Lundi 6 Avril 2020

Temps

Semaine Sainte

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 44 (43), 2-15

Ne nous rejette pas

 
2
Dieu, nous avons entendu dire, †
 
 
et nos pères nous ont raconté, *
 
 
quelle action tu accomplis de leur temps,
 
 
 aux jours d’autrefois.

 
3
Toi, par ta main, tu as dépossédé les nations, †
 
 
et ils purent s’implanter ; *
 
 
et tu as malmené des peuplades,
 
 
 et ils purent s’étendre.

 
4
Ce n’était pas leur épée qui possédait le pays, †
 
 
ni leur bras qui les rendait vainqueurs, *
 
 
mais ta droite et ton bras, et la lumière de ta face,
 
 
 car tu les aimais.

 
5
Toi, Dieu, tu es mon roi, *
 
 
tu décides des victoires de Jacob :
 
6
avec toi, nous battions nos ennemis ;
 
 
par ton nom, nous écrasions nos adversaires.

 
7
Ce n’est pas sur mon arme que je compte,
 
 
ni sur mon épée, pour la victoire.
 
8
Tu nous as donné de vaincre l’adversaire,
 
 
tu as couvert notre ennemi de honte.

 
9
Dieu était notre louange, tout le jour :
 
 
sans cesse nous rendions grâce à ton nom.

 
          ~

 
10
Maintenant, tu nous humilies, tu nous rejettes,
 
 
tu ne sors plus avec nos armées.
 
11
Tu nous fais plier devant l’adversaire,
 
 
et nos ennemis emportent le butin.

 
12
Tu nous traites en bétail de boucherie,
 
 
tu nous disperses parmi les nations.
 
13
Tu vends ton peuple à vil prix,
 
 
sans que tu gagnes à ce marché.

 
14
Tu nous exposes aux sarcasmes des voisins,
 
 
aux rires, aux moqueries de l’entourage.
 
15
Tu fais de nous la fable des nations ;
 
 
les étrangers haussent les épaules.

Lectures du jour

Commentaire

Jésus prie au Mont des Oliviers

Quelque chose de pas normal

La sueur de Jésus a la couleur du sang.
Nous le savons d'expérience, un simple mouvement de honte ou de colère fait déjà monter le sang au visage. L'angoisse qui saisit Jésus n'est pas la réaction normale et élémentaire d'une volonté de vivre devant la mort imminente. Son cœur est en proie à des convulsions et près de se rompre et de se fendre.
Pourquoi Jésus a-t-il donc éprouvé une telle peur devant son supplice alors que l'histoire nous offre tant d'exemples de morts calmes et courageuses? Les anciens théologiens comprennent bien ce qui se passe ici: Jésus sue pour guérir la maladie d'Adam, il descend littéralement aux enfers.
La volonté de Dieu pour lui, à ce moment décisif de sa carrière, c'est cette mort terrible, tout ensemble manifestation totale et châtiment complet du péché de l'humanité.
Jésus mène un combat plus grand que le combat contre les tentations auxquelles l'être humain est normalement exposé.
Cette sueur de Jésus liquéfie et dissout toutes nos conceptions mièvres d'un Dieu dont le métier est de pardonner. Jésus est en train de «liquider», dans sa personne, la cause perdue de l'humanité.
«Nous voici comme au sanctuaire de l'Evangile, nous sommes entrés dans le Saint des Saints. C'est ici qu'il convient de mettre un sceau à nos lèvres, d'imposer silence à notre imagination, de fermer les yeux et d'adorer… » (Wilfred Monod).

Sujets de prière

Oraison

Dieu d’amour,
écoute notre supplication,
et puisqu’au milieu des épreuves
nous sommes si faibles et ne pouvons tenir,
donne-nous de reprendre vie
dans la passion de ton Fils bien-aimé,
lui qui est vivant et qui règne avec toi et le Saint-Esprit,
maintenant et pour les siècles des siècles.

Cantique 45-01 (du recueil Alléluia)

Ta volonté, Seigneur mon Dieu