mardi 04 février 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 42 (41)

Mon âme a soif de Dieu

 
2
Comme un cerf altéré
 
 
   cherche l’eau vive, *
 
 
ainsi mon âme te cherche
 
 
   toi, mon Dieu.

 
3
Mon âme a soif de Dieu,
 
 
   le Dieu vivant ; *
 
 
quand pourrai-je m’avancer,
 
 
   paraître face à Dieu ?

 
4
Je n’ai d’autre pain que mes larmes,
 
 
   le jour, la nuit, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

 
5
Je me souviens,
 
 
   et mon âme déborde : *
 
 
en ce temps-là,
 
 
   je franchissais les portails !

 
 
Je conduisais vers la maison de mon Dieu
 
 
   la multitude en fête, *
 
 
parmi les cris de joie
 
 
   et les actions de grâce.

6
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

 
          ~

 
7
Si mon âme se désole,
 
 
   je me souviens de toi, *
 
 
depuis les terres du Jourdain et de l’Hermon,
 
 
   depuis mon humble montagne.

 
8
L’abîme appelant l’abîme
 
 
   à la voix de tes cataractes, *
 
 
la masse de tes flots et de tes vagues
 
 
   a passé sur moi.

 
9
Au long du jour, le Seigneur
 
 
   m’envoie son amour ; *
 
 
et la nuit, son chant est avec moi,
 
 
   prière au Dieu de ma vie.

 
10
Je dirai à Dieu, mon rocher :
 
 
   « Pourquoi m’oublies-tu ? *
 
 
Pourquoi vais-je assombri,
 
 
   pressé par l’ennemi ? »

 
11
Outragé par mes adversaires,
 
 
   je suis meurtri jusqu’aux os, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

12
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 8, v. 23-34

23
 Jésus monte dans la barque et ses disciples l'accompagnent.
24
 Tout à coup, une grande tempête se met à souffler sur le lac. Les vagues vont bientôt recouvrir la barque, et Jésus dort.
25
 Les disciples s'approchent de lui, ils le réveillent en disant: "Seigneur, sauve-nous! Nous allons mourir!"
26
 Jésus leur dit: "Pourquoi est-ce que vous avez peur? Vous n'avez pas beaucoup de foi!" Alors il se lève, il menace le vent et l'eau, et tout devient très calme.
27
 Tous sont très étonnés et disent: "Qui donc est cet homme? Même le vent et l'eau lui obéissent!"
28
 Jésus arrive de l'autre côté du lac, dans le pays des Gadaréniens. Deux hommes sortent du cimetière et ils viennent à sa rencontre. Ils ont des esprits mauvais en eux. Ils sont très dangereux, et personne n'ose passer par ce chemin.
29
 Ils se mettent à crier: "Fils de Dieu, qu'est-ce que tu nous veux? Est-ce que tu es venu ici pour nous punir avant le moment fixé par Dieu?"
30
 Un peu plus loin, il y a un grand troupeau de cochons, en train de chercher leur nourriture.
31
 Les esprits mauvais supplient Jésus en disant: "Si tu veux nous chasser, envoie-nous dans ce troupeau de cochons!"
32
 Jésus leur dit: "Allez-y!" Les esprits mauvais sortent des deux hommes et ils entrent dans les cochons. Alors tout le troupeau se précipite du haut de la pente dans le lac, et les cochons se noient.
33
 Les gardiens du troupeau partent en courant. Ils vont à la ville. Ils racontent tout ce qui s'est passé et ce qui est arrivé aux deux hommes.
34
 Tous les habitants de la ville sortent pour aller à la rencontre de Jésus. Quand ils le voient, ils le supplient en disant: "Quitte notre pays!"

Commentaire

Tempêtes au-dehors comme au-dedans !

A nouveau, Jésus agit avec autorité et se révèle maître et souverain. Totalement serein, au point de dormir au cœur de la tempête ! Son autorité, après avoir été confrontée à la loi et à la maladie, s’étend dorénavant sur les éléments naturels puis sur les forces psychiques.
La tempête en effet ne sévit pas qu’à l’extérieur. Même sans être confronté aux péripéties de la navigation antique, il m’arrive d’être au cœur de la tempête, celle qui se déchaîne parfois dans ma tête et dans mon cœur. Et c’est bien là que retentit cette phrase : « Comme ta foi est singulière ! » Quand la tempête fait rage dans ma vie, ma foi n’est pas niée ou évaluée, mais elle est interpellée, appelée à se dévoiler sans faux-semblants. En matière de foi, il n’y a pas de modèle universel, mais uniquement des expressions particulières, appelées à évoluer, se confronter au réel, aller de surprise en surprise, de tempêtes en apaisements.
Une histoire de porcs, de possédés et de cimetières ? Non, ce n’est pas le scénario étrange d’un film burlesque mais une invitation à voir au-delà de l’étrange.
Le pouvoir de Jésus s’étend jusque sur les forces du mal, qui rendent les armes et suggèrent elles-mêmes une solution pour avoir la paix ! Impressionnée, la population locale elle aussi préfère congédier celui qui ose venir faire des vagues.
Ce récit m’invite à croire que le mal ne sera jamais le plus fort et que c’est à un Autre qu’appartient le dernier mot ! Jésus prête à ces morts vivants une attention nouvelle qui leur permette de vivre à nouveau parmi les vivants.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de bonté,
tu veilles sur ce monde que tu as créé.
Viens à notre secours lorsque le mal menace,
et par ta parole, donne-nous
de le combattre chaque jour.
Par Jésus Christ, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 47-02 (du recueil Alléluia)

Notre barque est en danger