lundi 05 février 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 27 (26)

Ma lumière et mon salut

 
1
Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
 
 
   de qui aurais-je crainte ? *
 
 
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
 
 
   devant qui tremblerais-je ?

 
2
Si des méchants s’avancent contre moi
 
 
   pour me déchirer, †
 
 
ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, *
 
 
   qui perdent pied et succombent.

 
3
Qu’une armée se déploie devant moi,
 
 
   mon cœur est sans crainte ; *
 
 
que la bataille s’engage contre moi,
 
 
   je garde confiance.

 
4
J’ai demandé une chose au Seigneur,
 
 
   la seule que je cherche : †
 
 
habiter la maison du Seigneur
 
 
   tous les jours de ma vie, *
 
 
pour admirer le Seigneur dans sa beauté
 
 
   et m’attacher à son temple.

 
5
Oui, il me réserve un lieu sûr
 
 
   au jour du malheur ; †
 
 
il me cache au plus secret de sa tente,
 
 
   il m’élève sur le roc. *
 
6
Maintenant je relève la tête
 
 
   devant mes ennemis.

 
 
J’irai célébrer dans sa tente
 
 
   le sacrifice d’ovation ; *
 
 
je chanterai, je fêterai le Seigneur.

 
          ~

 
7
Écoute, Seigneur, je t’appelle ! *
 
 
   Pitié ! Réponds-moi !
 
8
Mon cœur m’a redit ta parole :
 
 
   « Cherchez ma face. » *
 
9
C’est ta face, Seigneur, que je cherche :
 
 
   ne me cache pas ta face.

 
 
N’écarte pas ton serviteur avec colère : *
 
 
   tu restes mon secours.
 
 
Ne me laisse pas, ne m’abandonne pas,
 
 
   Dieu, mon salut ! *
 
10
Mon père et ma mère m’abandonnent ;
 
 
   le Seigneur me reçoit.

 
11
Enseigne-moi ton chemin, Seigneur, *
 
 
conduis-moi par des routes sûres,
 
 
   malgré ceux qui me guettent.

 
12
Ne me livre pas à la merci de l’adversaire : *
 
 
contre moi se sont levés de faux témoins
 
 
   qui soufflent la violence.

 
13
Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
 
 
   sur la terre des vivants. *
 
14
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
 
 
   espère le Seigneur. »

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 61, v. 1-6

1
 L'esprit du Seigneur DIEU est sur moi. Oui, il m'a consacré pour apporter une bonne nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour annoncer aux déportés: "Vous êtes libres!", et à ceux qui sont en prison: "Vous allez revoir la lumière du jour."
2
 Il m'a envoyé pour annoncer: "C'est l'année où vous verrez la bonté du Seigneur!", "C'est le jour où notre Dieu se vengera de ses ennemis!" Il m'a envoyé pour redonner de l'espoir à ceux qui sont en deuil.
3
 Ils sont en deuil à cause de Sion. Mais je dois leur donner un beau turban, pour remplacer la cendre sur leur tête. Je dois verser sur eux une huile parfumée qui marque la joie et non le deuil, je dois leur mettre un vêtement de fête pour remplacer le découragement. Alors on les comparera à des arbres qui honorent Dieu, à une plantation qui montre la gloire du Seigneur..
4
 Ils relèveront les murs écroulés d'autrefois, ils reconstruiront les maisons détruites depuis longtemps. Ils redresseront les villes démolies, ce qui est resté en ruines pendant plusieurs générations.
5
 Des étrangers seront là pour garder vos moutons et vos chèvres. Des gens venus d'ailleurs laboureront vos champs et cultiveront vos vignes.
6
 Mais vous, vous aurez pour nom "Prêtres du Seigneur". On vous appellera "Serviteurs de notre Dieu". Vous profiterez de la fortune des autres peuples et vous vous vanterez de leurs richesses.

Commentaire

L'année de la faveur du Seigneur

Quelle jubilation, quel enthousiasme se dégagent de ce passage ! Quelle espérance et quelle joie !

Mais attends ! Ce n'est pas si simple ! " Porter un joyeux message aux humiliés, panser ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs l'évasion, aux prisonniers l'éblouissement, proclamer l'année de la faveur du Seigneur. " Qui est-ce qui saurait tenir une telle promesse ? Qui de nos jours se voit aller vers les prisonniers, les réfugiés, les étrangers, les sans-abri ? Qui est-ce qui va pouvoir guérir leurs blessures, leur donner un travail ou un logement ?

Pourtant, Esaïe n'est pas un doux rêveur. Il connaît la souffrance et la misère de l'homme. Il les nomme de manière claire. C'est uniquement une fois que tout ce travail de " remise en vie " sera fait, que l'année de la faveur du Seigneur aura commencé. Le prophète annonce un long processus, et non un coup de baguette magique. Chacun et chacune est invité à se mettre au travail. Dieu a besoin de nos mains, de nos cœurs, de nos yeux, de notre bouche pour mettre en place l'année de faveur annoncée.
Nous sommes la seule bible que les hommes lisent encore. Nous sommes la dernière parole de Dieu, l'Evangile qui s'écrit aujourd'hui. (Thomas a Kempis, mystique rhénan du 14e siècle).

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
tu es venu renouveler toutes choses en Christ;
que les dons de ta grâce,
déposés dans notre pauvreté,
nous relèvent de notre misère,
et qu’ainsi nos vies fassent connaître ta gloire,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 48-01 (du recueil Alléluia)

Il est pour le fidèle