lundi 30 septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 71 (70), 1-15

Tu me feras vivre à nouveau

 
1
En toi, Seigneur, j’ai mon refuge :
 
 
garde-moi d’être humilié pour toujours.
 
2
Dans ta justice, défends-moi, libère-moi,
 
 
tends l’oreille vers moi, et sauve-moi.

 
3
Sois le rocher qui m’accueille,
 
 
 toujours accessible ; *
 
 
tu as résolu de me sauver :
 
 
 ma forteresse et mon roc, c’est toi !

 
4
Mon Dieu, libère-moi des mains de l’impie,
 
 
des prises du fourbe et du violent.
 
5
Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance,
 
 
mon appui dès ma jeunesse.

 
6
Toi, mon soutien dès avant ma naissance, †
 
 
tu m’as choisi dès le ventre de ma mère ;
 
 
tu seras ma louange toujours !

 
7
Pour beaucoup, je fus comme un prodige ;
 
 
tu as été mon secours et ma force.
 
8
Je n’avais que ta louange à la bouche,
 
 
tout le jour, ta splendeur.

 
          ~

 
9
Ne me rejette pas
 
 
 maintenant que j’ai vieilli ; *
 
 
alors que décline ma vigueur,
 
 
 ne m’abandonne pas.

 
10
Mes ennemis parlent contre moi,
 
 
ils me surveillent et se concertent.
 
11
Ils disent : « Dieu l’abandonne !
 
 
Traquez-le, empoignez-le, il n’a pas de défenseur ! »

 
12
Dieu, ne sois pas loin de moi ;
 
 
mon Dieu, viens vite à mon secours !
 
13
Qu’ils soient humiliés, anéantis,
 
 
 ceux qui se dressent contre moi ; *
 
 
qu’ils soient couverts de honte et d’infamie,
 
 
 ceux qui veulent mon malheur !

 
          ~

 
14
Et moi qui ne cesse d’espérer,
 
 
j’ajoute encore à ta louange.
 
15
Ma bouche annonce tout le jour †
 
 
tes actes de justice et de salut ;
 
 
(je n’en connais pas le nombre).

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 1, v. 8-17

8
 Tout d'abord, je remercie mon Dieu par Jésus-Christ pour vous tous, parce qu'on parle de votre foi dans le monde entier.
9
 Quand j'annonce la Bonne Nouvelle du Fils de Dieu, je sers Dieu de tout mon cœur. Et lui, il sait que je dis la vérité: quand je prie, je dis toujours vos noms,
10
 et je demande sans cesse de pouvoir aller chez vous, si Dieu le veut.
11
 Oui, j'ai très envie de vous voir pour partager avec vous les dons de l'Esprit Saint, alors vous serez plus forts.
12
 Ou plus exactement, quand je serai auprès de vous, la foi que nous avons, vous et moi, nous encouragera tous.
13
 Frères et sœurs chrétiens, je ne veux pas que vous ignoriez ceci: j'ai eu plusieurs fois l'intention d'aller chez vous, mais jusqu'à maintenant, je n'ai pas pu le faire. J'espérais obtenir de bons résultats, chez vous comme dans les autres pays.
14
 Je dois m'occuper de tous, des gens civilisés et de ceux qui ne le sont pas, des gens instruits et des ignorants.
15
 Je désire donc vivement vous annoncer la Bonne Nouvelle, à vous aussi qui habitez à Rome.
16
 Je n'ai pas honte d'annoncer la Bonne Nouvelle. Elle est la puissance de Dieu pour sauver tous ceux qui croient: les Juifs d'abord, les autres ensuite.
17
 En effet, la Bonne Nouvelle montre ceci: Dieu reconnaît les êtres humains comme justes quand ils croient en lui, et cette foi suffit. Oui, dans les Livres Saints, on lit: "Celui qui croit en Dieu est juste, et ainsi, il aura la vie."

Commentaire

Formidables ! ... ou fort minables ?

« Vous êtes des gens formidables, et je me réjouis de vous rencontrer enfin pour partager ce qui nous lie, malgré le fait que nous ne nous connaissions pas – sinon de réputation ! »
Lorsque le propos est aussi enthousiaste, on redoute le petit « mais... » qui viendrait ruiner les efforts précédents. S’il ne figure pas ici en toutes lettres, il me semble néanmoins perceptible.
Car enfin, il faudrait savoir : les chrétiens de Rome, ont-ils reçu ou non la foi et l'Evangile ? A lire le désir manifeste de Paul, on peut en douter et se dire que la bienveillance des premières lignes cache une ambition plus délicate.
Le propos serait-il donc moins détaché et désintéressé qu'il y paraît ?
N'y aurait-il pas, là aussi, deux ou trois choses que Paul s'appliquerait à mettre au point au moyen de sa lettre – certes avec moins de « pointu » que dans celles aux Galates ou aux Corinthiens, lesquels n'avaient pas été épargnés, tant s'en faut, par la critique et des « sermons » appelant au redressement ?
L'ironie à peine voilée du propos ne veut-elle pas dire que les Romains, s'ils croient compter parmi les gens épris de culture et de sagesse, auraient tort de s'abstraire trop vite du groupe des ignorants ?
Sans quoi, pourquoi Paul aurait-il l'ambition de leur annoncer l'Evangile quand même ?
Quelle claque !
Parce qu'elle sera passée par une autocritique sans concession, la tradition chrétienne pourra recevoir avec fierté cette dynamique, cet élan qui lui viennent de Dieu et qui tracent leur sillon tout droit dans le cœur des humains : « Qui est juste par la foi vivra. »

Sujets de prière

Oraison

O Christ, notre Seigneur,
Tu es le chemin, la vérité et la vie:
hors de toi nous nous égarons,
nous ne pouvons rien comprendre,
et ce n’est pas vivre que vivre sans toi;
veille sur nos pensées, nos paroles et nos actes,
et garde-nous tout ce jour,
afin que nos œuvres soient voulues
et accomplies en ton nom,
béni aux siècles des siècles.

Cantique 67 B (du recueil Alléluia)

Seigneur, accorde-nous ta grâce