samedi 07 juillet 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaumes 119, 81-88

81 Je me fatigue à chercher ton secours,

j'attends avec espoir ce que tu diras.


82 Mes yeux s'épuisent à scruter ton message,

et je demande : « Quand me consoleras-tu ? »


83 Ridé comme une outre exposée à la fumée,

je n'oublie pourtant pas ta volonté.


84 Combien de jours de vie me donnes-tu encore ?

Quand appliqueras-tu ton jugement contre mes persécuteurs ?


85 Des insolents sans égard pour ta loi

creusent une fosse pour moi.


86 Tes commandements sont tous pleins de vérité.

On me poursuit pour de faux motifs, secours-moi.


87 J'étais à terre, j'ai vu la mort de près,

mais je n'ai pas abandonné tes exigences.


88 Selon ta bonté, rends-moi la vie

pour que j'observe tes ordres.


 

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 15, v. 13-21

13
 Quand ils ont fini, Jacques se met à dire: "Frères, écoutez-moi.
14
 Simon vient de nous expliquer une chose: depuis le commencement, Dieu a décidé de choisir parmi ceux qui ne sont pas juifs un peuple qui lui appartienne.
15
 Et les paroles des prophètes sont en accord avec cela. En effet, dans les Livres Saints on lit:
16
 "Le Seigneur dit: Plus tard, je reviendrai. Je reconstruirai la maison de David qui est tombée. Je rebâtirai sa maison détruite et je la remettrai debout.
17
 Alors, les autres habitants du monde chercheront le Seigneur, oui, tous les peuples que j'ai appelés pour être à moi. Voilà ce que le Seigneur dit.
18
 Il a fait connaître ces choses-là depuis très longtemps."" Ac;15;19; Jacques dit encore: ""Donc, voici ce que je pense: il ne faut pas faire trop de difficultés à ceux qui ne sont pas juifs et qui se tournent vers le Seigneur."
20
 Mais il faut leur écrire ceci: "Ne mangez pas la viande qu'on a offerte aux faux dieux, elle est impure. Respectez les lois du mariage. Ne mangez pas de viande qui contient encore du sang."
21
 En effet, depuis longtemps déjà, des gens annoncent la loi de Moïse dans chaque ville, et, à chaque sabbat, on la lit dans les maisons de prière."

Commentaire

Lettre aux frères d’Antioche

Après avoir pris connaissance de tout ce que Dieu a fait parmi les nations, c'est-à-dire les païens, il devenait clair pour tout le monde qu'il ne fallait pas mettre d'autres fardeaux rituels sur les épaules de ceux qui avaient accueilli le Christ dans leur vie.

Le rite n'étant finalement qu'une création humaine pour un besoin divin, seul un appel à une vie sanctifiée devait être adressé aux chrétiens d'Antioche.
Par cette prise de position, les apôtres de Jérusalem, considérés par les nouveaux convertis comme les piliers de l'Eglise mère, prenaient leurs distances par rapport à ceux qui « avaient troublé » les frères d'Antioche et « bouleversé » leur conscience sans en avoir reçu le mandat.

N'est-ce pas au moment où nous apportons soulagement et réconfort à ceux qui sont dans le doute, l'angoisse et le désarroi dans leur manière de croire, les invitant à la fidélité vis-à-vis de Dieu, plutôt qu'à l'observance des dogmes et des traditions qui sont déjà lourds pour nous-mêmes, que nous transmettons la vie et le souffle de l'Evangile de Jésus-Christ ?
Notre liberté de chrétiens est un ferment pour la libération des autres et pour l'épanouissement de l'Eglise ! Demandons à Dieu la grâce de devenir, à l’exemple du Fils, doux et humbles de cœur pour que nous rendions léger ce que nos frères pourraient porter comme un fardeau.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
ton Fils nous a promis que la puissance des enfers
ne l’emportera pas contre ton Eglise.
Nous t’en prions, hâte le jour
où tous les peuples entendront
le message de l’Evangile;
éclaire ceux qui dirigent les nations,
afin que l’Eglise puisse librement
proclamer ta Parole partout
et que le monde te connaisse,
toi le seul vrai Dieu,
et Celui que tu nous as envoyé,
Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 45-19 (du recueil Alléluia)

En toi, Seigneur, est notre espoir