mercredi 04 avril 2018

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mercredi de Pâques

Complément

Psaume

Psaume 147a (146), 1-11

Le Seigneur élève les humbles

 
1
Alléluia !

 
 
   Il est bon de fêter notre Dieu,
 
 
   il est beau de chanter sa louange !

 
2
Le Seigneur rebâtit Jérusalem,
 
 
il rassemble les déportés d’Israël ;
 
3
il guérit les cœurs brisés
 
 
et soigne leurs blessures.

 
4
Il compte le nombre des étoiles,
 
 
il donne à chacune un nom ;
 
5
il est grand, il est fort, notre Maître :
 
 
nul n’a mesuré son intelligence.
 
6
Le Seigneur élève les humbles
 
 
et rabaisse jusqu’à terre les impies.

 
7
   Entonnez pour le Seigneur l’action de grâce,
 
 
   jouez pour notre Dieu sur la cithare !

 
8
Il couvre le ciel de nuages,
 
 
il prépare la pluie pour la terre ;
 
 
il fait germer l’herbe sur les montagnes
 
 
et les plantes pour l’usage des hommes ;
 
9
il donne leur pâture aux troupeaux,
 
 
aux petits du corbeau qui la réclament.

 
10
La force des chevaux n’est pas ce qu’il aime,
 
 
ni la vigueur des guerriers, ce qui lui plaît ;
 
11
mais le Seigneur se plaît
 
 
 avec ceux qui le craignent,
 
 
avec ceux qui espèrent son amour.

Lectures du jour


Première épître aux Corinthiens, Chap. 15, v. 29-34

29
 Certains se font baptiser pour les morts. À quoi cela leur sert-il? En tout cas, si les morts ne se réveillent pas, pourquoi ces gens-là se font-ils baptiser à leur place?
30
 Et nous, pourquoi est-ce que nous menons sans arrêt une vie dangereuse?
31
 Je risque la mort tous les jours. C'est vrai, frères et sœurs, aussi vrai que je suis fier de vous dans le Christ Jésus, notre Seigneur.
32
 À Éphèse, j'ai lutté contre des gens, de vraies bêtes sauvages. Si c'est seulement pour des raisons humaines, qu'est-ce que j'ai gagné? Si les morts ne se réveillent pas,"mangeons et buvons, car demain nous mourrons".
33
 Attention!"Les mauvais amis poussent à faire le mal."
34
 Retrouvez votre bon sens, il le faut, et ne péchez pas! Oui, il y en a parmi vous qui ne connaissent pas Dieu. Je dis cela, et c'est une honte pour vous.

Commentaire

La résurrection comme force

Dans ce passage, Paul explique les conséquences du déni de la résurrection des morts et, à l’inverse, ce qu’implique dans notre vie de foi le fait de croire en la résurrection. C’est une invitation à nous demander comment nous traduisons cela dans notre vie chrétienne : quels sont les changements apportés à notre perception de la vie, à notre manière d'être et de nous comporter avec ceux qui nous entourent ?

Paul avait appris qu'à Corinthe, on baptisait des morts. Il explique alors aux Corinthiens qu'on ne peut pas baptiser les morts tout en professant que la mort constitue la fin de tout puisqu’il n’y aurait pas de résurrection !

Abordant la question du baptême, l'apôtre touche un aspect cher au cœur des Corinthiens : ceux-ci voyaient en lui le signe distinctif et identitaire de l’agrégation à leur communauté. Paul leur montre alors que le baptême n'a de sens que dans la foi en la résurrection des morts, qui prend sa source en celle de la résurrection du Christ.
A cet argument Paul ajoute celui de son histoire personnelle, de son expérience vécue : la mission qu’il accomplit s’est révélée pour lui source de dangers multiples, de combats souvent. Il fait voir alors quel est le sens de son apostolat, comment celui-ci s'enracine dans l’espérance de la résurrection.

Pour nous aussi, appelés que nous sommes à imiter l’apôtre – comme il se dit lui-même imitateur du Christ – la croyance en la résurrection doit s’intégrer à notre expérience et notre espérance.

Oraison

O Dieu,
qui as donné à ton peuple ton propre Fils Jésus-Christ
comme le Pain vivant descendu du ciel,
nourris-nous tous de ce pain de vie
qui donne le salut au monde.
Qu’ainsi nous demeurions en lui et lui en nous,
et que son Eglise soit tout entière animée
de sa vie divine et immortelle,
lui qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit
dans les siècles sans fin.

Cantique 48-08 (du recueil Alléluia)

Frères, ne pleurez pas