jeudi 05 janvier 2017

Temps

Temps de Noël

Semaine

Jeudi après l'octave de Noël

Complément

Psaume

Psaume 87 (86)

En toi, ville de Dieu, toutes nos sources

 
1
Elle est fondée sur les montagnes saintes. †

 
2
Le Seigneur aime les portes de Sion *
 
 
plus que toutes les demeures de Jacob.

 
3
Pour ta gloire on parle de toi,
 
 
   ville de Dieu ! *
 
4
« Je cite l’Égypte et Babylone
 
 
   entre celles qui me connaissent. »

 
 
Voyez Tyr, la Philistie, l’Éthiopie :
 
 
   chacune est née là-bas. *
 
5
Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »
 
 
   car en elle, tout homme est né.

 
 
C’est lui, le Très-Haut, qui la maintient. †

 
6
Au registre des peuples, le Seigneur écrit :
 
 
   « Chacun est né là-bas. » *
 
7
Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :
 
 
   « En toi, toutes nos sources ! »

Lectures du jour


Première épître de Jean, Chap. 5, v. 14-21

14
 Voici pourquoi nous sommes pleins de confiance devant Dieu: quand nous lui demandons quelque chose qu'il trouve bon pour nous, il nous écoute.
15
 Nous le savons, Dieu écoute toutes nos demandes. Alors, ce que nous lui demandons, nous l'obtenons, c'est sûr!
16
 Si quelqu'un voit son frère ou sa sœur commettre un péché, un péché qui ne conduit pas à la mort, il doit prier. Alors Dieu donnera la vie à ce frère ou à cette sœur, si vraiment son péché ne conduit pas à la mort. Mais il y a un péché qui conduit à la mort, et je ne dis pas de prier pour ce péché-là.
17
 Toutes les actions mauvaises sont des péchés, mais il y a des péchés qui ne conduisent pas à la mort.
18
 Nous le savons, tous ceux qui sont enfants de Dieu ne commettent plus de péché. En effet, le Fils de Dieu les protège, et le Mauvais ne peut pas les toucher.
19
 Nous le savons, nous appartenons à Dieu, mais le monde entier est sous le pouvoir du Mauvais.
20
 Nous le savons, le Fils de Dieu est venu. Il nous a donné l'intelligence pour connaître le vrai Dieu, et nous restons unis au vrai Dieu par son Fils Jésus-Christ. Lui, il est le vrai Dieu et il est la vie pour toujours.
21
 Mes enfants, faites attention! Ne suivez pas les faux dieux!

Commentaire

Selon sa volonté

Cette précision change tout à ce passage qui, sinon, pourrait conduire notre prière dans les pires dérives. Sans cette précision, nous serions portés à croire que n'importe quelle demande peut être exaucée, rendant notre prière en quelque sorte toute-puissante. Du reste, combien de croyants, après avoir exercé longtemps une pratique persévérante et méthodique de la prière, ne se sont-ils pas détournés de Dieu et de la foi en constatant qu'ils n'étaient pas exaucés ?
Non, la prière n'est pas toute-puissante.
A Gethsémani, le Christ angoissé ne dit-il pas : « Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » ?
Calvin commente ainsi : « Quand Dieu a promis de faire tout ce que les siens lui demanderont, ce n'est pas à dire qu'il leur ait lâché la bride pour demander tout ce qui leur viendrait en fantaisie.»
L'apôtre soumet donc la prière à l'obéissance du disciple et à sa pleine confiance en Dieu.
Lorsque nous nous approchons humblement de notre Père, dans le secret de notre cœur, dans un infini respect, nous avons la certitude qu'il nous écoute et que dans son amour pour nous, tout nous est déjà donné.

« Mon Père, je m'abandonne à toi, fais de moi ce qu'il te plaira. Quoi que tu fasses de moi, je te remercie. Je suis prêt à tout, j'accepte tout. Pourvu que ta volonté se fasse en moi. (...) Je remets mon âme entre tes mains. Je te la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon cœur, parce que je t'aime et que ce m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre entre tes mains, sans mesure, avec une infinie confiance, car tu es mon Père. »
(Charles de Foucauld, ermite et apôtre du Sahara, assassiné en 1916)

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
qui as merveilleusement créé l’homme
et, plus merveilleusement encore
as rétabli sa dignité;
fais-nous participer à la divinité
de celui qui a daigné partager notre humanité,
ton Fils Jésus-Christ,
lui qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant
et pour les siècles des siècles.

Cantique 47-08 (du recueil Alléluia)

Seigneur, c'est toi notre secours