Mardi 9 Août 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 70 (69)

Viens vite à mon secours

 
2
Mon Dieu, viens me délivrer ;
 
 
   Seigneur, viens vite à mon secours ! *
 
3
Qu’ils soient humiliés, déshonorés,
 
 
   ceux qui s’en prennent à ma vie !

 
 
Qu’ils reculent, couverts de honte,
 
 
   ceux qui cherchent mon malheur ; *
 
4
que l’humiliation les écrase,
 
 
   ceux qui me disent : « C’est bien fait ! »

 
5
Mais tu seras l’allégresse et la joie
 
 
   de tous ceux qui te cherchent ; *
 
 
toujours ils rediront : « Dieu est grand ! »
 
 
   ceux qui aiment ton salut.

 
6
Je suis pauvre et malheureux,
 
 
   mon Dieu, viens vite ! *
 
 
Tu es mon secours, mon libérateur :
 
 
   Seigneur, ne tarde pas !

Lectures du jour

Commentaire

Qui perd gagne

C'est un jeu dont la règle principale, définie à l'avance, décide d'attribuer la victoire au dernier. Un jeu pas très prisé par notre monde contemporain qui aurait plutôt tendance à changer la règle en cours de jeu pour garantir la victoire au premier.
Rappelons-nous la ferme consigne que donne Jésus aux disciples : « Chut ! Ne dites rien à personne ! ». Après les difficultés à éveiller la foi des disciples, on aurait pu imaginer une autre réaction de la part de Jésus.
C'est que les gens ne sont pas prêts à entendre la confession d’une messianité souffrante, d’un Seigneur qui se livre lui-même. Qui plus est, les disciples ne sont pas prêts eux-mêmes à en témoigner. Pierre ne tardera pas à rabrouer Jésus juste après l’avoir honoré de ses déclarations. Preuve qu'il n'a pas encore compris, et donc n’est pas mûr pour le témoignage.
C’est à ce moment que Jésus souligne l'importance de ne pas avoir honte de lui et de ses paroles (v. 38). C'est ainsi qu’il faut comprendre l’instruction « Qu’il prenne sa croix et me suive ! », allusion au risque évident du témoignage.
Au fond, Jésus demande de la cohérence entre la foi du disciple et sa vie, au milieu d'une génération qui chercherait à l’en détourner. Le souci de Jésus, c'est que sa Parole, son Evangile, soient annoncés. C'est plus important pour lui que richesse, détresse ou pauvreté. Le gagnant, c'est ce « dernier », ce « perdant » qui reste fidèle au Seigneur qui met en nous la Vie, nous transfuse la sienne, ni plus ni moins.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
c’est pour notre rédemption
que ton Fils bien-aimé a volontairement souffert
la honte et l’agonie de la croix.
Donne-nous le courage de prendre notre croix
et de marcher à sa suite,
lui qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, dans les siècles des siècles.

Cantique 33-21 (du recueil Alléluia)

O Jésus, ta croix domine