jeudi 05 septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 23 (22)

Tu es avec moi

 
1
Le Seigneur est mon berger :
 
 
   je ne manque de rien. *
 
2
Sur des prés d’herbe fraîche,
 
 
   il me fait reposer.

 
 
Il me mène vers les eaux tranquilles
 
3
   et me fait revivre ; *
 
 
il me conduit par le juste chemin
 
 
   pour l’honneur de son nom.

 
4
Si je traverse les ravins de la mort,
 
 
   je ne crains aucun mal, *
 
 
car tu es avec moi :
 
 
   ton bâton me guide et me rassure.

 
5
Tu prépares la table pour moi
 
 
   devant mes ennemis ; *
 
 
tu répands le parfum sur ma tête,
 
 
   ma coupe est débordante.

 
6
Grâce et bonheur m’accompagnent
 
 
   tous les jours de ma vie ; *
 
 
j’habiterai la maison du Seigneur
 
 
   pour la durée de mes jours.

Lectures du jour


Amos, Chap. 8, v. 7-11

7
 Le Seigneur fait ce serment: "Israël est fier de son pays. Eh bien, je le jure par ce pays, je n'oublierai jamais vos façons de faire."
8
 C'est pourquoi la terre tremblera. Tous les habitants seront en deuil. Comme le Nil en Égypte, quand il déborde, elle se soulèvera complètement, puis elle retombera.
9
 Le Seigneur DIEU déclare: "Ce jour-là, je ferai coucher le soleil en plein midi, et il fera nuit sur la terre en plein jour.
10
 Je changerai vos fêtes en deuil, et tous vos chants seront des chants de funérailles. Tout le monde portera le tissu de deuil autour de la taille. Toutes les têtes seront rasées comme pour la mort d'un fils unique. Et tout cela finira comme un jour rempli d'une tristesse amère."
11
 Le Seigneur DIEU déclare: "Le jour vient où j'enverrai la famine dans le pays. Les gens auront faim, mais non de nourriture. Ils auront soif, mais non pour boire de l'eau. Ils auront faim et soif d'entendre ce que je dis.

Commentaire

Empêcheur d’exploiter en rond …

« Vivement que finissent les fêtes de la nouvelle lune … » : les trafiquants vitupèrent les prescriptions religieuses qui mettent un frein à leur avidité.
Dans les périodes ouvrables, en effet, rien ne les retient : ni la mise en vente d’une marchandise de rebut ni la mise sur pied de crédits à la consommation qui mettent les gens … sur la paille, les contraignant à aliéner le seul bien qui leur reste : leur personne. Il y a là des accents très actuels …
Les bouleversements telluriques et disfonctionnements cosmiques qu’évoque Amos sont l’image de la société telle qu’il la voit : une justice fluctuante et trafiquée, des bases économiques que les plus riches déstabilisent. La punition que Dieu promet consiste à laisser se développer jusqu’à l’extrême les conséquences de ce désordre. Il ne fera qu’y ajouter cette « faim et soif, non de pain, mais d’entendre ce que je dis », l’amertume et le regret de ce qu’ils ne pourront retrouver parce qu’ils ne l’ont pas saisi quand il était offert.
Le silence de Dieu sera le plus terrible des châtiments.
Mais pour l’instant, « mangeons et buvons », dit le peuple, l’atmosphère de fête débridée et de joie euphorique qui règne en Israël.
Quand l’Eglise en vient à s’élever contre certains développements de la Loi sur les Étrangers ou sur l’Asile, la permission d’ouvrir les centres commerciaux le dimanche, elle se fait prophète trouble-fête et l’opinion publique la renvoie « se mêler de ses oignons », et l’assigne à résidence dans le « domaine du spirituel ».

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
dans sa lutte au désert,
Jésus, ton Fils, nous a enseigné
que l’homme ne vit pas de pain seulement.
Que notre prière fasse grandir en nous
la faim de ta parole,
et dispose nos cœurs
à une charité active envers nos frères et sœurs.
Par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 77 (du recueil Alléluia)

L'âme de douleur atteinte