samedi 07 septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 89-96

De quel amour j’aime ta loi !

89
Pour toujours, ta parole, Seigneur,
 
 se dresse dans les cieux.
90
Ta fidélité demeure d’âge en âge,
 
 la terre que tu fixas tient bon.
91
Jusqu’à ce jour, le monde tient par tes décisions :
 
 toute chose est ta servante.
92
Si je n’avais mon plaisir dans ta loi,
 
 je périrais de misère.
93
Jamais je n’oublierai tes préceptes :
 
 par eux tu me fais vivre.
94
Je suis à toi : sauve-moi,
 
 car je cherche tes préceptes.
95
Des impies escomptent ma perte :
 
 moi, je réfléchis à tes exigences.
96
De toute perfection, j’ai vu la limite ;
 
 tes volontés sont d’une ampleur infinie.

Lectures du jour


Amos, Chap. 9, v. 11-15

11
 "La ville de David est comme une hutte qui ne tient pas debout. Un jour, moi, le Seigneur, je fermerai ses ouvertures, je relèverai ses pierres, je la reconstruirai comme elle était avant.
12
 Alors le peuple d'Israël pourra reprendre les anciennes terres du royaume d'Édom et des autres peoples qui m'ont connu autrefois. Moi, le Seigneur, je le declare et je le ferai."
13
 Le Seigneur déclare encore: "Le jour vient où les récoltes seront si abondantes qu'elles dureront jusqu'au moment du labour. De même, la récolte du raisin durera jusqu'au moment où l'on sème le blé. Alors le vin nouveau coulera sur les collines, et elles seront inondées.
14
 Je rendrai son ancienne situation à mon peuple Israël. Ils rebâtiront les villes détruites et ils les habiteront de nouveau. Ils planteront des vignes et ils boiront du vin. Ils cultiveront des jardins et ils mangeront leurs produits.
15
 Je replanterai mon people sur sa terre. On ne les chassera plus de la terre que je leur ai donnée. Voilà ce que j'annonce, moi, le Seigneur votre Dieu."

Commentaire

La grâce de croire

L’espérance de la foi éclate déjà ici, chez le prophète Amos. Car, il est vrai : à quoi bon un Dieu qui ne serait que vengeance, punition et source d’insatisfactions infinies ? Si ce Dieu est venu, sa délicate tâche aura été de nous faire nous connaître nous-mêmes.
Nous aider à regarder, à découvrir notre humanité dans toute sa fragilité et dans toute sa splendeur.
Un jour, le souffle nous a été donné, et nous avons tendance à oublier par qui et pourquoi. Un jour, nous redeviendrons poussière, et nous avons tendance à oublier où nous irons et vers qui. La foi traverse les ruines, les brèches, les dévastations. Elle les comprend comme une déclinaison de l’impersonnalité pure de l’univers.
Des événements frappent, tombent, adviennent sans pour autant que ces derniers soient des malédictions. Car dans la foi, l’espérance permet de déchiffrer chaque seconde de vie.
Une bénédiction est offerte à nous tous qui respirons et avons été appelés à vivre sur terre. Dieu nous a façonnés. Dieu nous a offert l’existence. Exister est déjà une chance en soi.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de bonté,
c’est par ta puissance que s’ouvrent les abîmes
et que les nuages distillent les pluies.
Nous te louons et nous te rendons grâce
pour le rythme des semailles et des moissons,
pour le rendement du sol et les récoltes de ses fruits,
et pour tous les autres biens
que ta providence accorde à notre peuple.
Nous t’en supplions, rends-nous sensibles
à tes miséricordes
pour que nous marchions devant toi
tous les jours de notre vie
dans l’humilité, la sainteté et l’obéissance.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 67A (du recueil Alléluia)

Que Dieu nous bénisse et nous garde