. Il s'agit de montrer par contraste la grandeur de l'œuvre du Christ, qui vient appuyer et refonder en Dieu une foi devenue chancelante.

Le raisonnement des v. 20-22 est proportionnel : " Dans la mesure où la prêtrise du Christ n'est pas établie sans le serment de Dieu … elle est alors garante d'une alliance meilleure ". Le mot " alliance " désigne ici non seulement la qualité d'un lien entre Dieu et les hommes, mais aussi le " testament ", la dernière disposition de Dieu.

Les versets 23 à 25 font apparaître un nouvel aspect de l'opposition entre les deux types de sacerdoce : les prêtres lévites doivent être nombreux alors que le Christ prêtre est unique. Le premier prend en compte la fatigabilité et la condition mortelle des hommes qui exercent. À l'inverse, l'œuvre du Christ se déroule de manière ininterrompue dans le temps (25). Le Christ possède en permanence les qualités de sainteté rituelle, qui ne sont que provisoires chez le prêtre.

Enfin, à la fois prêtre sacrifiant et victime offerte, Jésus a tout accompli une fois pour toutes, et donc pour toujours. Blaise Pascal s'écrie : " Il demande pardon à ma place, il prie, il supplie pour mon iniquité, jusqu'à sa fin, jusqu'à ma fin ! Puis-je dormir pendant ce temps-là ? " Pas du sommeil du juste, certes … mais du pécheur qui, se sachant toujours pécheur et pourtant toujours pardonné, dort, veille, prie et travaille dans la paix.

Sujets de prière

Oraison

Dieu le Père,
fais-nous vivre dans l’amour de ton Fils
qui a pris notre humanité
pour te servir parfaitement
dans la louange et dans l’obéissance;
donne-nous de porter des fruits
de miséricorde et de paix,
par celui qui est vivant pour les siècles des siècles.

 

A l’occasion du Synode de l’Eglise évangélique réformée du Canton de Vaud:

Dieu éternel et tout-puissant,
dont l’Esprit sanctifie et gouverne
le corps entier du peuple fidèle,
exauce les prières que nous t’adressons
pour tous les membres de ta sainte Eglise;
que chacun d’eux, selon sa vocation et son ministère,
te serve avec fidélité.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 33-24 (du recueil Alléluia)

Quel Sauveur merveilleux