Jeudi 30 Mars 2017

Temps

Temps du carême

Semaine

Jeudi de la quatrième semaine

Complément

Psaume

Psaume 25 (24), 1-11

Dans ton amour, ne m’oublie pas

 
1
Vers toi, Seigneur, j’élève mon âme, *
 
2
vers toi, mon Dieu.

 
          ~

 
 
Je m’appuie sur toi : épargne-moi la honte ;
 
 
ne laisse pas triompher mon ennemi.
 
3
Pour qui espère en toi, pas de honte,
 
 
mais honte et déception pour qui trahit.

 
4
Seigneur, enseigne-moi tes voies,
 
 
fais-moi connaître ta route.
 
5
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
 
 
car tu es le Dieu qui me sauve.

 
 
C’est toi que j’espère tout le jour
 
 
en raison de ta bonté, Seigneur.
 
6
Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
 
 
ton amour qui est de toujours.
 
7
Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ;
 
 
dans ton amour, ne m’oublie pas.

 
          ~

 
8
Il est droit, il est bon, le Seigneur,
 
 
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
 
9
Sa justice dirige les humbles,
 
 
il enseigne aux humbles son chemin.

 
10
Les voies du Seigneur sont amour et vérité
 
 
pour qui veille à son alliance et à ses lois.
 
11
À cause de ton nom, Seigneur,
 
 
pardonne ma faute : elle est grande.

Lectures du jour

Commentaire

Un chemin de deuil

Ces versets reprennent l’accusation que nous commentions hier, mais y ajoutant l’idée terrible que, dans les violences juives à l’encontre de Jésus et ses disciples s’accomplira le jugement de Dieu contre les pharisiens.
A quoi tout cela va-t-il aboutir ?
Pour Jésus, c’est clair, à la violence : « vous en tuerez et mettrez en croix, vous flagellerez et pourchasserez… ». Une occasion vous sera ainsi donnée de mettre le comble à vos crimes : comme vous avez rejetés les envoyés de Dieu dans le passé, vous allez rejeter les miens – d’ailleurs ce comportement se manifeste déjà par le réseau que vous avez mis en place dans chaque ville (24c) pour espionner, organiser la délation et traquer.
Les invectives terribles et les prophéties de catastrophe cèdent maintenant le pas à l’expression de la tristesse du Christ – une sorte d’élégie, mais le parallèle de Luc dit : « Jésus pleura » – qui pourtant débouche sur l’annonce de son prochain retour. « Désormais vous ne me verrez plus, jusqu’à ce que vous disiez … » (v. 39) : ce verset doit insinuer, comme en un langage convenu, que le Christ qui va mourir rejeté par son peuple reviendra un jour, acclamé comme Roi par ce même peuple.

Invective et lamentation. Colère et tristesse devant l’échec d’un projet auquel on a donné toute sa vie : qu’est-ce qui est le plus facile à exprimer ? On pourrait dire que Jésus nous montre un processus de deuil – négation, colère, tristesse, acceptation, espérance. Il ose la tristesse, l’aveu de faiblesse, car il veut rester sous la protection et la conduite de son Père.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
tu aimes toutes tes créatures
et tu ne se ressens de mépris
pour aucune de tes œuvres.
Ne regarde pas nos péchés
mais renouvelle-nous par ton Esprit,
afin que nous accueillions avec gratitude
ce temps favorable,
ce temps de retour vers toi
et de réconciliation entre nous tes enfants.
Par le Christ notre Seigneur.

Cantique 33-01 (du recueil Alléluia)

O Jésus, notre frère