samedi 05 septembre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 97-104

De quel amour j’aime ta loi !

97
De quel amour j’aime ta loi :
 
 tout le jour je la médite !
98
Je surpasse en habileté mes ennemis,
 
 car je fais miennes pour toujours tes volontés.
99
Je surpasse en sagesse tous mes maîtres,
 
 car je médite tes exigences.
100
Je surpasse en intelligence les anciens,
 
 car je garde tes préceptes.
101
Des chemins du mal, je détourne mes pas,
 
 afin d’observer ta parole.
102
De tes décisions, je ne veux pas m’écarter,
 
 car c’est toi qui m’enseignes.
103
Qu’elle est douce à mon palais ta promesse :
 
 le miel a moins de saveur dans ma bouche !
104
Tes préceptes m’ont donné l’intelligence :
 
 je hais tout chemin de mensonge.

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 13, v. 28-36

28
" Comprenez bien la comparaison avec le figuier. Quand ses branches deviennent tendres, quand ses feuilles poussent, vous le savez, la nouvelle saison est bientôt là.
29
 De la même façon, quand vous verrez ces choses arriver, vous devez le savoir: le Fils de l'homme sera bientôt là, il est à votre porte.
30
 Je vous le dis, c'est la vérité: quand cela arrivera, les gens d'aujourd'hui ne seront pas tous morts.
31
 Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes paroles ne disparaîtront jamais."
32
" Mais le jour et l'heure où ces choses arriveront, personne ne les connaît: ni les anges de Dieu ni le Fils. Le Père est seul à les connaître.
33
 Faites attention! Ne dormez pas. En effet, vous ne savez pas quand ce moment viendra.
34
 Pensez, par exemple, à un homme qui part en voyage. Il quitte sa maison et la confie à ses serviteurs. Il donne à chacun un travail à faire et il commande au gardien de la porte de rester éveillé.
35
 Restez donc éveillés! En effet, vous ne savez pas quand le maître de la maison va venir. Ce sera peut-être le soir, ou au milieu de la nuit, ou quand le coq chante, ou le matin.
36
 S'il revient tout à coup, il ne faut pas qu'il vous trouve endormis.

Commentaire

En attendant…

Aux deux questions que posaient les disciples au début du discours apocalyptique de Jésus, «quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe» de la fin (v. 4), Marc donne, au moyen de deux petites histoires, une réponse décalée et axée sur la pratique.
Chaque génération de lecteurs verra des «signes» bouleversants, effrayants et, comme les feuilles du figuier (arbre symbole de fidélité) annoncent l’été, ces signes annonceront à chaque fois la proximité du Royaume, l’avènement du Fils de l’homme.
Chaque génération aussi, prévenue par la Parole du Christ, aura à renoncer à savoir ce qui est du ressort de Dieu seul: le jour et l’heure de la fin dernière.
Car chaque génération est à son tour investie d’une mission dont nulle angoisse apocalyptique ne doit la détourner: attendre et encourager activement le dévoilement du «Fils de l’homme» sans se laisser décourager par des angoisses diffuses ou endormir par des illusions manipulatrices.
Si fin dernière il y a, c’est l’affaire de Dieu seul.
La nôtre est d’assurer, au cœur des «temps difficiles» qui sont ceux de notre génération, la proclamation de l’Evangile: «Le temps est accompli, le règne de Dieu s’est rapproché, opérez un changement de direction et faites confiance à l’heureuse nouvelle» (Mc 1,15).
Il y a bien assez à faire pour ne pas s’endormir, sinon occasionnellement de fatigue!
Tu nous invites, Seigneur, à inscrire dans le «terrible» du monde la bénédiction réelle de ta proximité. Aide-nous à opérer ce chantier d’espérance avec constance et conviction!

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, par ta grâce, rends-nous vigilants
dans l’attente de ton Fils, Jésus-Christ,
afin qu’au jour où il viendra dans sa gloire,
il ne nous trouve pas endormis,
mais veillant et priant,
prêts à célébrer son avènement.
Exauce-nous, au nom de ton amour.

 

Prière à l’occasion de la session du Synode de l’Eglise Evangélique Réformée du Canton de Vaud:

Dieu éternel et tout-puissant,
source de toute sagesse et de tout discernement,
sois présent parmi ceux qui sont réunis
pour travailler au renouveau de l’Eglise et à sa mission.
En toutes choses, apprends-nous
à vouloir d’abord ton honneur et ta gloire.
Conduis-nous à percevoir ce qui est juste
et donne-nous le courage de le rechercher
et la grâce de l’accomplir.

Cantique 31-33 (du recueil Alléluia)

Reste éveillée, aux aguets