jeudi 09 juillet 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 21 (20)

Dresse-toi dans ta force

 
2
Seigneur, le roi se réjouit de ta force ;
 
 
quelle allégresse lui donne ta victoire !
 
3
Tu as répondu au désir de son cœur,
 
 
tu n’as pas rejeté le souhait de ses lèvres.

 
4
Tu lui destines bénédictions et bienfaits,
 
 
tu mets sur sa tête une couronne d’or.
 
5
La vie qu’il t’a demandée, tu la lui donnes,
 
 
de longs jours, des années sans fin.

 
6
Par ta victoire, grandit son éclat :
 
 
tu le revêts de splendeur et de gloire.
 
7
Tu mets en lui ta bénédiction pour toujours :
 
 
ta présence l’emplit de joie !

 
8
Oui, le roi s’appuie sur le Seigneur :
 
 
la grâce du Très-Haut le rend inébranlable.
 
14
Dresse-toi, Seigneur, dans ta force :
 
 
nous fêterons, nous chanterons ta vaillance.

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 1, v. 35-45

35
Le matin suivant, pendant qu'il fait encore nuit, Jésus se lève et sort de la maison. Il va dans un endroit désert, et là, il se met à prier.
36
36 Simon et ceux qui sont avec lui partent le chercher.
37
Ils le trouvent et lui disent : " Tout le monde te cherche. "
38
Jésus leur répond : " Allons ailleurs, dans les villages voisins. Là-bas aussi, je dois annoncer la Bonne Nouvelle. En effet, c'est pour cela que je suis venu. "
39
Et Jésus va dans toute la Galilée. Il annonce la Bonne Nouvelle dans les maisons de prière et il chasse les esprits mauvais.
40
Un lépreux s'approche de Jésus. Il se met à genoux devant lui et lui demande son aide en disant : " Si tu le veux, tu peux me guérir. "
41
Jésus est plein de pitié pour lui. Il tend la main, touche le lépreux et lui dit : " Je le veux, sois guéri. "
42
Aussitôt la lèpre quitte le malade, il est guéri.
43
Jésus parle sévèrement à l'homme. Aussitôt après, il le chasse en lui disant :
44
Attention, ne dis rien à personne ! Mais va te montrer au prêtre et offre le sacrifice que Moïse a commandé. Ainsi, tous auront la preuve que tu es guéri. "
45
L'homme s'en va, mais il se met à raconter partout, et à tout le monde, ce qui s'est passé. C'est pourquoi Jésus ne peut plus se montrer dans une ville, il reste en dehors, dans des endroits déserts. Et les gens viennent à lui de tous les côtés.

Commentaire

Ne pas se laisser piéger par la louange des hommes …

La réaction de Jésus à l’égard du lépreux est surprenante. Elle commence par la pitié mais se termine dans l’irritation.
Jésus a visiblement été ému face à la confiance remarquable du lépreux: «Si tu le veux, tu peux me rendre pur» (v. 40). Ces paroles l’ont touché au plus profond de lui-même et, répondant à l’attente du malade, il touche à son tour le lépreux et le guérit.
Mais Jésus ne souhaite pas se trouver confiné au rôle de guérisseur, de faiseur de miracles! Il n’est pas seulement venu pour répondre à nos besoins, demandes et attentes. C’est probablement la raison pour laquelle il rabroue l’homme, à la fin. C’est pour une transformation bien plus profonde de nos personnes et de notre monde qu’il est venu!
Et il a, lui aussi, des attentes à notre égard, en lien avec la Bonne Nouvelle qu’il annonce.
«Connaître Christ» n’est pas simplement être au courant de son identité, la proclamer, mais s’attacher à sa personne et son message: la consigne de silence du v. 44 doit nous y rendre attentifs. Jésus ne cherche ni la publicité ni le succès; le sens caché de ses actes de puissance libérateurs ne peut être saisi que dans l’accueil total de sa personne, de sa parole, de son cheminement porteur de salut. Chemin difficile qui passera par la Croix, seul lieu qui assure une interprétation correcte de la mission du Fils de Dieu.
Par son récit, Marc nous fait pénétrer aussi dans l’intimité du Nazaréen. Intimité éloquente de ce qui l’anime: la prière, discrète et solitaire. Avant que la journée ne commence – il fait encore nuit noire, nous précise l’Evangile – Jésus prend le temps du dialogue avec son Père, un moment privilégié.
Encore une piste pour la conduite de notre vie, l’authenticité de notre témoignage!

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, Père très bon,
dans ta miséricorde, tu nous as ouvert en ton Fils
le chemin du salut;
libère nos corps de toute entrave
et nos esprits de tout asservissement
pour que nous puissions nous consacrer pleinement
à ton service et au service de nos frères,
comme nous l’a enseigné Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 49-03 (du recueil Alléluia)

Sauveur du monde