mercredi 05 juillet 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 17 (16), 1-7

Garde-moi

 
1
Seigneur, écoute la justice ! †
 
 
Entends ma plainte, accueille ma prière :
 
 
mes lèvres ne mentent pas.

 
2
De ta face, me viendra la sentence :
 
 
tes yeux verront où est le droit.

 
3
Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit, †
 
 
tu m’éprouves, sans rien trouver ;
 
 
mes pensées n’ont pas franchi mes lèvres.

 
4
Pour me conduire selon ta parole,
 
 
j’ai gardé le chemin prescrit ;
 
5
j’ai tenu mes pas sur tes traces :
 
 
jamais mon pied n’a trébuché.

 
6
Je t’appelle, toi, le Dieu qui répond :
 
 
écoute-moi, entends ce que je dis.

 
7
Montre les merveilles de ta grâce, *
 
 
toi qui libères de l’agresseur
 
 
 ceux qui se réfugient sous ta droite.

Lectures du jour


Genèse, Chap. 18, v. 1-10

1
 Le Seigneur se montre à Abraham près des grands arbres sacrés de Mamré. Abraham est assis à l'entrée de sa tente. C'est le moment le plus chaud de la journée.
2
 Tout à coup, il voit trois hommes debout, près de lui. Aussitôt, depuis l'entrée de la tente, il court à leur rencontre. Abraham s'incline jusqu'à terre devant eux.
3
 Il dit: "Je t'en prie, si tu veux m'accorder cette faveur, accepte de t'arrêter chez moi, ton serviteur.
4
 On va apporter un peu d'eau pour vous laver les pieds. Puis vous vous reposerez sous cet arbre.
5
 Je vais vous donner quelque chose à manger. Alors vous pourrez reprendre des forces avant d'aller plus loin. C'est bien pour cela que vous êtes passés près de moi, votre serviteur." Les visiteurs répondent: "D'accord! Fais ce que tu viens de dire."
6
 Alors, Abraham se dépêche d'aller trouver Sara sous la tente. Il lui dit: "Vite! Prends 25 kilos de ta meilleure farine. Prépare la pâte et fais des galettes."
7
 Ensuite, Abraham court vers le troupeau. Il prend un gros veau bien tendre et il le donne à un jeune serviteur. Celui-ci le prépare vite.
8
 Quand la viande est prête, Abraham la met devant les visiteurs, avec du fromage blanc et du lait frais. Ils mangent. Pendant le repas, Abraham se tient debout près d'eux, sous l'arbre.
9
 Les visiteurs demandent à Abraham: "Où est ta femme, Sara?" Il répond: "Elle est là, sous la tente."
10
 L'un des visiteurs dit: "L'an prochain, je reviendrai chez toi, à cette même époque, et ta femme Sara aura un fils." Sara est à l'entrée de la tente, derrière Abraham, et elle écoute.

Commentaire

Les trois envoyés

L’apparition du Seigneur à Abraham aux chênes de Mamré près d’Hébron est empreinte d’ambiguïté. D’abord, Abraham reconnaît la présence de Dieu lui-même dans celle de trois hommes, simples voyageurs, trois messagers, des anges. Vite de l’eau, un peu de pain, et faire connaissance ! La rencontre ? Un repas de galettes, de caillé, du veau, du lait, pour s’entendre dire : « Sarah ta femme aura un fils. »
Peinte en 1410, l’icône d’Andreï Roublev relit le récit : « Les trois Voyageurs... » ou « La Sainte Trinité » (Galerie Tretyakov, Moscou).
L’icône (image par Google, taper « icône Roublev ») interprète l’épisode des trois visiteurs, chacun avec une paire d’ailes, indiquant la mobilité du messager, avec un fin bâton de pèlerin, le terre-à-terre de la situation. Ils sont des anges en mission et des voyageurs en pérégrination, sans bagage, venant de Dieu. Des hommes. L’image opère une transposition de l’Ancien au Nouveau Testament. L’insertion ecclésiale est rendue par l’autel en forme de calice. La disposition circulaire est symbole d’éternité. Le centre du cercle se trouve sur la main du personnage du milieu. Le rectangle sous-jacent renforce la nécessité d’un ordre et le triangle en « V » manifeste la victoire de la Résurrection. Le chêne de Mamré est indiqué, la maison d’Abraham, le rocher de Moïse aussi. Le peintre n’est pas seulement artiste, il est théologien.
Son tableau n’est donc pas une représentation historique, mais une méditation spirituelle, une vénération biblique.

Sujets de prière

Oraison

Nous t’en supplions, Seigneur,

visite cette maison, et repousse loin d’elle toutes les embûches de l’ennemi;

que tes saints anges viennent l’habiter pour nous garder dans la paix;

et que ta bénédiction demeure à jamais sur nous.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 113 A (du recueil Alléluia)

Vous qui servez le Seigneur Dieu