vendredi 08 avril 2016

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Vendredi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 149

Louez-le dans l’assemblée de ses fidèles

 
1
Alléluia !

 
 
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
 
 
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
 
2
En Israël, joie pour son créateur ;
 
 
dans Sion, allégresse pour son Roi !
 
3
Dansez à la louange de son nom,
 
 
jouez pour lui, tambourins et cithares !

 
4
Car le Seigneur aime son peuple,
 
 
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.
 
5
Que les fidèles exultent, glorieux,
 
 
criant leur joie à l’heure du triomphe.
 
6
Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
 
 
tenant en main l’épée à deux tranchants.

 
7
Tirer vengeance des nations,
 
 
infliger aux peuples un châtiment,
 
8
charger de chaînes les rois,
 
 
jeter les princes dans les fers,
 
9
leur appliquer la sentence écrite,
 
 
c’est la fierté de ses fidèles.

 
 
      Alléluia !

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 21, v. 20-25

20
 Pierre se retourne et il voit derrière eux le disciple que Jésus aime. Pendant le repas, ce disciple s'était penché vers Jésus. Il lui avait demandé: "Seigneur, quel est celui qui va te livrer?"
21
 Pierre voit ce disciple et il demande à Jésus: "Seigneur, et lui? Qu'est-ce qui va lui arriver?"
22
 Jésus lui répond: "Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je vienne, qu'est-ce que cela peut te faire? Toi, suis-moi!"
23
 Alors on a raconté dans la communauté que ce disciple n'allait pas mourir. Pourtant Jésus n'avait pas dit: "Il ne va pas mourir." Mais il avait dit: "Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je vienne, qu'est-ce que cela peut te faire?"
24
 C'est ce disciple qui est témoin pour toutes ces choses et qui les a écrites. Et nous le savons, son témoignage est vrai.
25
 Jésus a encore fait beaucoup d'autres choses. Si on les écrivait toutes l'une après l'autre, à mon avis, le monde entier ne pourrait pas contenir les livres qu'on écrirait.

Commentaire

Incessante rivalité

A peine restauré dans ses fonctions, Pierre ne peut s’empêcher de se questionner, et par là même d’interroger le Ressuscité, sur le destin de « l’autre disciple ». Les questions de rivalité touchent les disciples, même après Pâques. Mais une fois encore, la seule réponse du Christ sera un appel à le suivre, à (re)devenir apôtre, à passer encore et toujours la livrée de disciple.
Le rôle de disciple, d’apôtre, ne dépend pas du destin des autres. C’est une histoire d’engagement personnel. Dans le groupe des disciples comme dans l’Eglise, il y a place pour de nombreux engagements. Chaque fois qu’il s’est trouvé confronté à des rivalités – qu’on pense à Marthe et Marie ou aux questions des disciples relatives à « Qui est le plus grand ? » – le Christ a renvoyé ses interlocuteurs à leur destin personnel, à leur service particulier, à leur engagement individuel.
Chacun, malgré ses inévitables instincts de rivalité, est encore et toujours disciple. Le fondement de tout service se trouve dans un rapport d’obéissance à la suite du Christ. «Toi, suis-moi !» est une parole qui traverse les évangiles d’un bout à l’autre. On n’est jamais disciple en compétition avec les autres, mais toujours en relation avec le Christ.
Les comparaisons que je ne puis m’empêcher de faire, qu’il ne les laisse pas nuire à mon service !

Sujets de prière

Oraison

Dieu de vie,
Jésus, ton Fils, est apparu ressuscité à ses disciples,
et il les a délivrés de la crainte,
les rendant témoins de sa victoire sur la mort.
Accorde à ton Eglise, tout au long de son histoire,
de rester fidèle à leur témoignage,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 44-10(du recueil Alléluia)

Je te suivrai, Jésus