mercredi 07 juin 2017

Temps

Pentecôte

Semaine

Octave de Pentecôte

Complément

Psaume

Psaume 105 (104), 28-45

Dieu fidèle à sa parole

 
28
Il envoie les ténèbres, tout devient ténèbres :
 
 
nul ne résiste à sa parole ;
 
29
il change les eaux en sang
 
 
et fait périr les poissons.

 
30
Des grenouilles envahissent le pays
 
 
jusque dans les chambres du roi.
 
31
Il parle, et la vermine arrive :
 
 
des moustiques, sur toute la contrée.

 
32
Au lieu de la pluie, il donne la grêle,
 
 
des éclairs qui incendient les champs ;
 
33
il frappe les vignes et les figuiers,
 
 
il brise les arbres du pays.

 
34
Il parle, et les sauterelles arrivent,
 
 
des insectes en nombre infini
 
35
qui mangent toute l’herbe du pays,
 
 
qui mangent le fruit de leur sol.

 
36
Il frappe les fils aînés du pays,
 
 
toute la fleur de la race ;
 
37
il fait sortir les siens chargés d’argent et d’or ;
 
 
pas un n’a flanché dans leurs tribus !
 
38
Et l’Égypte se réjouit de leur départ,
 
 
car ils l’avaient terrorisée.

 
          ~

 
39
Il étend une nuée pour les couvrir ;
 
 
la nuit, un feu les éclaire.
 
40
À leur demande, il fait passer des cailles,
 
 
il les rassasie du pain venu des cieux ;
 
41
il ouvre le rocher : l’eau jaillit,
 
 
un fleuve coule au désert.

 
42
Il s’est ainsi souvenu de la parole sacrée
 
 
et d’Abraham, son serviteur ;
 
43
il a fait sortir en grande fête son peuple,
 
 
ses élus, avec des cris de joie !
 
44
Il leur a donné les terres des nations,
 
 
en héritage, le travail des peuples,
 
45
pourvu qu’ils gardent ses volontés
 
 
et qu’il observent ses lois.

 
 
   Alléluia !

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 44, v. 1-8

1
Et maintenant, écoute, peuple de Jacob, mon serviteur, Israël, toi que j’ai choisi.
2
Moi, le Seigneur, je t’ai fait, je t’ai formé dès avant ta naissance et je viens à ton aide. Voici donc ce que je dis:N’aie pas peur, peuple de Jacob, toi, Yechouroun, mon serviteur que j’ai choisi.
3
En effet, je ferai couler de l’eau sur le sol qui a soif, des rivières sur la terre sèche. Je répandrai mon esprit sur tes enfants, et ma bénédiction sur les enfants de tes enfants.
4
Ils pousseront et grandiront comme l’herbe verte dans un champ, comme des arbres au bord de l’eau.
5
L’un dira: "J’appartiens au Seigneur", l’autre dira:"Je fais partie de la famille de Jacob." Un autre encore écrira sur sa main: "Je suis au Seigneur", et il prendra comme nom Israël."
6
Voici ce que dit le Seigneur, le roi et le libérateur d’Israël, le Seigneur de l’univers: "Je suis au commencement et à la fin de tout. En dehors de moi, il n’y a pas de Dieu.
7
Qui est égal à moi? Qu’il le crie, qu’il l’annonce et me l’explique! Qu’il dise les choses qui sont arrivées depuis que j’ai formé le premier peuple, qu’il annonce ce qui va se passer!
8
Vous, mon peuple, n’ayez pas peur, ne tremblez pas. Je vous ai annoncé cela longtemps à l’avance, je vous l’ai fait connaître. Vous êtes mes témoins. Est-ce qu’il y a un Dieu en dehors de moi? Non, je suis votre solide rocher, je n’en connais pas d’autre."

Commentaire

Du féminin en Dieu

Dans les versets précédents, Jacob/Israël avait reçu une volée de bois vert pour son comportement fautif ; à présent, c'est un message de salut qui lui est adressé.
Ainsi, Jacob/Israël est « redressé » – c'est le sens du nom rare « Yeshouroun » qui est employé au v. 2. Chose frappante : l'on retrouve des qualificatifs féminins pour décrire l'action positive de Dieu en faveur d'Israël (v. 2), comme l'est indubitablement le sein maternel !
Comment expliquer cela ?

Il est possible d'avancer que le monothéisme strict du second Esaïe, qui exclut la possibilité d'existence d'autres dieux, a eu pour conséquence de repenser différemment le féminin, notamment en acceptant l'idée que Dieu puisse recevoir des qualificatifs aussi bien masculins que féminins (lire à ce sujet le livre récent de Thomas Römer, L'invention de Dieu, Seuil, 2014).

Une autre question qui a intrigué beaucoup d'exégètes, c'est la formulation du v. 5 qui semble faire allusion à une adhésion à la foi juive. S’agirait-il de la profession de foi de convertis païens au judaïsme ? Il est aussi possible que ce soient simplement des exilés qui réaffirment leur foi au Dieu d'Israël. Difficile d'en savoir plus …
La fin du verset reste peu claire : elle évoque peut-être des pratiques de tatouage « Un autre écrira sur sa main : ‘Je suis au Seigneur’ ».
Dieu du ciel, tu échappes à toutes les catégories dans lesquelles on voudrait t’enfermer. Mais c’est ta liberté qui nous rend libres !

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
source de toute vraie liberté,
répands sur ton peuple les dons de l’Esprit saint;
préserve-nous de nous rechercher nous-mêmes
et fais grandir en nous la charité,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 41-18 (du recueil Alléluia)

O peuples, louez