Lundi 7 Mars 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Lundi de la quatrième semaine

Complément

Psaume

Psaume 22 (21), 2-11

Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

 
2
Mon Dieu, mon Dieu,
 
 
   pourquoi m’as-tu abandonné ? *
 
 
Le salut est loin de moi,
 
 
   loin des mots que je rugis.

 
3
Mon Dieu, j’appelle tout le jour,
 
 
   et tu ne réponds pas ; *
 
 
même la nuit,
 
 
   je n’ai pas de repos.

 
4
Toi, pourtant, tu es saint,
 
 
toi qui habites les hymnes d’Israël !
 
5
C’est en toi que nos pères espéraient,
 
 
ils espéraient et tu les délivrais.
 
6
Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ;
 
 
en toi ils espéraient et n’étaient pas déçus.

 
7
Et moi, je suis un ver, pas un homme,
 
 
raillé par les gens, rejeté par le peuple.
 
8
Tous ceux qui me voient me bafouent,
 
 
ils ricanent et hochent la tête :
 
9
« Il comptait sur le Seigneur : qu’il le délivre !
 
 
Qu’il le sauve, puisqu’il est son ami ! »

 
10
C’est toi qui m’as tiré du ventre de ma mère,
 
 
qui m’a mis en sûreté entre ses bras.
 
11
À toi je fus confié dès ma naissance ;
 
 
dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

 
          ~

Lectures du jour

Commentaire

Un homme juste, Dieu, Satan et un pari… stupide ?

Ce livre débute comme un conte : « Il était une fois… »
Et comme dans tout conte, les événements nous amènent au travers des péripéties du héros à une réflexion sur le sens de la vie.
Or, dans ce conte, il s’agit d’un pari, d’un défi proposé à Dieu par l’accusateur.
Ce pari met en question la relation entre Job et lui : ne serait-elle basée que sur la sécurité que Dieu procure à Job, une « assurance parapluie » qui protège des coups durs ?
Et Dieu accepte le pari. Pourquoi ?

Peut-être que cela nous donne envie de nous détourner d’un Dieu qui autorise les souffrances et les deuils, de fermer ce livre. Je vous invite pourtant à persévérer dans sa lecture en vous laissant guider par Job. Le parcours initiatique de notre héros va nous emmener à travers ses questions et ses réflexions aux deux vraies questions de ma vie.
Sur quoi ma foi repose-t-elle ?
Qui est Dieu pour moi ?
Est-il un Dieu avec lequel je passe des contrats ?
Ou mon amour pour lui est-il totalement gratuit ?
Ou est-il celui qui croit en moi au-delà de toute espérance ?

Sujets de prière

Oraison

Père de miséricorde,
tu fais briller l’espérance de la Résurrection
au milieu de ton Eglise:
libère tes enfants des assauts du mal,
affermis-les dans leur vocation
et dans l’attente de ton Règne,
là où il n’y aura plus ni mal, ni plainte, ni mort.
Par Jésus-Christ notre Sauveur.