jeudi 05 octobre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 101 (100)

Par le chemin le plus parfait

 
1
Je chanterai justice et bonté : *
 
 
à toi mes hymnes, Seigneur !
 
2
J’irai par le chemin le plus parfait ; *
 
 
quand viendras-tu jusqu’à moi ?

 
 
Je marcherai d’un cœur parfait
 
 
   avec ceux de ma maison ; *
 
3
je n’aurai pas même un regard
 
 
   pour les pratiques démoniaques.

 
 
Je haïrai l’action du traître
 
 
   qui n’aura sur moi nulle prise ; *
 
4
loin de moi, le cœur tortueux !
 
 
   Le méchant, je ne veux pas le connaître.

 
5
Qui dénigre en secret son prochain,
 
 
   je le réduirai au silence ; *
 
 
le regard hautain, le cœur ambitieux,
 
 
   je ne peux les tolérer.

 
6
Mes yeux distinguent les hommes sûrs du pays :
 
 
   ils siègeront à mes côtés ; *
 
 
qui se conduira parfaitement
 
 
   celui-là me servira.

 
7
Pas de siège, parmi ceux de ma maison,
 
 
   pour qui se livre à la fraude ; *
 
 
impossible à qui profère le mensonge
 
 
   de tenir sous mon regard.

 
8
Chaque matin, je réduirai au silence
 
 
   tous les coupables du pays, *
 
 
pour extirper de la ville du Seigneur
 
 
   tous les auteurs de crimes.

Lectures du jour

Évangile selon Luc, Chap. 8, 11-21 --------------------- 11Jésus dit à ses disciples : « Voici ce que l'histoire veut dire : Les graines, c'est la parole de Dieu. 12Le bord du chemin, ce sont les gens qui entendent la Parole. Mais l'esprit du mal arrive, il enlève la Parole de leur cœur, pour les empêcher de croire et ainsi d'être sauvés. 13Le sol plein de pierres, ce sont les gens qui entendent la Parole et qui la reçoivent avec joie, mais la Parole n'a pas de racines en eux. Ils croient pendant un moment seulement, ensuite, quand il y a une difficulté, ils abandonnent. 14D'autres graines sont tombées dans les plantes épineuses. Ce sont les gens qui entendent la Parole. Mais les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie étouffent ce qui grandit en eux, et ils ne peuvent pas donner de fruits mûrs. 15D'autres graines sont tombées dans la bonne terre. Ce sont les gens qui entendent la Parole avec un cœur bon et sincère. Ils la gardent et ils donnent des fruits en restant fidèles. » 16« Quand quelqu'un allume une lampe, ce n'est pas pour la couvrir avec un seau, ou pour la mettre sous un lit. Au contraire, il la place bien en haut. Alors, ceux qui entrent voient la lumière. 17Oui, tout ce qui est caché, on pourra le voir. Tout ce qui est secret, on pourra le connaître, et cela paraîtra en pleine lumière. 18Faites donc attention à votre façon d'écouter ! En effet, celui qui a quelque chose, on lui donnera encore plus. Mais celui qui n'a rien, on lui enlèvera même le peu de choses qu'il a. » 19La mère et les frères de Jésus viennent le voir, mais ils ne peuvent pas arriver jusqu'à lui à cause de la foule. 20Alors on annonce à Jésus : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, ils veulent te voir. » 21Mais Jésus dit à tout le monde : « Ma mère et mes frères, ce sont les gens qui écoutent la parole de Dieu et qui lui obéissent. »

Commentaire

La transmission

Après avoir évoqué la réception aventureuse de la Parole dans des terrains si divers (texte d’hier), Jésus évoque ici sa transmission, la comparant à une lampe qui diffuse et transmet la lumière. La personne qui reçoit la bonne nouvelle est responsable de la transmettre et répandre autour d’elle. Il ne s’agit pas de se vanter ou de se mettre en évidence, mais de permettre à l’autre de voir. Les mystères (cachés) du Royaume de Dieu sont révélés à l’Eglise, c’est le privilège des chrétiens. L’invitation à bien écouter – étonnamment formulée après le message – ne concerne assurément pas un acte acoustique externe, mais un acquiescement intérieur.
La fin du texte n’est pas la constatation classique de l’inégalité sociale grandissante ou la critique, avant l’heure, d’un capitalisme sans éthique ; elle se penche sur la relation envers la Parole de Dieu, qui enrichit celui qui l’écoute et la met en pratique. Celui qui croit avoir, celui qui se croit juste, qui croit posséder en Dieu un capital propre s’appuie sur ce qui n’est qu’une possession factice : tôt ou tard il remarquera qu’il se confie en du vent.
Que dit Jésus de la famille ? Il ne veut pas casser et rompre les liens familiaux basés sur l’amour et le respect. Mais il met l’accent sur les limites de cette famille, dont certains aspects peuvent aussi devenir un carcan. Il évoque la famille de Dieu, puisqu’en Jésus nous sommes tous frères et sœurs, enfants d’un même Dieu. Cette nouvelle famille se crée au début par la relation entre Jésus et celui ou celle qui écoute et met en pratique sa parole.

Sujets de prière

Oraison

Eclaire-nous par ton Esprit, Seigneur,
afin que nous annoncions ta parole dans sa plénitude
et qu’elle soit reçue comme la seule vérité.
Nous savons combien nous avons besoin de ton aide.
Ton Saint-Esprit seul peut ouvrir notre cœur
et bénir notre écoute, notre louange et notre adoration.
Viens, Esprit du Dieu vivant.

Cantique 22-04 (du recueil Alléluia)

Oh ! parle-moi, Seigneur