vendredi 07 juin 2019

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 80 (79)

Fais-nous revenir

 
2
Berger d’Israël, écoute,
 
 
toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
 
 
resplendis au-dessus des Kéroubim,
 
3
devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
 
 
Réveille ta vaillance
 
 
et viens nous sauver.

4
   Dieu, fais-nous revenir ; *
 
 
   que ton visage s’éclaire,
 
 
    et nous serons sauvés !

 
5
Seigneur, Dieu de l’univers, *
 
 
vas-tu longtemps encore
 
 
 opposer ta colère aux prières de ton peuple,
 
6
le nourrir du pain de ses larmes, *
 
 
l’abreuver de larmes sans mesure ?
 
7
Tu fais de nous la cible des voisins :
 
 
nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

8
   Dieu, fais-nous revenir ; *
 
 
   que ton visage s’éclaire,
 
 
    et nous serons sauvés !

 
9
La vigne que tu as prise à l’Égypte,
 
 
tu la replantes en chassant des nations.
 
10
Tu déblaies le sol devant elle,
 
 
tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

 
11
Son ombre couvrait les montagnes,
 
 
et son feuillage, les cèdres géants ;
 
12
elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
 
 
et ses rejets, jusqu’au Fleuve.

 
13
Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
 
 
Tous les passants y grappillent en chemin ;
 
14
le sanglier des forêts la ravage
 
 
et les bêtes des champs la broutent.

(℟)
15
   Dieu de l’univers, reviens !

 
 
Du haut des cieux, regarde et vois :
 
 
visite cette vigne, protège-la,
 
16
celle qu’a plantée ta main puissante,
 
 
le rejeton qui te doit sa force.
 
17
La voici détruite, incendiée ;
 
 
que ton visage les menace, ils périront !

 
18
Que ta main soutienne ton protégé,
 
 
le fils de l’homme qui te doit sa force.
 
19
Jamais plus nous n’irons loin de toi :
 
 
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

20
   Seigneur, Dieu de l’univers,
 
 
    fais-nous revenir ; *
 
 
   que ton visage s’éclaire,
 
 
    et nous serons sauvés.

