mardi 08 novembre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 116b (115), 10-19

J’élèverai la coupe du salut

 
10
Je crois, et je parlerai,
 
 
moi qui ai beaucoup souffert,
 
11
moi qui ai dit dans mon trouble :
 
 
« L’homme n’est que mensonge. »

 
12
Comment rendrai-je au Seigneur
 
 
tout le bien qu’il m’a fait ?
 
13
J’élèverai la coupe du salut,
 
 
j’invoquerai le nom du Seigneur.
 
14
Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
 
 
oui, devant tout son peuple !

 
15
Il en coûte au Seigneur
 
 
de voir mourir les siens !
 
16
Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
 
 
 ton serviteur, le fils de ta servante, *
 
 
moi, dont tu brisas les chaînes ?

 
17
Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce,
 
 
j’invoquerai le nom du Seigneur.
 
18
Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
 
 
oui, devant tout son peuple,
 
19
à l’entrée de la maison du Seigneur,
 
 
au milieu de Jérusalem !

Lectures du jour


Proverbes, Chap. 8, v. 12-21

12
 "Moi, la Sagesse, je ne me sépare pas du bon sens, je sais agir en réfléchissant.
13
 Respecter le Seigneur, c'est détester le mal. Je déteste l'orgueil, le mépris, les actions mauvaises et les mensonges.
14
 Mon travail est de conseiller les humains et de leur apprendre à prévoir. Je suis l'intelligence et je possède la puissance.
15
 Grâce à moi, les rois gouvernent et les juges établissent des lois justes.
16
 Grâce à moi, les chefs commandent, ainsi que les notables et tous ceux qui rendent la justice sur la terre.
17
 Moi, j'aime ceux qui m'aiment. Ceux qui me cherchent me trouveront sûrement.
18
 Je donne la richesse et l'honneur, des biens qui durent et une récompense méritée.
19
 Mes bienfaits sont plus précieux que l'or le plus pur, et mes dons sont meilleurs que l'argent de qualité.
20
 J'avance sur la route de la justice, sur le chemin où les lois sont respectées.
21
 Là, je donne des biens à ceux qui m'aiment, je remplis leurs maisons d'objets précieux.

Commentaire

Moi, la Sagesse, je sais et je partage !

Dans les textes sumériens déjà, puis dans des écrits égyptiens, on trouve ce type de proclamation où la divinité se présente et prononce son discours du trône. Les sages de la cour de Jérusalem ont beaucoup repris et adapté des cultures voisines : images et concepts sont pareils, mais la mise en contexte israélite doit passer par le vécu de l’Alliance et le message des prophètes.
Il ne faut donc pas s’étonner de trouver dans Esaïe (11, 2-5) une présentation semblable du roi messianique : « L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui, esprit de conseil et d’intelligence, de sagesse et de force, de connaissance et de crainte de l’Eternel. Il jugera avec justice, fera doit aux humbles… ».

On pourrait être choqué d’un langage si laudateur et d’un moi si enflé !
Mais si la Sagesse peut parler ainsi, c’est parce qu’elle se donne comme le témoin obéissant et loyal de l’événement premier entre Dieu et l’Univers – la Création –, entre Dieu et son peuple – les délivrances et l’élection, l’Alliance.
À tous sans distinction – du moins à ceux qui veulent s’approcher – et pas seulement une élite ou un cercle de disciples, elle veut donner la vraie richesse, la possibilité de passer de l’essai au succès, de la recherche au discernement, du projet à la réalisation.
« Meilleur est mon fruit que l’or fin ou l’argent de choix » (v. 19) : il n’est pas question de discréditer les richesses matérielles, mais d’établir une échelle de valeurs dans laquelle la sagesse et ses substituts (discipline, obéissance, conseil et connaissance) prennent le premier rang dans la vie du disciple.
Dans l’optique sapientiale, l’homme prospère n’a pas forcément du poids, mais l’homme « de poids » est forcément prospère.
À voir s’il peut le rester en usant de ses richesses de la juste manière, dans un esprit de partage et d’offrande

Sujets de prière

Oraison

De toi, Seigneur Dieu, nous vient tout don parfait;
comble nos prières,
inspire nos pensées
pour qu’elles découvrent la justice
et dirige nos volontés
pour qu’elles puissent l’accomplir,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et pour les siècles des siècles.

 

A l’occasion de l’assemblée des délégués de la Fédération des Eglises protestantes de la Suisse:

Dieu éternel et tout-puissant,
source de toute sagesse et de tout discernement,
sois présent parmi ceux qui sont réunis
pour travailler au renouveau de l’Eglise et à sa mission.
En toutes choses apprends-nous
à vouloir d’abord ton honneur et ta gloire.
Conduis-nous à percevoir ce qui est juste
et donne-nous le courage de le rechercher
et la grâce de l’accomplir.
Par Jésus le Christ, notre Seigneur.

Cantique 35-01 (du recueil Alléluia)

Viens, Saint-Esprit