Samedi 7 Mars 2015

Temps

Temps du carême

Semaine

Samedi de la deuxième semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour

Commentaire

La métaphore de la ceinture de lin.

Jérémie met en scène une histoire de ceinture. Sur ordre de Dieu, il va procéder à un acte prophétique. La parole est symboliquement mise en scène pour décrire la situation politico-religieuse du pays. Une parole-action. Pour ceux qui assistent à l'événement, c'est un message en direct. Qui sont-ils? Des disciples attachés? Des passants détachés? Un groupe décomposé? Pour d'autres, c'est un message en différé. Qui va l'entendre? Evidemment, ceux à qui il aura été raconté. Alors, ils ne pourriront pas au contact de l'idolâtrie. Bref, Jérémie achète une ceinture de lin pour la ceindre sans la laver.
Autrefois, la pièce retenait le vêtement pour travailler, porter une arme, servir de poche à monnaie. Elle tient la tunique, la robe ou le manteau pour marcher, d'où l'expression «ceindre ses reins». Celle du grand-prêtre était de lin sans défaut avec des broderies. Celles que portaient les prêtres étaient de lin blanc.
Jérémie va cacher la ceinture et l'enfouir dans une anfractuosité de rocher, près d'un torrent nommé Perath, aujourd'hui Wadi Fara. En hébreu, le Perath a la même consonance que l'Euphrate et le représente. Quand le prophète ira la rechercher, il la trouvera pourrie. Attachement, détachement, décomposition. C'est l'évocation des rapports entre Dieu et son peuple. Dieu s'était mis les royaumes d'Israël et de Juda en ceinture pour marcher avec eux. Ce devait être un titre de gloire, une parure sacerdotale, mais ils n'ont pas écouté.

Oraison

Seigneur,
tu aimes ceux qui ont un esprit de pauvre:
renouvelle-nous dans la pureté du cœur,
embrase-nous du feu de ton Esprit,
pour que nous recherchions avec ardeur l’unique nécessaire,
que nous retrouvions, toujours nouvelle, la ferveur de la foi,
et que nous portions dans notre vie
des fruits d’espérance et d’amour,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 78 (du recueil Alléluia)

Le Seigneur dit...