mardi 06 avril 2021

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 117 (116)

L’amour le plus fort

 
1
Louez le Seigneur, tous les peuples ;
 
 
fêtez-le, tous les pays !

 
2
Son amour envers nous s’est montré le plus fort ;
 
 
éternelle est la fidélité du Seigneur !

Lectures du jour


Première épître aux Corinthiens, Chap. 15, v. 20-28

20
 Mais en réalité, le Christ s'est réveillé du milieu des morts. Parmi les morts, le Christ s'est réveillé le premier, pour que les autres morts se réveillent aussi.
21
 C'est par un homme, Adam, que la mort est venue. C'est aussi par un homme, le Christ, que les morts se relèvent.
22
 Tous les êtres humains meurent, parce qu'ils sont unis à Adam. De même, tous vont recevoir la vie, parce qu'ils sont unis au Christ,
23
 mais chacun à son rang. Le Christ, le premier, s'est déjà réveillé de la mort. Ensuite, ceux qui sont au Christ se réveilleront quand il viendra.
24
 Puis, à la fin, le Christ détruira toutes les forces mauvaises qui ont puissance et autorité sur nous. Alors il remettra son pouvoir de roi à Dieu le Père.
25
 À ce moment-là, Dieu mettra tous ses ennemis sous les pieds du Christ. En attendant, il faut que le Christ ait tout pouvoir.
26
 Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort.
27
 Oui,"Dieu a tout mis sous ses pieds". Mais quand le Christ dira:"Maintenant, tout est en mon pouvoir", cela voudra dire: tout, sauf Dieu. En effet, c'est Dieu qui donne au Christ le pouvoir sur toutes choses.
28
 Oui, c'est Dieu qui lui donnera tout pouvoir. Et quand le Fils aura pouvoir sur toutes choses, alors lui-même sera sous le pouvoir de Dieu. Ainsi, Dieu sera tout entier en tous.

Commentaire

La certitude de la résurrection

Lorsque Paul parle de résurrection, son intention est de contre-balancer la puissance de la mort par la puissance de la vie, c'est¬à-dire de faire sortir de l'état de mort ceux «qui se sont endormis» comme dit le langage paulinien.
La question centrale que l'apôtre pose dans ce passage est de savoir quand et comment le pouvoir de la mort cessera.
Pour y répondre, il retourne au commencement, au commencement de la mort (Adam) et au commencement de la résurrection (Christ).
L'idée de prémices appliquées au Christ est une image. Pour exprimer leur reconnaissance à Dieu, les Israélites lui offraient les meilleurs fruits du terroir. A la Pâque, la communauté offrait une gerbe composée des premiers épis mûrs de l'année. Face à la moisson de la mort, Christ devenait ainsi prémices de la moisson de vie. Le terme de prémices signifie alors que la moisson a déjà commencé: le premier épi garantissait une récolte abondante. Dans le mot de causalité: Christ n'est pas seulement mort et ressuscité, il est le Ressuscité d'entre les morts qui cause la résurrection des morts.

Sujets de prière

Cantique 34-09 (du recueil Alléluia)

Jésus triomphe de la mort