jeudi 05 avril 2018

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Jeudi de Pâques

Complément

Psaume

Psaume 147b (147), 12-20

Pas un peuple qu’il ait ainsi traité

 
12
   Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
 
 
   Célèbre ton Dieu, ô Sion !

 
13
Il a consolidé les barres de tes portes,
 
 
dans tes murs il a béni tes enfants ;
 
14
il fait régner la paix à tes frontières,
 
 
et d’un pain de froment te rassasie.

 
15
Il envoie sa parole sur la terre :
 
 
rapide, son verbe la parcourt.
 
16
Il étale une toison de neige,
 
 
il sème une poussière de givre.

 
17
Il jette à poignées des glaçons ;
 
 
devant ce froid, qui pourrait tenir ?
 
18
Il envoie sa parole : survient le dégel ;
 
 
il répand son souffle : les eaux coulent.

 
19
Il révèle sa parole à Jacob,
 
 
ses volontés et ses lois à Israël.
 
20
Pas un peuple qu’il ait ainsi traité ;
 
 
nul autre n’a connu ses volontés.

 
 
      Alléluia !

Lectures du jour


Première épître aux Corinthiens, Chap. 15, v. 35-44

35
 Mais quelqu'un peut demander: comment les morts se réveillent-ils? Quelle sorte de corps vont-ils avoir?
36
 Réfléchis donc! Quand tu sèmes une graine, elle doit d'abord mourir avant de devenir une plante vivante.
37
 Et qu'est-ce que tu sèmes? Tu ne sèmes pas la plante qui va pousser, tu sèmes seulement une graine, peut-être un grain de blé ou une autre semence.
38
 Ensuite, Dieu donne à cette graine le corps qu'il veut, et il donne à chaque graine le corps qui est le sien.
39
 Aucune chair ne ressemble à une autre. Il y a une différence entre la chair des humains et la chair des animaux, entre la chair des oiseaux et la chair des poissons.
40
 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres. Mais la beauté des corps célestes n'est pas la même que la beauté des corps terrestres.
41
 La beauté du soleil n'est pas la beauté de la lune, et leur beauté n'est pas celle des étoiles. Et même chaque étoile a une beauté différente de celle des autres étoiles.
42
 Quand les morts se relèveront, ce sera la même chose. Ce qu'on met dans la terre comme une graine, c'est un corps qui doit pourrir. Mais quand il se réveille de la mort, il ne peut plus pourrir.
43
 Ce qu'on met dans la terre, c'est un corps qui ne vaut plus rien. Mais quand il se réveille de la mort, il est plein de gloire. Ce qu'on met dans la terre, c'est un corps faible. Mais quand il se réveille de la mort, il est plein de force.
44
 Le corps qu'on met dans la terre comme une graine, c'est un simple corps humain. Mais quand il se réveille de la mort, l'Esprit Saint lui donne la vie. Il y a donc un corps qui est un simple corps humain. Mais il y a aussi un corps qui reçoit la vie de l'Esprit Saint.

Commentaire

Promesse d’une réalité tout autre

A travers l'image de la graine, Paul démontre que la résurrection promise touche toute notre personne en toutes ses dimensions.
Cela signifie que Dieu conserve et recrée, par-delà le passage de la mort, notre « moi », notre identité profonde. Par cette explication de la création et de la mort, l'apôtre met en évidence la valeur de notre être aux yeux de Dieu. Quelles que soient nos différences et nos caractéristiques propres, nous sommes tous bénéficiaires de cette promesse. A travers la résurrection se manifeste la puissance créatrice et recréatrice de Dieu.
Paul affirme ainsi que le pouvoir créateur de Dieu se manifeste autant lors de la création initiale que lors de la mort du Christ, et ceci pleinement ! L'insistance sur le mot « corps », qui apparaît treize fois dans ce passage, nous montre que pour l'apôtre le corps est à comprendre comme un tout : il n'y a pas de dissociation à opérer philosophiquement entre corps matériel et corps spirituel – le corps, principe « terrestre » et « l’âme », principe soi-disant « céleste, lumineux ».
La conception « unifiante » qu’a Paul – on dit aujourd’hui « holistique » – de la personne humaine est valable aussi bien pour cette vie terrestre que pour la vie à venir !
Dans ce passage, l'argumentation de Paul est d'autant plus forte qu'il utilise un langage accessible à tous, avec des images concrètes qui stimulent notre imagination. L'apôtre nous parle de la résurrection d’une manière non dogmatique, mettant en avant la force créatrice de Dieu.

Oraison

De ton Esprit, Dieu de vérité,
nous avons reçu la grâce de savoir
que le Christ est ressuscité;
fortifie la foi et l’espérance de ton peuple;
ne laisse pas le doute entamer
notre confiance dans la promesse de résurrection
que toi-même nous as faite,
en Jésus, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 34-17 (du recueil Alléluia)

Nous te chantons, Ressuscité