mardi 05 décembre 2017

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Mardi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 121 (120)

Le Seigneur, ton gardien

 
1
Je lève les yeux vers les montagnes :
 
 
d’où le secours me viendra-t-il ?
 
2
Le secours me viendra du Seigneur
 
 
qui a fait le ciel et la terre.

 
3
Qu’il empêche ton pied de glisser,
 
 
qu’il ne dorme pas, ton gardien.
 
4
Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
 
 
le gardien d’Israël.

 
5
Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
 
 
se tient près de toi.
 
6
Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
 
 
ni la lune, durant la nuit.

 
7
Le Seigneur te gardera de tout mal,
 
 
il gardera ta vie.
 
8
Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
 
 
maintenant, à jamais.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 2, v. 1-5

1
Voici le message qu'Ésaïe, fils d'Amots, a reçu dans une vision au sujet du royaume de Juda et de la ville de Jérusalem
2
Un jour, dans l'avenir, la montagne du temple du Seigneur sera sûrement la plus haute des montagnes, elle s'élèvera au-dessus des collines. Alors tous les peuples viendront vers elle.
3
Beaucoup de peuples se mettront en route. Ils diront: "Venez! Montons à la montagne du Seigneur, allons au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ce qu'il veut de nous, et nous suivrons le chemin qu'il nous montre." En effet, l'enseignement du Seigneur vient de Sion. Oui, sa parole nous arrive de Jérusalem.
4
Il rendra son jugement entre les peuples, il sera un arbitre pour des peuples nombreux. Avec leurs épées, ils fabriqueront des socs de charrue, avec leurs lances, ils feront des faucilles. Un pays n'attaquera plus un autre pays, les hommes ne s'entraîneront plus pour la guerre.
5
En route, famille de Jacob! Marchons dans la lumière du Seigneur!

Commentaire

Dieu seul juge

Un jour viendra où les nations reconnaîtront la souveraineté de Dieu. C’est une promesse porteuse d’espérance que porte Esaïe. Mais c’est aussi indirectement et a contrario une critique acerbe adressée à ce peuple choisi : son incapacité à reconnaître ses errements, son éloignement progressif du chemin de Dieu. Viendra le moment où ce sont ces ‘nations’ – terme parfois méprisant dans certaines bouches pieuses du ‘peuple élu’ – qui montreront le chemin de la repentance, comme Ninive dans l’histoire de Jonas. La paix et la bénédiction ne reviendront que lorsque le peuple et les nations auront admis qu’ils ne peuvent pas être juges d’eux-mêmes.
Il faut une instance extérieure, arbitrale : Dieu se présente pour cet office.

Le jugement qu’il fera ‘sortir’ – le verbe est celui d’une plante qui germe, pousse – fera apparaître l’incompatibilité entre la confiance dont on prétend créditer Celui qui mène le monde et celle que l’on place, en fait, dans les armes que l’on pense propres à le « sauver ». Le prophète est clair : seule la confiance en la Lumière du Seigneur permettra de s’en sortir et de transformer ce qui nourrit la guerre – les armes – en ce qui nourrit les humains – outils artisanaux et aratoires.
C’est de Dieu seul qu’il faut attendre la délivrance de situations biaisées. Les moyens les plus subtilement diplomatiques ne pourront rien apporter de fondamentalement nouveau.

Sujets de prière

Oraison

Dans ton royaume, Dieu éternel, la seule épée tirée est celle de la justice, la seule force manifestée est celle de l’amour. Répands abondamment, nous t’en prions, ton Esprit sur tous les peuples, pour qu’en enfants du même Père, ils soient rassemblés sous la bannière du Prince de la paix. A lui la puissance et la gloire pour les siècles des siècles.

Cantique 13-01(du recueil Alléluia)

Il sera juge entre les peuples