jeudi 08 décembre 2016

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Jeudi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 129 (128)

Ils ne m’ont pas soumis

 
1
Que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse,
 
 
   — à Israël de le dire — *
 
2
que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse :
 
 
   ils ne m’ont pas soumis !

 
3
Sur mon dos, des laboureurs ont labouré
 
 
   et creusé leurs sillons ; *
 
4
mais le Seigneur, le juste,
 
 
   a brisé l’attelage des impies.

 
5
Qu’ils soient tous humiliés, rejetés,
 
 
   les ennemis de Sion ! *
 
6
Qu’ils deviennent comme l’herbe des toits,
 
 
   aussitôt desséchée !

 
7
Les moissonneurs n’en font pas une poignée,
 
 
   ni les lieurs une gerbe, *
 
8
et les passants ne peuvent leur dire :
 
 
   « La bénédiction du Seigneur soit sur vous ! »

 
 
Au nom du Seigneur, nous vous bénissons.

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 21, v. 20-24

20
 "Vous verrez les armées ennemies tout autour de Jérusalem. Alors vous saurez que la ville sera bientôt détruite.
21
 À ce moment-là, ceux qui seront en Judée devront fuir dans les montagnes. Ceux qui seront dans la ville devront la quitter. Ceux qui seront dans les champs ne devront pas entrer dans la ville.
22
 Voilà comment Dieu punira son peuple ces jours-là. C'est écrit dans les Livres Saints et cela arrivera!
23
 Quel malheur, ces jours-là, pour les femmes enceintes et pour celles qui allaitent leur bébé! Oui, les gens de ce pays souffriront beaucoup. Le peuple recevra sa punition.
24
 On tuera certains avec des armes, les autres, on les emmènera prisonniers dans tous les pays. Des gens qui ne connaissent pas Dieu détruiront complètement Jérusalem, mais cela durera seulement jusqu'au moment où leur temps sera fini."

Commentaire

Oser faire face

Quand un être voit son environnement familier s'effondrer, c'est comme si le monde entier s'effondrait. L'alternative est posée : ou nous croulons avec notre monde, ou nous comprenons que dans nos façons d'envisager la réalité, quelque chose ne tourne pas rond. Voilà pourquoi les plus grands croyants ont toujours su distinguer dans l'effondrement de leur monde de valeurs et de représentations quelque chose du jugement de Dieu. Quand saint Augustin voit Rome être prise et pillée par le roi wisigoth Alaric en 410, il y discerne le signe du néant de l'histoire humaine. Ce n'est pas la fin du monde, mais la fin d'un monde. Alors même que sa ville d'Hippone est assiégée par les Vandales, le même saint Augustin exhorte : « Vous dites : Malheur à nous ! Le monde va périr ! Mais entendez donc la parole : ‘Le ciel et la terre passeront ; la Parole de Dieu ne passera pas !’ Assez de gémissements, assez de plaintes ! De ce destin qui vous accable, n'êtes-vous pas tous responsables ? Temps difficiles, temps affreux, disent les hommes. Mais les temps, c'est nous ! Tels nous sommes, tels sont les temps ! Coupables tous, oui, mais promis au rachat… » Il n'en reste pas moins que notre vie est en Dieu et qu'aussi bas que nous puissions tomber, nous ne tomberons jamais ailleurs que dans la main du Seigneur.

Sujets de prière

Oraison

Vienne ton jour, Seigneur!
Dans notre longue nuit,
beaucoup n’osent plus attendre:
ne permets pas que les faibles et les souffrants
laissent s’éteindre en eux la flamme de l’espérance,
envoie ton Messie,
afin que se réalise pleinement ta promesse.
Car il est le Vivant pour les siècles des siècles.

Cantique 13-04 (du recueil Alléluia)

Debout, resplendis