Mardi 6 Novembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 138 (137)

Le Seigneur fait tout pour moi

 
1
De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
 
 
tu as entendu les paroles de ma bouche.
 
 
Je te chante en présence des anges,
 
2
vers ton temple sacré, je me prosterne.

 
 
Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
 
 
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
 
3
Le jour où tu répondis à mon appel,
 
 
tu fis grandir en mon âme la force.

 
4
Tous les rois de la terre te rendent grâce
 
 
quand ils entendent les paroles de ta bouche.
 
5
Ils chantent les chemins du Seigneur :
 
 
« Qu’elle est grande, la gloire du Seigneur ! »

 
6
Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble ;
 
 
de loin, il reconnaît l’orgueilleux.
 
7
Si je marche au milieu des angoisses, tu me fais vivre,
 
 
ta main s’abat sur mes ennemis en colère.

 
 
Ta droite me rend vainqueur.
 
8
Le Seigneur fait tout pour moi !
 
 
Seigneur, éternel est ton amour :
 
 
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

Lectures du jour

Commentaire

La peur ne justifie pas la colère.

Quelle agressivité dans ces propos! En réalité, l’apôtre est inquiet.
Découragés par les années qui passent, progressivement convaincus du fait que, le Christ n’étant pas revenu comme les prophéties l’affirmaient, on est dans une remise en cause de la prédication apostolique et nombre de convertis retournent à leur religion première.

L’apôtre se fait du souci pour eux. Il ne sait plus comment les convaincre.
Alors il réagit comme tous ceux qui sont inquiets pour ceux qu’ils aiment. Comme moi, comme toi aussi sans doute. Il crie ! Il décrit des dangers plus ou moins imaginaires. Il menace !
Quand nous avons peur pour ceux que nous aimons, nous nous servons parfois de mots qui nous dépassent, parce que peut-être les mots d’amour nous semblent trop courts.

Aujourd’hui, nous assistons à une hémorragie de l’Eglise dans nos pays. Et nous avons parfois tendance à recourir à l’invective pour chercher la brebis perdue.
Pourtant, Dieu ne se rencontre pas sur les chemins du mépris et de la colère.
Même si de telles attitudes naissent de nos inquiétudes pour le salut de tous.
Dieu se rencontre toujours sur le chemin de l’amour.
Il est lui-même ce chemin qui conduit à lui. Demandons alors la paix de telle sorte que, même au cœur des pires inquiétudes, nous trouvions toujours la liberté d’espérer, de faire confiance Et si parfois la répréhension fraternelle s’impose, qu’elle soit donnée dans l’amour.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de toute miséricorde,
tu consoles ceux qui pleurent
et tu relèves ceux qui tombent.
Que ta parole retentisse en nos vies,
et nous délivre de toute mort.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 61 (du recueil Alléluia)

Ecoute-moi quand je crie