jeudi 08 novembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 139 (138), 13-24

Seigneur, tu sais

 
13
C’est toi qui as créé mes reins,
 
 
qui m’as tissé dans le sein de ma mère.
 
14
Je reconnais devant toi le prodige,
 
 
 l’être étonnant que je suis : *
 
 
étonnantes sont tes œuvres
 
 
 toute mon âme le sait.

 
15
Mes os n’étaient pas cachés pour toi *
 
 
quand j’étais façonné dans le secret,
 
 
 modelé aux entrailles de la terre.

 
16
J’étais encore inachevé, tu me voyais ; *
 
 
sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits,
 
 
 recensés avant qu’un seul ne soit !

 
          ~

 
17
Que tes pensées sont pour moi difficiles,
 
 
Dieu, que leur somme est imposante !
 
18
Je les compte : plus nombreuses que le sable !
 
 
Je m’éveille : je suis encore avec toi.

 
23
Scrute-moi, mon Dieu, tu sauras ma pensée ;
 
 
éprouve-moi, tu connaîtras mon cœur.
 
24
Vois si je prends le chemin des idoles,
 
 
et conduis-moi sur le chemin d’éternité.

Lectures du jour


Deuxième épître de Pierre, Chap. 3, v. 11-18

11
 Puisque tout cela doit disparaître, vous comprenez bien quel genre de vie vous devez mener. Vous devez vous conduire comme Dieu veut et lui rester fidèles.
12
 Vous attendez que le jour de Dieu arrive et vous souhaitez qu'il vienne vite. Ce jour-là, le feu détruira le ciel, et les étoiles fondront dans une chaleur brûlante.
13
 Dieu a promis un ciel nouveau et une terre nouvelle où la justice habitera. Oui, c'est ce que nous attendons.
14
 C'est pourquoi, amis très chers, en attendant ce jour, faites des efforts pour être sans défaut et sans tache, en paix avec Dieu.
15
 Et dites-vous une chose: c'est à cause de la patience du Seigneur que vous pouvez être sauvés. Voilà ce que Paul, notre frère et notre ami, a voulu vous dire dans ses lettres. Il le dit avec la sagesse que Dieu lui a donnée.
16
 C'est ce qu'il écrit dans toutes ses lettres, quand il parle de ce sujet. Il y a des passages difficiles à comprendre, alors les gens qui sont ignorants et sans formation en changent le sens. Ils font d'ailleurs la même chose avec d'autres passages des Livres Saints. En agissant ainsi, ils se détruisent eux-mêmes.
17
 Mais vous, amis très chers, maintenant je vous ai prévenus. Faites donc attention, ne vous laissez pas tromper par les erreurs des ennemis de Dieu. Ainsi vous pourrez rester solides dans la foi.
18
 Que l'amour et la connaissance de Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Sauveur, grandissent en vous. Rendons-lui gloire, dès maintenant et pour toujours! Amen!

Commentaire

La fin du monde ? Un commencement !

Nous attendons des cieux nouveaux !
Une terre nouvelle ! La justice !
Voilà la promesse.

Elle est bien plus belle, elle offre surtout de bien plus heureuses perspectives que celles des gens qui, parlant de fin du monde, nous laissent devant l’image d’un champ de ruines, avec sur les épaules des brantes d’accusations, de culpabilité et de regrets.
Non ! Apocalypse au sens biblique – car ce feuillet de lettre apostolique ressortit au genre littéraire « apocalypse » fréquemment utilisé dans les écrits du christianisme premier – n’est pas synonyme de cataclysme, mais au contraire une fenêtre ouverte sur la vie nouvelle. Demandons plutôt à l’Esprit de faire de nous des ouvreurs de fenêtres, afin que l’air frais de l’espérance se mette à souffler sur l’Eglise, et de là sur le monde.

L’apôtre, l’Evangile – Dieu somme toute ! – nous conduisent à un seuil, duquel nous pouvons déjà contempler ce monde promis par le Père, accompli par le Fils et révélé par l’Esprit. Quelle merveille !

Cette vision nous invite à la précaution, au discernement, à la fermeté, à la « patience impatiente » de ceux qui savent où ils vont.

Sujets de prière

Oraison

Accorde-nous, Seigneur,
de trouver notre joie dans la fidélité:
fais-nous découvrir à nouveau
le bonheur durable et profond
de ceux qui se consacrent à toi,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 72 (du recueil Alléluia)

Revêts, Seigneur, de ta justice