Lectures du jour


Livre de Daniel, Chap. 10, v. 1-19

1
 La troisième année où Cyrus est roi de Perse, Daniel, appelé aussi Beltassar, reçoit un message de la part de Dieu. Celui-ci annonce de façon sûre de grandes difficultés. Daniel réfléchit beaucoup et il comprend le sens du message grâce à une vision.
2
 À cette époque, moi, Daniel, je reste dans le deuil pendant trois semaines.
3
 Pendant tout ce temps, je ne mange aucune nourriture délicieuse. Je ne prends ni viande, ni vin, et je ne peigne pas mes cheveux.
4
 Le premier mois, le 24 du mois, je me trouve au bord du Tigre, le grand fleuve.
5
 Je lève les yeux et je vois un homme vêtu d'habits en lin, avec une ceinture en or pur autour de la taille.
6
 Son corps ressemble à une pierre précieuse, son visage brille comme l'éclair. Ses yeux ressemblent à des torches allumées, ses bras et ses jambes brillent comme un métal poli. Ses paroles font un bruit pareil à celui d'une foule.
7
 Moi, Daniel, je suis le seul à voir cet homme apparaître. Les gens qui sont avec moi ne voient rien. Pourtant, ils ont très peur et ils courent se cacher.
8
 Je reste donc seul à regarder cette vision étonnante. Mes forces s'en vont, mon visage change de couleur et devient très pâle. Je suis très faible.
9
 J'entends l'homme dire quelque chose. Au son de sa voix, je m'évanouis et je tombe, le front contre le sol.
10
 Alors une main me touche et me fait tenir tout tremblant sur mes genoux et mes mains.
11
 L'homme dit: "Daniel, toi que Dieu aime, fais un effort pour comprendre les paroles que je vais te dire. Mets-toi debout, car je suis envoyé auprès de toi maintenant." En entendant cela, je me relève en tremblant.
12
 Il ajoute: "N'aie pas peur, Daniel! En effet, tu as voulu comprendre ce qui se passait. Pour cela, tu t'es abaissé devant Dieu. C'est pourquoi, depuis le premier jour, Dieu a entendu ta prière. Et je suis venu t'apporter la réponse.
13
 Mais l'ange qui protège le royaume des Perses s'est opposé à moi pendant 21 jours. Ensuite, Michel, l'un des principaux anges, est venu m'aider. J'ai donc été retenu auprès des rois de Perse.
14
 Et maintenant, je viens pour te faire comprendre ce qui va arriver à ton peuple plus tard. Oui, voici encore une vision pour ces jours-là."
15
 Pendant qu'il me parle, je regarde par terre et je ne peux dire un seul mot.
16
 Mais quelqu'un qui ressemble à un homme touche mes lèvres. Je peux de nouveau ouvrir la bouche et parler. Je dis à celui qui se tient devant moi: "Mon seigneur, à cause de cette vision, je suis très inquiet et je n'ai plus de forces.
17
Je ne suis pas quelqu'un d'important, et maintenant, je n'ai plus ni force ni souffle. Alors, mon seigneur, comment est-ce que je peux parler à quelqu'un comme toi?"
18
 Aussitôt celui qui ressemble à un homme me touche encore une fois pour me rendre des forces.
19
 L'autre personnage me dit: "Toi que Dieu aime, n'aie pas peur! Sois en paix. Reprends courage, retrouve tes forces!" Pendant qu'il me parle, mes forces reviennent et je dis: "Mon seigneur, tu peux me parler, parce que tu m'as rendu des forces."

Commentaire

« Bienheureux les cœurs purs, ils verront Dieu. »

Cette vision est le prologue d’une grande fresque rétrospective (chapitres 10 à 12) de la vie des nations depuis le retour des déportés d’Israël (538) jusqu’au moment où Daniel écrit (env. 180 avt J.-C.). Le courage qu’il a fallu aux premiers déportés pour garder intacte en terre étrangère la foi d’Israël, l’énergie nécessaire à reconstruire après le retour, voilà les vertus exigées maintenant pour garder le cap dans les temps de tumulte et de déliquescence caractérisant les règnes issus de l’empire d’Alexandre le Grand.
La prophétie révèle quelquefois dans le rétroviseur ce qui n’était pas perceptible au moment où l’on roulait.
La vision place Daniel sur la rive du fleuve, lieu traditionnel de rassemblement des captifs israélites (Ps 137) pour leur culte.
C’est une tenue de Grand Prêtre que le Personnage arbore. C’est suite à la rigueur de trois semaines de jeûne que cette vision se présente à Daniel ; de plus, elle consacre la rectitude de son observance ordinaire – « Toi, le bien aimé de Dieu ». On est en zone sacrale. En particulier dans le cadre d’un culte rendu par la communauté au Dieu de l’univers. Mais ce cadre s’enrichit d’une expérience personnelle bouleversante semblable à celle d’Esaïe dans le temple (Es 6). Handicapante même, au point que le voyant doit se laisser réhabiliter par la parole bienveillante et le toucher divin de l’Ange.
Cet ange déclare avoir lui aussi à combattre des puissances adverses et être retenu par elles. Ce qui se passe dans le ciel est présenté comme le miroir de ce qui a lieu sur la terre : une consolation, une espérance et un accompagnement sont offerts au voyant, aux croyants !

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, Roi de gloire,
nous te supplions de ne pas nous abandonner
dans notre faiblesse.
Envoie le Saint-Esprit d’en-haut, qu’il nous fortifie
et qu’il nous rende dignes
d’être élevés à notre tour
là où nous a précédés notre Sauveur Jésus-Christ.

Cantique 47-01 (du recueil Alléluia)

Je n'ai plus rien à craindre