lundi 06 mars 2017

Temps

Temps du carême

Semaine

Lundi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 6

Seigneur, guéris-moi

 
2
Seigneur, corrige-moi sans colère,
 
 
et reprends-moi sans fureur.
 
3
Pitié, Seigneur, je dépéris !
 
 
Seigneur, guéris-moi !
 
 
Car je tremble de tous mes os,
 
4
de toute mon âme, je tremble.

 
 
Et toi, Seigneur, que fais-tu ? †
 
5
Reviens, Seigneur, délivre-moi,
 
 
sauve-moi en raison de ton amour !
 
6
Personne, dans la mort, n’invoque ton nom ;
 
 
au séjour des morts, qui te rend grâce ?

 
7
Je m’épuise à force de gémir ; †
 
 
chaque nuit, je pleure sur mon lit :
 
 
ma couche est trempée de mes larmes.
 
8
Mes yeux sont rongés de chagrin ;
 
 
j’ai vieilli parmi tant d’adversaires !

 
9
Loin de moi, vous tous, malfaisants,
 
 
car le Seigneur entend mes sanglots !
 
10
Le Seigneur accueille ma demande,
 
 
le Seigneur entend ma prière.
 
11
Qu’ils aient honte et qu’ils tremblent, tous mes ennemis,
 
 
qu’ils reculent, soudain, couverts de honte !

Lectures du jour


Livre de Jérémie, Chap. 1, v. 1-10

1
Voici ce que Jérémie, fils de Hilkia, a dit et fait. Jérémie était d'une famille de prêtres qui habitaient à Anatoth, dans le territoire de la tribu de Benjamin.
2
La treizième année où Josias, fils d'Amon, était roi de Juda, le Seigneur a adressé sa parole à Jérémie pour la première fois.
3
Il lui a encore parlé au temps où Yoaquim, un fils de Josias, était roi de Juda. Et il lui a parlé pour la dernière fois au cinquième mois de la onzième année où Sédécias, un autre fils de Josias, était roi. C'est à ce moment-là que les habitants de Jérusalem ont été déportés.
4
Voici les paroles que le Seigneur m'a adressées :
5
Avant de te former dans le ventre de ta mère, je te connaissais. Avant ta naissance, je t'ai choisi pour me servir. J'ai fait de toi mon porte-parole auprès des peuples. "
6
J'ai répondu : " Hélas ! Seigneur DIEU, je ne sais pas parler, je suis trop jeune. "
7
Mais le Seigneur m'a dit : " Ne dis pas : "Je suis trop jeune." Tu iras partout où je t'enverrai. Tu diras tout ce que je te commanderai.
8
N'aie pas peur des gens ! En effet, je suis avec toi pour te délivrer. " Voilà ce que le Seigneur m'a déclaré.
9
Ensuite, le Seigneur a avancé la main. Il a touché ma bouche et il a dit : " Je mets mes paroles dans ta bouche.
10
Tu vois, aujourd'hui, je te confie une mission auprès des peuples et des royaumes. Tu vas arracher et abattre, détruire et démolir, construire et planter. "

Commentaire

Hier : « Je te connaissais déjà. »

La longue datation qui commence le livre de Jérémie trouve un écho solennel dans la phrase simple qui fonde l’appel du prophète : « Je te connaissais avant même de t'avoir formé dans le ventre de ta mère ; je t'avais mis à part pour me servir avant même que tu sois né. » Mon passé – avec ses pluies et ses jours de soleil, avec ses rires et ses tragédies, avec sa douleur et son calme – est un verger où Dieu a planté des semences qui peuvent fleurir aujourd’hui. Pour que j’en plante à mon tour.

Je n’ai pas à avoir peur de mon passé, je suis libre d’hier, car avant même que je ne me connaisse, Dieu me connaissait et avait pensé à moi. En bien. Et tout n’est pas écrit ! Ma vie n’est pas un livre rempli de caractères de fatalité auxquels je ne saurais pouvoir échapper. Je suis libre de mon passé, car Dieu avait pensé à moi depuis toujours, pour m’établir dans la vie, pour que dans le jardin de cette existence qu’est la mienne, je bâtisse et je plante.
Merci de mon histoire. De mon passé. J’ai connu tant de joies. J’ai connu tant de douleurs. Mais tu m’as toujours connu, tu m’as rencontré dès avant ma naissance, avant toute expression biologique de mon existence. Pour que je sois moi, que je devienne ce que je suis et sois ce que je peux être. Merci de ce passé où tu as planté l’avenir de ton amour en moi.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
tu nous conduis
des ténèbres de la nuit à la clarté du matin
et, par ton Saint-Esprit,
tu éclaires l’obscurité de l’ignorance et du péché ;
dans ta bonté,
répands cette lumière en nos cœurs,
pour que nous soyons inséparablement attachés à toi,
dont la sagesse nous a créés,
dont l’amour nous a rachetés,
et dont la providence nous dirige,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 139 (du recueil Alléluia)

Seigneur, tu lis au fond de moi