mardi 08 mai 2018

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mardi de la sixième semaine

Complément

Psaume

Psaume 95 (94)

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ?

 
1
Venez, crions de joie pour le Seigneur,
 
 
acclamons notre Rocher, notre salut !
 
2
Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
 
 
par nos hymnes de fête acclamons-le !

 
3
Oui, le grand Dieu, c’est le Seigneur,
 
 
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
 
4
il tient en main les profondeurs de la terre,
 
 
et les sommets des montagnes sont à lui ;
 
5
à lui la mer, c’est lui qui l’a faite,
 
 
et les terres, car ses mains les ont pétries.

 
6
Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
 
 
adorons le Seigneur qui nous a faits.
 
7
Oui, il est notre Dieu ; †
 
 
nous sommes le peuple qu’il conduit,
 
 
le troupeau guidé par sa main.

 
 
Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? †
 
8
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
 
 
comme au jour de tentation et de défi,
 
9
où vos pères m’ont tenté et provoqué,
 
 
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

 
10
« Quarante ans leur génération m’a déçu, †
 
 
et j’ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
 
 
il n’a pas connu mes chemins.
 
11
Dans ma colère, j’en ai fait le serment :
 
 
Jamais ils n’entreront dans mon repos. »

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 7, v. 14-24

14
C'est déjà le milieu de la fête. Jésus va au temple et il se met à enseigner.
15
Les chefs juifs sont étonnés et ils disent : " Cet homme n'a pas étudié et pourtant il est savant. Comment est-ce possible ? "
16
Jésus leur répond : " Mon enseignement ne vient pas de moi, mais il vient de celui qui m'a envoyé.
17
Celui qui veut faire la volonté de Dieu saura si mon enseignement vient de Dieu ou si mes paroles viennent de moi.
18
Quand une personne parle, si ses paroles viennent d'elle-même, elle cherche la gloire pour elle-même. Mais quand quelqu'un cherche la gloire pour celui qui l'a envoyé, il dit la vérité, il n'y a rien de faux en lui.
19
C'est Moïse qui vous a donné la loi, n'est-ce pas ? Et pourtant, aucun de vous n'obéit à la loi. Alors, pourquoi est-ce que vous cherchez à me tuer ? "
20
Les gens disent à Jésus : " Tu as un esprit mauvais en toi. Qui donc cherche à te tuer ? "
21
Jésus leur répond : " J'ai fait une seule action, et vous êtes tous étonnés.
22
La circoncision ne vient pas de Moïse, elle vient de ses ancêtres. Mais Moïse vous a donné l'ordre de circoncire les garçons. C'est pourquoi, même le jour du sabbat, vous acceptez de circoncire quelqu'un.
23
Le jour du sabbat, vous pouvez circoncire un garçon sans désobéir à la loi de Moïse. Moi, le jour du sabbat, j'ai guéri un homme tout entier et vous êtes en colère contre moi. Pourquoi donc ?
24
Ne jugez plus d'après ce que vous voyez, mais jugez de façon juste. "

Commentaire

Pratiquer la justice

Une fois de plus, inlassablement, Jésus enseigne. Cette fois ce n’est plus dans le périmètre géographique d’Israël mais au cœur même de sa vie de foi : le Temple. C’est dans ce lieu qui marque la présence de Dieu au milieu des siens que Jésus entend se révéler comme la présence par excellence. Nous ne savons rien de ce qu’il enseigne à ce moment précis. Mais l’évangéliste se plaît à insister sur le fait que cet enseignement suscite interrogations et réticences.
Car la valeur de ce que dit Jésus ne tient pas d’abord à la pertinence intellectuelle de son discours et encore moins à sa possible beauté rhétorique. Pour reconnaître, dans ce qui est dit par le Fils, la parole du Père, il faut s’être mis sur le chemin de l’obéissance et de l’écoute de la Loi et des Prophètes. On ne peut recevoir les paroles de Jésus comme Parole de vie en y restant extérieur, en gardant à leur égard une prudente « distance d’observation » ! Il convient de se laisser habiter par elles et d’y habiter. De se laisser entraîner par elles dans le mouvement de l’obéissance à la volonté du Père. La justesse de cette Parole devient évidente à celui ou celle qui entend pratiquer la justice de Dieu en dépit de ce que pensent les hommes.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu, source de lumière et de vie,
tu nous conduis des ténèbres à ta merveilleuse lumière,
de la mort à la vie,
de l’esclavage à la liberté,
par la résurrection de ton Fils unique ;
illumine aussi notre cœur par la clarté de ton Esprit Saint,
sanctifie-nous tout entiers, d’esprit, d’âme et de corps,
pour que nous puissions t’invoquer
dans la communion de tous les saints,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 22-01 (du recueil Alléluia)

O Dieu, tu es fidèle