Vendredi 6 Septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 141 (140)

L’offrande du soir

 
1
Seigneur, je t’appelle : accours vers moi !
 
 
Écoute mon appel quand je crie vers toi !
 
2
Que ma prière devant toi s’élève comme un encens,
 
 
et mes mains, comme l’offrande du soir.

 
3
Mets une garde à mes lèvres, Seigneur,
 
 
veille au seuil de ma bouche.
 
4
Ne laisse pas mon cœur pencher vers le mal
 
 
ni devenir complice des hommes malfaisants.

 
 
Jamais je ne goûterai leurs plaisirs :
 
5
que le juste me reprenne et me corrige avec bonté.
 
 
Que leurs parfums, ni leurs poisons, ne touchent ma tête !
 
 
Ils font du mal : je me tiens en prière.

 
6
Voici leurs juges précipités contre le roc,
 
 
eux qui prenaient plaisir à m’entendre dire :
 
7
« Comme un sol qu’on retourne et défonce,
 
 
nos os sont dispersés à la gueule des enfers ! »

 
8
Je regarde vers toi, Seigneur, mon Maître ;
 
 
tu es mon refuge : épargne ma vie !
 
9
Garde-moi du filet qui m’est tendu,
 
 
des embûches qu’ont dressées les malfaisants.

Lectures du jour

Commentaire

« À l’orgueilleux redoutable, au plus humble propice »

Poussant ses troupeaux et leur préparant pour fourrage les fruits du sycomore (7,14) – des activités basiques ! – Amos entend de la part de Dieu des choses étonnantes et semble-t-il contradictoires.
La manière dont il « voit » Dieu se manifester est d’abord décrite sous des traits catastrophiques : ébranlement de la terre, crues et décrues du Nil, c’est irrésistible ! Et cependant ce même Dieu se manifeste avec autant de majesté dans son œuvre créatrice : architecte de son propre palais, ingénieur de la voûte protégeant le monde contre les eaux supérieures – selon la cosmologie du temps – législateur des lois naturelles qui transforme les océans dévastateurs en pluies fécondantes.
Dans les phénomènes qui jettent les hommes sous l’emprise de la mort comme dans ceux qui leur garantissent la sécurité vitale se manifeste la puissance d’un seul et même Dieu.
C’est ce Dieu qu’Israël doit s’apprêter à rencontrer.
Il ne doit pas croire que, aux yeux de l’Eternel, il ait plus de mérite que le plus étranger des peuples – ces étranges Couchites, des Etiophiens – ni se prévaloir de passe-droits dont il bénéficierait au jour du Jugement. La volonté de Dieu en a simplement fait un peuple pilote pour guider les autres et marcher avec eux sur la voie du Salut. Et voilà que c’est bien mal parti !...
Pourtant, la condamnation ne concerne pas tout Israël mais ceux seulement dont les paroles et les agissements révèlent la folle assurance d’échapper immanquablement au malheur. Et voilà une lueur d’espérance pour le jour où Dieu séparera les brebis des boucs (Mt 25, 32) …

Sujets de prière

Oraison

Dieu saint et bon,
tu résistes aux orgueilleux,
mais tu fais grâce aux humbles;
ouvre nos cœurs à ta Parole,
afin que nous soyons gardés
de toute fausse assurance,
et que, dans la crainte de ton juste jugement,
nous attendions tout de ta seule grâce,
manifestée en Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 69 (du recueil Alléluia)

Retire-moi de l'abîme où je suis