mardi 08 octobre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 73 (72), 15-28

Longtemps, j’ai cherché à savoir

 
15
Si j’avais dit : « Je vais parler comme eux »,
 
 
j’aurais trahi la race de tes fils.
 
16
Longtemps, j’ai cherché à savoir,
 
 
je me suis donné de la peine.

 
17
Mais quand j’entrai dans la demeure de Dieu,
 
 
je compris quel serait leur avenir.
 
18
Vraiment, tu les as mis sur la pente :
 
 
déjà tu les entraînes vers la ruine.

 
19
Comment vont-ils soudain au désastre,
 
 
anéantis, achevés par la terreur ?
 
20
À ton réveil, Seigneur, tu chasses leur image,
 
 
comme un songe au sortir du sommeil.

 
          ~

 
21
Oui, mon cœur s’aigrissait,
 
 
j’avais les reins transpercés.
 
22
Moi, stupide, comme une bête,
 
 
je ne savais pas, mais j’étais avec toi.

 
23
Moi, je suis toujours avec toi,
 
 
avec toi qui as saisi ma main droite.
 
24
Tu me conduis selon tes desseins ;
 
 
puis tu me prendras dans la gloire.

 
25
Qui donc est pour moi dans le ciel
 
 
si je n’ai, même avec toi, aucune joie sur la terre ?
 
26
Ma chair et mon cœur sont usés :
 
 
ma part, le roc de mon cœur, c’est Dieu pour toujours.

 
27
Qui s’éloigne de toi périra :
 
 
tu détruis ceux qui te délaissent.
 
28
Pour moi, il est bon d’être proche de Dieu ;
 
 
j’ai pris refuge auprès de mon Dieu
 
 
pour annoncer les œuvres du Seigneur
 
 
aux portes de Sion.

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 5, v. 1-11

1
Ainsi, nous avons été rendus justes devant Dieu à cause de notre foi et nous sommes maintenant en paix avec lui par notre Seigneur Jésus-Christ.
2
Par Jésus nous avons pu, par la foi, avoir accès à la grâce de Dieu en laquelle nous demeurons fermement. Et ce qui nous réjouit c'est l'espoir d'avoir part à la gloire de Dieu.
3
Bien plus, nous nous réjouissons même dans nos détresses, car nous savons que la détresse produit la patience,
4
la patience produit la résistance à l'épreuve et la résistance l'espérance.
5
Cette espérance ne nous déçoit pas, car Dieu a répandu son amour dans nos cœurs par le Saint-Esprit qu'il nous a donné.
6
 Oui, quand nous étions encore sans force, le Christ est mort pour les gens mauvais, au moment décidé par Dieu.
7
 Déjà, pour une personne juste, on ne serait guère prêt à mourir. Pour une personne qui fait le bien, on aurait peut-être le courage de mourir.
8
 Mais voici comment Dieu a prouvé son amour pour nous: le Christ est mort pour nous, et pourtant, nous étions encore pécheurs.
9
 Maintenant, son sacrifice nous a rendus justes. Alors, c'est sûr, le Christ va nous sauver aussi de la colère de Dieu.
10
 Oui, quand nous étions les ennemis de Dieu, il nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils. Puisqu'il nous a réconciliés, alors c'est sûr, Dieu va aussi nous sauver par la vie de son Fils. 11 Ce n'est pas tout! Nous sommes fiers de Dieu à cause de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a maintenant réconciliés avec Dieu.

Commentaire

Aller jusqu’à bénir l’épreuve?

Dans son épître aux Romains, Paul s’attache à nous expliquer comment Dieu sauve l’homme perdu, quel qu’il soit. Et Dieu sait si, aujourd’hui, nous avons besoin d’être sauvés.
De quoi?
D’abord du désespoir.
La plupart de nos contemporains ont perdu tout espoir quant à l’avenir de notre monde. Ils ne croient plus qu’un amour vrai soit possible. Beaucoup ont renoncé à trouver un sens à leur vie. Pourtant, ils aspirent à trouver au moins un peu de paix intérieure et même de la plénitude. Mais au lieu de cela, ils errent çà et là et se perdent dans des futilités et des désirs inassouvis.
Selon Paul, l’Esprit de Dieu vient ressusciter en nous l’espérance et faire naître en nous une joie nouvelle. Oui, le mal existe. Oui, il y a des dangers qui nous menacent. Oui, c’est difficile d’y croire encore. Mais nous ne sommes pas seuls : nous pouvons poser notre confiance en Dieu. TOUT est dans sa main. Plus que cela même : Le plus cher désir de Dieu est que nous ayons part à sa gloire, c’est-à-dire que nous goûtions en nous à sa présence pure en cet endroit même où, au plus profond de nous, se trouve la source de notre être.
Puis, l’apôtre va encore plus loin : alors que tout être normalement constitué devrait tout faire pour éviter l’épreuve, nous autres croyants pouvons l’accueillir comme une grâce. Et nous pouvons même nous en réjouir, car elle nous donne l’occasion de vérifier la qualité de notre espérance envers et contre tout.
C’est peut-être aussi cela aimer ses ennemis et bénir ceux qui nous maudissent (selon Mt 5,44).

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
tu nous permets de te présenter notre commune intercession,
et tu as promis que si deux ou trois étaient réunis en ton nom
tu exaucerais leur prière;
comble, Seigneur, les désirs et les vœux de tes serviteurs,
selon que tu le juges bon pour nous;
accorde-nous dans le monde présent
la connaissance de ta vérité,
et dans le monde à venir la vie éternelle,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 45-24 (du recueil Alléluia)

La grâce est joie