samedi 06 février 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 141 (140)

L’offrande du soir

 
1
Seigneur, je t’appelle : accours vers moi !
 
 
Écoute mon appel quand je crie vers toi !
 
2
Que ma prière devant toi s’élève comme un encens,
 
 
et mes mains, comme l’offrande du soir.

 
3
Mets une garde à mes lèvres, Seigneur,
 
 
veille au seuil de ma bouche.
 
4
Ne laisse pas mon cœur pencher vers le mal
 
 
ni devenir complice des hommes malfaisants.

 
 
Jamais je ne goûterai leurs plaisirs :
 
5
que le juste me reprenne et me corrige avec bonté.
 
 
Que leurs parfums, ni leurs poisons, ne touchent ma tête !
 
 
Ils font du mal : je me tiens en prière.

 
6
Voici leurs juges précipités contre le roc,
 
 
eux qui prenaient plaisir à m’entendre dire :
 
7
« Comme un sol qu’on retourne et défonce,
 
 
nos os sont dispersés à la gueule des enfers ! »

 
8
Je regarde vers toi, Seigneur, mon Maître ;
 
 
tu es mon refuge : épargne ma vie !
 
9
Garde-moi du filet qui m’est tendu,
 
 
des embûches qu’ont dressées les malfaisants.

Lectures du jour


Deuxième épître à Timothée, Chap. 2, v. 1-13

1
 Toi, mon fils, cherche à devenir toujours plus fort grâce à l'amour du Christ Jésus.
2
 Ce que tu m'as entendu enseigner devant de nombreux témoins, confie-le à des gens sûrs. Ils doivent être capables eux-mêmes de l'enseigner aussi à d'autres.
3
 Prends ta part de souffrance, comme un bon soldat du Christ Jésus.
4
 Un soldat qui sert dans l'armée et qui veut plaire à son chef ne s'occupe pas des affaires de la vie civile.
5
 Un sportif ne peut gagner le prix que s'il joue selon les règles.
6
 Les fruits de la récolte sont d'abord pour le cultivateur qui a beaucoup travaillé.
7
 Réfléchis à ce que je dis, et le Seigneur te fera tout comprendre.
8
 Souviens-toi de Jésus-Christ: il s'est réveillé de la mort, il est né dans la famille de David, son ancêtre, selon la Bonne Nouvelle que j'annonce.
9
 À cause de cette Bonne Nouvelle, je souffre et je suis même attaché avec des chaînes comme un bandit. Mais la parole de Dieu n'est pas enchaînée.
10
 C'est pourquoi je supporte tout pour ceux que Dieu a choisis. Alors, eux aussi seront sauvés par le Christ Jésus, et ainsi ils auront la gloire qui dure toujours.
11
 Voici une parole sûre: si nous sommes morts avec le Christ, avec lui nous vivrons.
12
 Si nous résistons, avec lui, nous serons rois. Si nous le rejetons, lui aussi nous rejettera.
13
 Si nous ne sommes pas fidèles, lui, il reste fidèle. En effet, il ne peut pas faire le contraire de ce qu'il dit.

Commentaire

Don à accueillir – don à transmettre

«Prends ta part de souffrance en bon soldat du Christ Jésus.» (v. 3)
Une phrase qui résiste à nos oreilles, tant elle souligne par une image forte la nécessité de la souffrance au nom de la foi. Et Paul ne s’arrête pas là.
En utilisant des images provenant du monde militaire, sportif et agricole, il souligne la nécessité de l’effort et d’un investissement coûteux pour parvenir au résultat.

Comment laisser résonner ce texte en nous, alors que notre société a quelque peu perdu le sens de l’effort et dénie sa valeur? A la limite, on veut bien encore souffrir pour la beauté, la minceur, le succès professionnel, le prestige social, l’argent… Mais pour la foi?
Voici donc un texte qui résiste… à la digestion.

Il comprend cependant deux passages susceptibles de nous mettre en appétit!
Tout d’abord ce verset 9: «La Parole de Dieu n’est pas enchaînée.» C’est dire que la transmission du message de Dieu ne dépend pas de notre effort seulement. La Parole est et restera libre!
Ensuite le verset 1: «Fortifie-toi dans la grâce qui est dans le Christ Jésus.» Si nous suivons l’exhortation de Paul à Timothée, nous pouvons nous ouvrir à la grâce de Dieu et y trouver l’énergie et la force spirituelles dont nous avons besoin.
Ce n’est qu’en accueillant pleinement le don de Dieu que nous arriverons à le transmettre.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de lumière,
purifie nos cœurs,
afin que nous puissions te voir,
révèle-toi à nous,
afin que nous puissions t’aimer,
fortifie-nous,
afin que nous choisissions le bien et rejetions le mal;
et qu’ainsi, jour après jour,
nous manifestions dans le monde
la gloire et la force de l’Evangile
que tu nous as fait connaître en Jésus-Christ,
ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 47-03 (du recueil Alléluia)

Dans toutes nos détresses