samedi 08 septembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Ps 119, 153-160

153 Vois ma misère : délivre-moi ;

je n’oublie pas ta loi.

154 Soutiens ma cause : défends-moi,

en ta promesse fais-moi vivre !

155 Le salut s’éloigne des impies

qui ne cherchent pas tes commandements.

156 Seigneur, ta tendresse est sans mesure :

selon ta décision fais-moi vivre !

157 Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;

je ne dévie pas de tes exigences.

158 J’ai vu les renégats : ils me répugnent,

car ils ignorent ta promesse.

159 Vois combien j’aime tes préceptes, Seigneur,

fais-moi vivre selon ton amour !

160 Le fondement de ta parole est vérité ;

éternelles sont tes justes décisions.

Lectures du jour

Premier livre de Samuel Ch. 10 versets 9 à 16. 9Après cela, Saül quitte Samuel, et Dieu change le cœur de Saül. Tout ce que Samuel a annoncé arrive ce jour-là. 10Ainsi, quand Saül et le serviteur arrivent à Guibéa, un groupe de prophètes vient à leur rencontre. L'esprit de Dieu descend sur Saül, et Saül entre en transe avec eux. 11Tous ceux qui le connaissaient avant voient que Saül fait le prophète avec les prophètes ! Les gens se demandent : « Qu'est-ce qui arrive au fils de Quich ? Est-ce que Saül est devenu prophète, lui aussi ? » 12Quelqu'un ajoute : « Et les autres, qui sont-ils ? » De là vient ce proverbe : « Est-ce que Saül est devenu prophète, lui aussi ? » 13Quand Saül n'est plus en transe, il va dans le lieu sacré. 14Son oncle leur demande, à lui et à son serviteur : « Où êtes-vous allés ? » Saül répond : « Chercher les ânesses. Mais nous ne les avons pas vues. Alors nous sommes allés voir Samuel. » 15L'oncle de Saül dit : « Raconte-moi ce que Samuel vous a dit. » 16Saül répond à son oncle : « Il nous a affirmé que les ânesses étaient retrouvées. » Mais il ne lui raconte pas ce que Samuel a dit au sujet du pouvoir royal.

Commentaire

Bons débuts… « Grand de corps et de cœur »

Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir envie de vous cacher devant l’imminence de responsabilités à prendre ? Et ceci pour toutes sortes de raisons, allant de l’appréhension à l’angoisse, en passant par la modestie… comme Saül, désigné comme roi, et qui reste caché derrière des bagages.
Le texte n’explique pas pourquoi, et l’on ne peut que risquer des hypothèses… Le discours d’introduction de Samuel n’a rien d’engageant : l’homme de Dieu affirme que si le peuple veut un roi, c’est qu’il a rejeté Dieu, son Roi. N’est-ce donc pas, pour Saül pressenti, un bien mauvais rôle à endosser : celui d’un usurpateur ?

Pourtant, une fois acclamé et mis devant ses responsabilités, Saül semble assumer son rôle de manière appropriée, et même remarquable : alors même qu’il est plus grand et plus valeureux que tous, ce jeune roi n’a rien d’un arrogant s’imposant avec orgueil ! Il accepte que son pouvoir soit clairement limité par le droit de la royauté (Dt 17,14-20). Il s’entoure en outre de ceux dont Dieu a touché le cœur, et c’est plutôt bon signe ! Il ne s’arrête pas aux critiques – ou fait semblant de ne pas les entendre. Quelque temps plus tard, à l’issue de sa première victoire militaire, il refusera de mettre à mort ses opposants de la première heure (11,12-13).

Magnanime, Saül ? Oui, à la fois grand et humble… Décidément, il a de quoi plaire, ce jeune roi valeureux choisi par Dieu ! On se demande ce qui par la suite va faire basculer son destin !

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, qui as dit:
Que la lumière brille du sein des ténèbres!
Fais aussi briller ta lumière dans nos cœurs,
afin que la connaissance de ta gloire
resplendisse pour nous
en la personne de Jésus-Christ,
ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 36 (du recueil Alléluia)

O Seigneur, ta fidélité