mercredi 06 septembre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 77 (76), 2-13

Dieu oublierait-il d’avoir pitié ?

 
2
Vers Dieu, je crie mon appel !
 
 
Je crie vers Dieu : qu’il m’entende !

 
3
Au jour de la détresse, je cherche le Seigneur ; †
 
 
la nuit, je tends les mains sans relâche,
 
 
mon âme refuse le réconfort.

 
4
Je me souviens de Dieu, je me plains ;
 
 
je médite et mon esprit défaille.
 
5
Tu refuses à mes yeux le sommeil ;
 
 
je me trouble, incapable de parler.

 
6
Je pense aux jours d’autrefois,
 
 
aux années de jadis ;
 
7
la nuit, je me souviens de mon chant,
 
 
je médite en mon cœur, et mon esprit s’interroge.

 
8
Le Seigneur ne fera-t-il que rejeter,
 
 
ne sera-t-il jamais plus favorable ?
 
9
Son amour a-t-il donc disparu ?
 
 
S’est-elle éteinte, d’âge en âge, la parole ?

 
10
Dieu oublierait-il d’avoir pitié,
 
 
dans sa colère a-t-il fermé ses entrailles ?
 
11
J’ai dit : « Une chose me fait mal,
 
 
la droite du Très-Haut a changé. »

 
12
Je me souviens des exploits du Seigneur,
 
 
je rappelle ta merveille de jadis ;
 
13
je me redis tous tes hauts faits,
 
 
sur tes exploits je médite.

 
          ~

Lectures du jour


Deuxième épître aux Corinthiens, Chap. 2, v. 12-17

12
2Co 2,12
13
2Co 2,13
14
2Co 2,14
15
2Co 2,15
16
2Co 2,16
17
2Co 2,17

Commentaire

Etre à la hauteur ? Impossible!

Bouillonnant apôtre qui passe du coq à l’âne: de son souci au sujet de Tite à la louange, en y ajoutant un brin de polémique. Tant de choses à partager avec ses paroissiens, malgré les désaccords et les tensions… Dans la relation qu’établit l’appartenance à une même famille de foi, rien n’est anodin. Dans le quotidien s’élaborent les convictions et le sens donné à sa vie. Ici, cela se fait dans l’anxiété, les projets contrariés, et même dans la polémique.
Quelle est cette image antique de l’entrée triomphale évoquée ici au cœur de l’inquiétude? Il s’agit de celle de guerriers victorieux entourés de leurs esclaves agitant des encensoirs. Ils faisaient précéder leur char du défilé des ennemis humiliés et condamnés, à mort bien souvent. Bigre, quelle image cruelle pour une parole qui se montre là conquérante et dominatrice! Qu’en faire pour nous?
La victoire que le Christ a remportée est celle de la vie sur la mort, de la réconciliation sur la séparation, du réconfort sur l’angoisse… Tel est «le parfum de la connaissance» qui nous imprègne. Telle est la parole que nous portons au cœur de nos lieux de mort et de vie. Et comme le dit l’apôtre: nous ne sommes pas à la hauteur de la tâche, c’est presque « Mission impossible » …
Et pourtant, elle nous est toujours à nouveau confiée.

Sujets de prière

Oraison

O Christ, Lumière éternelle venue du Père pour notre salut,

tu as envoyé tes disciples annoncer la bonne nouvelle;

éclaire-nous pour que nous comprenions ta Parole,

que nous la mettions en pratique

et qu’ainsi nous ayons part à ton Royaume,

pour les siècles des siècles.

Cantique 35-07 (du recueil Alléluia)

Saint-Esprit, Dieu de lumière