vendredi 04 décembre 2015

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

vendredi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 124 (123)

Le filet s’est rompu

 
1
Sans le Seigneur qui était pour nous,
 
 
   — qu’Israël le redise — †
 
2
sans le Seigneur qui était pour nous
 
 
   quand des hommes nous assaillirent, *
 
3
alors ils nous avalaient tout vivants,
 
 
   dans le feu de leur colère.

 
4
Alors le flot passait sur nous,
 
 
   le torrent nous submergeait ; *
 
5
alors nous étions submergés
 
 
   par les flots en furie.

 
6
Béni soit le Seigneur *
 
 
qui n’a pas fait de nous
 
 
 la proie de leurs dents !

 
7
Comme un oiseau, nous avons échappé
 
 
   au filet du chasseur ; *
 
 
le filet s’est rompu :
 
 
   nous avons échappé.

 
8
Notre secours est le nom du Seigneur *
 
 
qui a fait le ciel et la terre.

Lectures du jour


Première épître aux Thessaloniciens, Chap. 4, v. 13-18

13
 Frères et sœurs, nous voulons vous faire connaître la vérité au sujet des morts. Ainsi vous ne serez pas tristes comme les autres qui n'ont aucune espérance.
14
 Nous croyons que Jésus est mort et qu'il s'est relevé de la mort. Donc, de la même façon, ceux qui sont morts avec Jésus en croyant en lui, Dieu les réunira à Jésus.
15
 Oui, voici ce que nous disons, d'après une parole du Seigneur: nous qui serons encore vivants quand le Seigneur viendra, nous ne passerons pas avant ceux qui sont morts.
16
 On entendra un signal, la voix du chef des anges, le son de la trompette de Dieu. Alors le Seigneur lui-même descendra du ciel. Ceux qui sont morts en croyant au Christ, se relèveront de la mort les premiers.
17
 Ensuite, nous qui serons encore vivants, nous serons emportés ensemble avec eux sur les nuages, en montant vers le Seigneur pour le rencontrer. Et ainsi nous serons avec le Seigneur pour toujours.
18
 Alors, encouragez-vous les uns les autres avec ces paroles.

Commentaire

Mourir pour toujours?

Mourir avant le retour de Jésus-Christ, est-ce mourir pour toujours? La question est cruciale, et elle est peut-être la raison principale de cette première lettre de l’apôtre à une communauté naissante.
La réponse est claire et sans faille: Non, continuez d’espérer, «selon une parole, un enseignement du Seigneur…» (v. 15), soyez différents des gens sans foi, par votre confiance en la vie et par votre confiance en la mort. Tous et toutes, affirme-t-il catégoriquement, morts et ressuscités, ou encore vivants ici et maintenant, «nous serons enlevés… à la rencontre du Seigneur…, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur» (v. 17).
La résurrection ne dépend pas de nous. Elle arrive «automatiquement» – comme il est dit de la semence dans la parabole (Mc 4, 26-29) – «en Jésus-Christ mort pour nous, afin que veillant ou dormant, nous vivions alors unis à lui» (vv. 5 et 10). Voilà pour rassurer, avertir, apaiser les sauvés que nous sommes d’ores et déjà.
Eh oui, il y aura des événements étranges, un signal fort: voix d’archange et son de trompette accompagneront le Christ dans sa descente du ciel auprès des morts et dans l’élévation des vivants dans les nuées. Ce sera tout apocalyptique, à la fois extraordinaire, mystérieux et en plénitude. Cela devrait nous suffire! On n’a pas fini d’en parler…

Sujets de prière

Oraison

Nous t’en prions, Dieu de clarté,
que la splendeur de ta gloire se lève en nos cœurs,
et l’avènement de ton Fils unique,
dissipant les dernières ombres de la nuit,
fera voir au grand jour
que nous sommes fils de la lumière,
car il est vivant
et il règne pour les siècles des siècles.

Cantique 31-23 (du recueil Alléluia)

Jour de grâce