mardi 05 février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 42 (41)

Mon âme a soif de Dieu

 
2
Comme un cerf altéré
 
 
   cherche l’eau vive, *
 
 
ainsi mon âme te cherche
 
 
   toi, mon Dieu.

 
3
Mon âme a soif de Dieu,
 
 
   le Dieu vivant ; *
 
 
quand pourrai-je m’avancer,
 
 
   paraître face à Dieu ?

 
4
Je n’ai d’autre pain que mes larmes,
 
 
   le jour, la nuit, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

 
5
Je me souviens,
 
 
   et mon âme déborde : *
 
 
en ce temps-là,
 
 
   je franchissais les portails !

 
 
Je conduisais vers la maison de mon Dieu
 
 
   la multitude en fête, *
 
 
parmi les cris de joie
 
 
   et les actions de grâce.

6
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

 
          ~

 
7
Si mon âme se désole,
 
 
   je me souviens de toi, *
 
 
depuis les terres du Jourdain et de l’Hermon,
 
 
   depuis mon humble montagne.

 
8
L’abîme appelant l’abîme
 
 
   à la voix de tes cataractes, *
 
 
la masse de tes flots et de tes vagues
 
 
   a passé sur moi.

 
9
Au long du jour, le Seigneur
 
 
   m’envoie son amour ; *
 
 
et la nuit, son chant est avec moi,
 
 
   prière au Dieu de ma vie.

 
10
Je dirai à Dieu, mon rocher :
 
 
   « Pourquoi m’oublies-tu ? *
 
 
Pourquoi vais-je assombri,
 
 
   pressé par l’ennemi ? »

 
11
Outragé par mes adversaires,
 
 
   je suis meurtri jusqu’aux os, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

12
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

Lectures du jour


Première épître à Timothée, Chap. 6, v. 11-16

11
 Mais toi, homme de Dieu, évite ces choses-là. Cherche à être juste, sois fidèle à Dieu. Vis avec foi, amour, patience et douceur.
12
 Combats le beau combat au service de la foi, afin de vivre avec Dieu pour toujours. C'est pour cette vie qu'il t'a appelé. Tu as reconnu cela le jour où tu as affirmé clairement ta foi devant beaucoup de témoins.
13
 Et maintenant, je te donne un ordre en présence de Dieu, qui donne la vie à toutes choses. Je le fais aussi en présence du Christ Jésus qui a rendu un beau témoignage devant Ponce Pilate.
14
 Garde le commandement que tu as reçu, en restant sans tache et sans défaut, jusqu'au jour où notre Seigneur Jésus-Christ paraîtra.
15
 C'est Dieu qui fera paraître le Christ au moment qu'il a fixé. Il est la source du bonheur et le seul maître de tout, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs.
16
 Il est le seul qui ne meurt pas. Il habite une lumière que nous ne pouvons pas atteindre. Personne ne l'a vu, personne ne peut le voir. À lui honneur et puissance pour toujours! Amen.

Commentaire

Une recherche, un combat, un témoignage

Cette exhortation à Timothée : se garder de l’avidité, de l’appât du gain, rechercher les vertus chrétiennes, nous pouvons certainement « en prendre de la graine », pour marcher dans les pas du Christ, en combattant « le beau combat de la foi ».

On retrouve ce vocabulaire du combat dans l’épître aux Colossiens, où Paul évoque sa lutte, son labeur mené avec la force du Christ agissant en lui, afin que chacun « se perfectionne en Christ » (1,28). Le combat de la prière, aussi, pour consentir à la volonté de Dieu. Un combat qui n’est pas violent, ni surhumain, un « bon combat », qui sollicite ma force en union avec celle de Dieu, pour que la foi insuffle du sens dans ma vie.

Timothée est invité à se souvenir de sa profession de foi : comment puis-je exprimer et rendre active aujourd’hui la foi confessée lors de mon baptême, de ma confirmation ? Quel pas concret puis-je faire aujourd’hui vers davantage de justice, de foi, d’amour, de persévérance et de douceur ?
Pour ma part, je vais me centrer quelques jours sur la douceur, en privilégiant ce qui contre l’amertume et la dureté, en moi, autour de moi et dans l’Eglise…

Seigneur, ouvre les yeux de mon cœur et affermis-le dans l’amour de tes commandements. Que je t’aime toi seul, de tout mon cœur, de toute mon âme. (Ephrem de Nisibe, 4e siècle)

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
toi qui es notre seul refuge
et notre unique espérance,
donne-nous de nous consacrer infatigablement à ton service,
durant tout le temps de notre vie,
jusqu’au jour où nous parviendrons
à la vision bienheureuse de ta face,
et où il n’y aura plus ni larmes, ni souffrances,
dans le Royaume éternel de Jésus-Christ,
ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 52-20 du recueil Alléluia

Si tu dis par tes mots