mercredi 15 avril 2015

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mercredi de la deuxième semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Épître aux Colossiens, Chap. 2, v. 9-15

9
Dieu habite totalement dans le corps glorieux du Christ.
10
Et vous participez totalement à la vie du Christ, lui, le chef de toutes les forces qui ont autorité et pouvoir.
11
C'est dans le Christ que vous avez été circoncis. Cette circoncision, ce n'est pas la main d'un homme qui l'a faite. Elle vient du Christ, et par là, il a enlevé ce qui vous entraînait au mal
12
Par le baptême, vous avez été mis dans la tombe avec le Christ, mais avec lui, vous avez été réveillés de la mort. En effet, vous avez cru dans la puissance de Dieu qui a réveillé le Christ de la mort.
13
Vous, vous étiez morts à cause de vos fautes, et aussi parce que vous n'étiez pas des circoncis. Mais Dieu vous a rendu la vie avec le Christ. Il nous a pardonné toutes nos fautes,
14
il a effacé le document de nos dettes qui nous accusait, et qui était contre nous à cause des règles établies. Et il l'a détruit en le clouant sur la croix.
15
Dieu a enlevé leur puissance aux esprits qui avaient autorité et pouvoir. Il a présenté ces esprits devant tout le monde et il les a traînés comme des prisonniers dans le défilé victorieux de son Fils.

Commentaire

Ce billet cloué à la Croix...

La "philosophie" qui menace les Colossiens est une pensée religieuse composée d'éléments juifs et hellénistiques. Selon elle, la communion avec Dieu et la vie nouvelle en Christ ne peuvent être vécues dans leur plénitude sans l'observation de certaines règles et la participation à certains rites.
La réponse de la lettre se tait sur deux fronts: la doctrine du Christ et celle du salut. Christ seul est la plénitude de Dieu, plénitude venue en lui sur ta terre. C'est donc en lui seul que nous trouvons la plénitude de vie et de communion avec Dieu. Christ est supérieur à toutes les puissances, à toutes les valeurs ou idéologies. La victoire passée du Christ est suffisante. Nous pouvons y avoir part et déjà, par le baptême, nous y avons eu part. Le baptême est le don d'une vie nouvelle, libérée des peurs et de la menace des puissances, à vivre dans la foi. Le salut est l'annulation de nos péchés, c'est-à-dire de ce qui nous retient loin de Dieu ou fait obstacle entre nous et lui, que ce soit dans notre comportement ou dans notre vision du monde et de Dieu. Il est en même temps le don d'une vie nouvelle, libérée du poids des puissances de ce monde.
Nous qui avons été baptisés, vivons en baptisés. Vivons libres du besoin de réussir, libres de la peur du qu'en-dira-t-on, libres des cadres de pensée de notre société... La vie réelle n'est pas pour plus tard ni pour les autres seulement, elle est nôtre dans notre baptême et notre adhésion au Christ mort et ressuscité.

Oraison

Seigneur Dieu tout-puissant,
tu as conduit ton peuple d’Israël à travers les flots de la mer
et tu l’as délivré de son oppresseur.
Nous t’en prions, qu’en passant à travers les eaux
du baptême et de la régénération,
tous les peuples soient sauvés,
et que le monde entier parvienne ainsi à la gloire de ton règne,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 34-12 (du recueil Alléluia)

Jour triomphal