lundi 04 février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 112 (111)

Heureux qui craint le Seigneur

 
1
Alléluia !

 
 
Heureux qui craint le Seigneur,
 
 
qui aime entièrement sa volonté !
 
2
Sa lignée sera puissante sur la terre ;
 
 
la race des justes est bénie.

 
3
Les richesses affluent dans sa maison :
 
 
à jamais se maintiendra sa justice.
 
4
Lumière des cœurs droits,
 
 
 il s’est levé dans les ténèbres,
 
 
homme de justice, de tendresse et de pitié.

 
5
L’homme de bien a pitié, il partage ;
 
 
il mène ses affaires avec droiture.
 
6
Cet homme jamais ne tombera ;
 
 
toujours on fera mémoire du juste.

 
7
Il ne craint pas l’annonce d’un malheur :
 
 
le cœur ferme, il s’appuie sur le Seigneur.
 
8
Son cœur est confiant, il ne craint pas :
 
 
il verra ce que valaient ses oppresseurs.

 
9
À pleines mains, il donne au pauvre ; †
 
 
à jamais se maintiendra sa justice,
 
 
sa puissance grandira, et sa gloire !

 
10
L’impie le voit et s’irrite ; †
 
 
il grince des dents et se détruit.
 
 
L’ambition des impies se perdra.

Lectures du jour


Première épître à Timothée, Chap. 6, v. 1-10

1
 Tous ceux qui sont esclaves doivent penser ceci: leurs maîtres sont dignes d'un grand respect. Alors on ne se moquera pas du nom de Dieu ni de notre enseignement.
2
 Les esclaves qui ont des maîtres croyants sont leurs frères. Mais ce n'est pas une raison pour que ces esclaves leur manquent de respect. Au contraire, ils doivent les servir encore mieux. En effet, ces maîtres qui profitent de leurs services sont des croyants aimés de Dieu. Voilà ce que tu dois enseigner et recommander.
3
 Il y a des gens qui enseignent des erreurs. Ils ne suivent pas les vraies paroles de notre Seigneur Jésus-Christ, ni l'enseignement qui va avec notre foi. 4 Ce sont des gens que l'orgueil rend aveugles. Ce sont des ignorants, des malades qui discutent et se battent sur des mots. Cela provoque des jalousies, des disputes, des insultes, des soupçons méchants,
4
Ce sont des gens que l'orgueil rend aveugles. Ce sont des ignorants, des malades qui discutent et se battent sur des mots. Cela provoque des jalousies, des disputes, des insultes, des soupçons méchants,
5
 des discussions sans fin entre personnes qui ont l'intelligence tordue. Ils ne voient plus la vérité. Ils pensent que la foi en Dieu est un moyen pour devenir riches.
6
 C'est vrai, la foi en Dieu est une grande richesse, à une condition: il faut se contenter de ce qu'on a.
7
 Nous n'avons rien apporté sur cette terre, et nous ne pouvons rien emporter non plus.
8
 Alors, si nous avons de quoi manger et nous habiller, cela doit nous suffire.
9
 Mais ceux qui veulent devenir riches tombent dans la tentation. De nombreux désirs stupides et dangereux les prennent au piège. Ils conduisent les gens vers la mort et les détruisent.
10
 Oui, la racine de tous les malheurs, c'est l'amour de l'argent. Plusieurs l'ont trop cherché, c'est pourquoi ils se sont perdus loin de la foi. Ils ont beaucoup souffert, et c'est leur faute.

Commentaire

Que faire ?

Que faire aujourd’hui de ces recommandations aux esclaves ? Elles peuvent en tous cas rappeler le respect humain – et même fraternel – que les subordonnés doivent aux personnes en situation de responsabilité (enseignants, patrons, par ex.). Même s’il reste primordial et évangélique que les responsables respectent tout particulièrement ceux qui sont sous leur autorité.

Ce qui est dit au sujet de ceux qui enseignent d’autres doctrines, cherchant avant tout à se faire de l’argent, qui sont aveuglés par l’orgueil, m’a renvoyé à l’exemple de Paul. Lui qui prenait garde de ne pas être à charge de la communauté dans laquelle il séjournait, et qui disait avec force (dans les Corinthiennes et les Thessaloniciennes) mettre son orgueil dans la foi active, l’amour qui se met en quatre, et l’espérance persévérante de cette communauté …

Les versets 6 à 10 invitent à se contenter de ce qu’on a, pour autant qu’on dispose de ce qu’il faut pour vivre, et à ne pas amasser. Et si nous en faisions un sujet de réflexion pendant quelques jours, en attirant notre attention sur ce que nous avons, pour en être reconnaissants, et sur ce que nous avons peut-être en trop... ?

Les derniers versets m’ont amené à relire la parabole de Luc 8, en particulier le v. 14 interpellant ceux qui entendent l’évangile, et qui, du fait des soucis, des richesses et des plaisirs de la vie, sont étouffés en cours de route, et n’arrivent pas à maturité… et nous, où en sommes-nous ?
Prions pour que le Seigneur nous donne le courage des choix, le courage d’être nous-mêmes, comme il veut que nous soyons, et que son Esprit nous accorde de faire Eglise avec les possibilités et les personnes qu’il met sur notre chemin.

Sujets de prière

Oraison

Dieu très bon,
ta générosité est à l’image de ton amour infini.
Nous t’en prions, aide-nous à mettre notre confiance
plus en ta bonté qui demeure
qu’en nos oeuvres ou nos richesse qui passent,
par Jésus Christ, ton Fils notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 52-17 (du recueil Alléluia)

Libres de nos chaînes