lundi 09 janvier 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 42 (41)

Mon âme a soif de Dieu

 
2
Comme un cerf altéré
 
 
   cherche l’eau vive, *
 
 
ainsi mon âme te cherche
 
 
   toi, mon Dieu.

 
3
Mon âme a soif de Dieu,
 
 
   le Dieu vivant ; *
 
 
quand pourrai-je m’avancer,
 
 
   paraître face à Dieu ?

 
4
Je n’ai d’autre pain que mes larmes,
 
 
   le jour, la nuit, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

 
5
Je me souviens,
 
 
   et mon âme déborde : *
 
 
en ce temps-là,
 
 
   je franchissais les portails !

 
 
Je conduisais vers la maison de mon Dieu
 
 
   la multitude en fête, *
 
 
parmi les cris de joie
 
 
   et les actions de grâce.

6
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

 
          ~

 
7
Si mon âme se désole,
 
 
   je me souviens de toi, *
 
 
depuis les terres du Jourdain et de l’Hermon,
 
 
   depuis mon humble montagne.

 
8
L’abîme appelant l’abîme
 
 
   à la voix de tes cataractes, *
 
 
la masse de tes flots et de tes vagues
 
 
   a passé sur moi.

 
9
Au long du jour, le Seigneur
 
 
   m’envoie son amour ; *
 
 
et la nuit, son chant est avec moi,
 
 
   prière au Dieu de ma vie.

 
10
Je dirai à Dieu, mon rocher :
 
 
   « Pourquoi m’oublies-tu ? *
 
 
Pourquoi vais-je assombri,
 
 
   pressé par l’ennemi ? »

 
11
Outragé par mes adversaires,
 
 
   je suis meurtri jusqu’aux os, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

12
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 3, v. 1-17

1
 À ce moment-là, Jean-Baptiste paraît dans le désert de Judée. Il annonce:
2
 "Changez votre vie! Oui, le Royaume des cieux est tout près de vous!"
3
 Le prophète Ésaïe a parlé de Jean quand il a dit: "Quelqu'un crie dans le désert: Préparez la route du Seigneur! Faites-lui des chemins bien droits!""""
4
 Jean porte un vêtement en poils de chameau. Il a une ceinture de cuir autour de la taille. Il mange des sauterelles et du miel sauvage.
5
 Alors les habitants de Jérusalem, de toute la Judée et de toute la région du Jourdain viennent vers Jean.
6
 Ils avouent leurs péchés devant tout le monde, et Jean les baptise dans l'eau du Jourdain.
7
 Beaucoup de Pharisiens et de Sadducéens viennent pour que Jean les baptise. En voyant cela, Jean leur dit: "Espèce de vipères! La colère de Dieu va venir, et vous croyez que vous pouvez l'éviter? Qui vous a dit cela?
8
 Faites donc de bonnes actions pour montrer que vous avez changé votre vie!
9
 Ne vous mettez pas à penser: "Notre ancêtre, c'est Abraham." Oui, je vous le dis, vous voyez ces pierres, ici. Eh bien, Dieu peut les changer pour en faire des enfants d'Abraham!
10
 Déjà la hache est prête à attaquer les racines des arbres. Tous les arbres qui ne produisent pas de bons fruits, on va les couper et les jeter dans le feu!
11
 Moi, je vous baptise dans l'eau, pour montrer que vous changez votre vie. Mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de lui enlever ses sandales. Lui, il vous baptisera avec le feu de l'Esprit Saint.
12
 Dans la cour, il tient son van dans les mains pour séparer le grain de la paille. Il va ranger son grain dans le grenier, mais la paille, il va la brûler dans le feu qui ne s'éteint pas."
13
 Alors Jésus vient de la Galilée jusqu'au Jourdain. Il arrive auprès de Jean pour que Jean le baptise,
14
 mais Jean n'est pas d'accord. Il dit à Jésus: "C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et c'est toi qui viens vers moi!"
15
 Jésus lui répond: "Accepte cela pour le moment. Oui, c'est ainsi que nous devons faire tout ce que Dieu demande." Alors Jean accepte.
16
 Dès que Jésus est baptisé, il sort de l'eau. Au même moment, le ciel s'ouvre. Jésus voit l'Esprit de Dieu qui descend comme une colombe et qui vient sur lui.
17
 Une voix vient du ciel et dit: "Celui-ci est mon Fils très aimé. C'est lui que j'ai choisi avec joie."

Commentaire

Le désert, lieu d’ouverture, lieu qui me parle.

Ici se pose la question de notre identité. Qu’on soit juif ou chrétien de naissance, peu importe. La question est plutôt d’être en cohérence avec soi (v. 9).
Matthieu nous invite à trouver une voie qui soit en accord avec nos convictions personnelles, une foi qui corresponde à nos valeurs, qui donne un sens à notre vie, même en plein désert. En hébreu, selon une étymologie possible, c’est aussi « le lieu qui me parle ». Pour cela, nous devrons prendre du recul, nous éloigner, faire nos propres choix, afin de retrouver ce qui fait foi pour nous.
Mais cet accord à soi est toujours à revoir (conversion ou changement de mentalité), un peu comme un musicien qui rajuste ou raccorde son instrument plusieurs fois, même en plein concert.

Un autre aspect de notre identité, en lien avec le Christ, est mis en lumière ici.
Jean-Baptiste s’oppose à Jésus qui veut être baptisé par lui. Jean-Baptiste tergiverse, car il a le sentiment de ne pas lui arriver à la cheville ! Le débat coupe court, car Jésus lui dit : « Laisse tomber (sens du verbe grec) ! C’est à nous de faire avancer la justice. »

Nos vies contiennent leur part d’échecs, de ratés, qui ne sont pas perdues pour autant mais peuvent s’enraciner dans un projet commun, celui d’accomplir la justice de Dieu. Notre vocation fait notre identité.
Même si, bien plus que Jean-Baptiste, on pourrait avoir des complexes, cette parole nous rend optimistes et confiants : Dieu est présent dans la multiplicité de nos histoires humaines.
Dans les lieux déserts de nos vies, il nous appelle.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de vérité,
tu as envoyé ton serviteur Jean le Baptiste
préparer le chemin de ton Fils
en invitant les hommes à la repentance.
Accorde‐nous de suivre son exemple
en étant authentiques dans nos paroles,
et courageux pour combattre le mal.
Par le Christ, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint‐Esprit,
un seul Dieu béni pour les siècles des siècles.

Cantique 44-06 (du recueil Alléluia)

C'est mon joyeux service