jeudi 07 mai 2015

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Jeudi de la cinquième semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 6, v. 41-51

41
Les Juifs critiquent Jésus, parce qu'il a dit : " Le pain qui descend du ciel, c'est moi. "
42
Et ils disent : " Cet homme-là, c'est Jésus, le fils de Joseph ! Nous connaissons son père et sa mère ! Comment est-ce qu'il peut dire maintenant : "Je suis descendu du ciel" ? "
43
Jésus leur répond : " Ne faites plus de critiques !
44
Le Père, c'est celui qui m'a envoyé. Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père l'attire. Et moi, le dernier jour, je le relèverai de la mort.
45
Voici ce que les prophètes ont écrit : "Dieu enseignera tous les êtres humains." Tous ceux qui écoutent le Père et qui reçoivent son enseignement, tous ceux-là viennent à moi.
46
Personne n'a vu le Père, sauf celui qui vient de Dieu. Lui, il a vu le Père.
47
Oui, je vous le dis, c'est la vérité : si quelqu'un croit, il vit avec Dieu pour toujours.
48
Le pain qui donne la vie, c'est moi.
49
Dans le désert, vos ancêtres ont mangé la manne et ils sont morts.
50
Mais si quelqu'un mange le pain descendu du ciel, il ne mourra pas.
51
Le pain vivant qui est descendu du ciel, c'est moi. Celui qui mange de ce pain vivra pour toujours. Et le pain que je donnerai, c'est mon corps, je le donne pour la vie du monde. "

Commentaire

Le donateur et le don

Que Jésus se prétende le donateur d'un message de vie nouvelle venue de Dieu, voilà qui reste encore possible pour ses auditeurs. Par contre, il leur paraît impossible qu'il s'érige ainsi en don. Les Galiléens connaissaient trop bien Jésus. Ils avaient rencontré ses antécédents, son père et sa mère, et ne pouvaient admettre une quelconque filiation divine. Aujourd'hui, nombreux sont celles et ceux qui, au nom de leur connaissance des antécédents douloureux du christianisme dans l'histoire, se refusent à reconnaître la vie offerte en Christ. Mais nombreux aussi sont les personnes qui, en dépit de cette même connaissance, continuent à accueillir le pain de vie descendu du ciel. Eternel mystère de la foi!
Tout comme le récit de la manne au désert s'accompagne des murmures d'un peuple préférant les sécurités égyptiennes à la terre promise, le don du pain de la vie éternelle provoque des murmures dans une foule pourtant bien intentionnée jusque-là. C'est que Jésus ne se pose pas simplement comme l'initiateur d'une nouvelle vérité religieuse. Il se propose à nous comme cette vérité même, comme le don à recevoir. Il le fait de manière incisive : « C'est ma chair ». Ce qu'il nous donne, c'est son humanité même. Ce qu'il nous offre, c'est la quasi-nudité de sa condition humaine, uniquement revêtue de sa communion permanente avec le Père.

Oraison

Sois présent, O Christ, notre Grand Prêtre,
comme tu étais présent à tes disciples,
et fais-toi reconnaître à la fraction du pain.
Toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint-Esprit,
maintenant et toujours.

Cantique 24-03 (du recueil Alléluia)

Nous qui mangeons le pain