mardi 07 juin 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 9a, 2-11

Tu as jugé avec justice

 
2
De tout mon cœur, Seigneur, je rendrai grâce,
 
 
je dirai tes innombrables merveilles ;
 
3
pour toi, j’exulterai, je danserai,
 
 
je fêterai ton nom, Dieu Très-Haut.

 
4
Mes ennemis ont battu en retraite,
 
 
devant ta face, ils s’écroulent et périssent.
 
5
Tu as plaidé mon droit et ma cause,
 
 
tu as siégé, tu as jugé avec justice.

 
6
Tu menaces les nations, tu fais périr les méchants,
 
 
à tout jamais tu effaces leur nom.
 
7
L’ennemi est achevé, ruiné pour toujours,
 
 
tu as rasé des villes, leur souvenir a péri.

 
8
Mais il siège, le Seigneur, à jamais :
 
 
pour juger, il affermit son trône ;
 
9
il juge le monde avec justice
 
 
et gouverne les peuples avec droiture.

 
10
Qu’il soit la forteresse de l’opprimé,
 
 
sa forteresse aux heures d’angoisse :
 
11
ils s’appuieront sur toi, ceux qui connaissent ton nom ;
 
 
jamais tu n’abandonnes, Seigneur, ceux qui te cherchent.

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 20, v. 1-12

1
 Quand l'agitation est terminée, Paul réunit les disciples et les encourage. Ensuite, il leur dit adieu et prend la route de la Macédoine.
2
 Il traverse cette région et là, il encourage les croyants en leur parlant longuement. Puis il arrive en Grèce.
3
 Paul y reste trois mois. Au moment de prendre le bateau pour la Syrie, il apprend que des Juifs veulent lui faire du mal. Alors il décide de retourner par la Macédoine.
4
 Voici ceux qui l'accompagnent: Sopater, le fils de Pyrus, originaire de Bérée, Aristarque et Secundus, de Thessalonique, Gaïus, de Derbé, et Timothée, Tychique et Trophime de la province d'Asie.
5
 Ce groupe est parti avant nous, il nous attend à Troas
6
 et nous, nous prenons le bateau au port de Philippes, après la fête des Pains sans levain. Cinq jours plus tard, nous retrouvons le groupe à Troas et nous y restons une semaine.
7
 Le samedi soir, nous sommes réunis pour partager le pain. Paul prend la parole devant les frères et les sœurs chrétiens. Puisqu'il doit partir le jour suivant, il continue à parler jusqu'à minuit.
8
 Nous sommes réunis dans la pièce qui est en haut de la maison. Là, il y a beaucoup de lampes allumées.
9
 Un jeune homme, appelé Eutyque, est assis sur le bord de la fenêtre. Paul continue à parler longtemps. Eutyque s'endort profondément. Pris par le sommeil, il tombe du troisième étage et, quand on veut le relever, il est déjà mort.
10
 Alors Paul descend, il se penche sur lui et le prend dans ses bras en disant: "Ne soyez pas inquiets, il est vivant!"
11
 Ensuite Paul remonte, il partage le pain et mange. Il parle encore longtemps jusqu'au lever du soleil, puis il s'en va.
12
 Après cela, on emmène le garçon bien vivant, et tous sont vraiment consolés.

Commentaire

Une Eglise très humaine et une Parole pleine de vie

Certains aiment se représenter l’Eglise comme une vénérable institution établie de tout temps pour gérer les biens sacrés. Or la voici qui se déploie à travers des personnes très concrètes dont les noms doivent absolument être mentionnés. L’apôtre Paul n’est pas un voyageur solitaire, il s’est adjoint des hommes et des femmes qui non seulement l’accompagnent dans ses voyages, mais qui assument leur propre part de responsabilité dans la construction de la communauté des croyants. Ils prennent les devants, s’attendent, se retrouvent. Ils se parlent, s’encouragent, se donnent rendez-vous. Quand ils sont séparés, ils pensent les uns aux autres et se soutiennent par la prière.

Le livre des Actes a moins pour objet «les apôtres» que l’expansion de la Parole.
Ici, Paul en est le porteur privilégié. Comme Jésus, il monte à Jérusalem, sachant qu’il va au-devant de la mort (mais celle-ci ne sera pas racontée dans les Actes).
La longueur de la prédication de Paul renvoie au fait que Paul «n’a rien négligé de ce qui pouvait être utile aux croyants» (v. 20). Ce temps de l’adieu de Paul devrait être celui de la vigilance et non du sommeil – qui terrasse Eutychès, comme autrefois les disciples dans le jardin des Oliviers.
Or, au moment où il se dirige vers la mort, Paul, le témoin, est décrit comme le porteur et l’intermédiaire de la vie. Dans les bras de Paul, l’infortuné jeune homme est rendu à la communauté des vivants. Tel est le sens de ce récit de miracle.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
par la résurrection de ton Fils
tu nous as réveillés du sommeil de la mort
et tu as fait briller à nos yeux une lumière nouvelle.
Regarde avec bonté ton Eglise:
ne permets pas que le mal l’emporte sur elle,
mais manifeste toujours ton pouvoir souverain;
qu’ainsi nous nous réjouissions en ta présence
et chantions à jamais tes bienfaits,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 47-16 (du recueil Alléluia)

Dieu nous aime comme un Père