Mercredi 6 Avril 2016

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mercredi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 147b (147), 12-20

Pas un peuple qu’il ait ainsi traité

 
12
   Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
 
 
   Célèbre ton Dieu, ô Sion !

 
13
Il a consolidé les barres de tes portes,
 
 
dans tes murs il a béni tes enfants ;
 
14
il fait régner la paix à tes frontières,
 
 
et d’un pain de froment te rassasie.

 
15
Il envoie sa parole sur la terre :
 
 
rapide, son verbe la parcourt.
 
16
Il étale une toison de neige,
 
 
il sème une poussière de givre.

 
17
Il jette à poignées des glaçons ;
 
 
devant ce froid, qui pourrait tenir ?
 
18
Il envoie sa parole : survient le dégel ;
 
 
il répand son souffle : les eaux coulent.

 
19
Il révèle sa parole à Jacob,
 
 
ses volontés et ses lois à Israël.
 
20
Pas un peuple qu’il ait ainsi traité ;
 
 
nul autre n’a connu ses volontés.

 
 
      Alléluia !

Lectures du jour

Commentaire

Mercredi 6 avril 2016

Quand il n’est pas question de compétence !
Au bord du lac, Jésus entre une nouvelle fois en contact avec ses disciples. C’est la troisième fois qu’il leur apparaît depuis le matin de Pâques… et c’est la troisième fois que ceux-ci ne le reconnaissent pas ! On dirait qu’ils font exprès.
Ce n’est pas le seul domaine où les disciples ne brillent pas par leurs compétences.
Au niveau de la pêche, ce travail qu’ils sont censés maîtriser, ils ne sont guère meilleurs. Ils passent toute la nuit sur le lac sans rien prendre ! Là encore, on pourrait croire qu’ils font exprès…
Au petit matin, les disciples n’ont rien à offrir à celui qui se présente à eux. Le Ressuscité vient donc à leur aide en leur demandant quelque chose. Grâce à sa consigne, le Christ leur permet de ne pas rentrer bredouilles.
Malgré sa vitesse de réaction, son tempérament et ses compétences supposées de nageur, Pierre, qui n’a pas hésité à se jeter à l’eau, se fait à nouveau souffler la priorité par le disciple bien-aimé, qui est le premier à reconnaître le Seigneur.
A travers le repas préparé sur le feu, le Christ se dévoile comme celui qui donne en abondance. Il est source de vie.
«Il crée un surplus de biens là où règne la précarité et ouvre ainsi aux siens un nouvel espace de vie, placé sous le signe de la plénitude.» (Jean Zumstein)

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
tu as promis d’affermir nos cœurs dans la foi.
Fais-nous toujours la grâce
d’aimer ce que tu commandes
et de désirer ce que tu promets,
afin que dans les difficultés de la vie,
nos cœurs restent attachés à toi,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 34-22 (du recueil Alléluia)

Christ est vivant, il est ressuscité