Jeudi 30 Juillet 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 43 (42)

Jusqu’en ta demeure

 
1
Rends-moi justice, ô mon Dieu, défends ma cause
 
 
   contre un peuple sans foi ; *
 
 
de l’homme qui ruse et trahit,
 
 
   libère-moi.

 
2
C’est toi, Dieu, ma forteresse :
 
 
   pourquoi me rejeter ? *
 
 
Pourquoi vais-je assombri,
 
 
   pressé par l’ennemi ?

 
3
Envoie ta lumière et ta vérité :
 
 
   qu’elles guident mes pas *
 
 
et me conduisent à ta montagne sainte,
 
 
   jusqu’en ta demeure.

 
4
J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu,
 
 
   vers Dieu qui est toute ma joie ; *
 
 
je te rendrai grâce avec ma harpe,
 
 
   Dieu, mon Dieu !

5
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

Lectures du jour

Commentaire

Cinq mille… et les autres

Ce qui est raconté ici est non seulement rapporté dans les quatre évangiles, mais chez Marc et Matthieu il est même raconté une seconde fois!
Il faut donc affirmer qu'il s'agit d'un événement réel du point de vue historique, auquel on a accordé une grande importance dans l'Eglise primitive.
Mais une question demeure: le premier témoin de ce haut fait, qu'en a-t-il vraiment vu de ses yeux?
Car si la tradition orale a, en cours de sa transmission, ‘miraculé’ cette distribution, elle n'a certainement pas, à l'origine, voulu affirmer qu'un simple panier de pique-nique a été transformé en boulangerie industrielle et en marché aux poissons! Tant il est vrai que l'esprit de force reçu par Jésus aurait hésité à aller jusqu'à suspendre les lois de la création telles que voulues par le Créateur, son Père …
Ce qui s'est objectivement passé restera à jamais un mystère, un silence riche de sens.
Quel est alors l’enseignement qui se cache derrière ce festin d'affamés?
Dans tous les cas, la quatrième requête de la prière du Notre Père ne parvient pas vainement à ses oreilles, car Dieu n'est pas absent des réalités quotidiennes de notre existence. Dieu ne veut pas que les hommes aient faim...
A défaut d'une autre interprétation, on a compris qu'un acte fort de Jésus exige pour (de) la chrétienté que personne ne manque de quoi vivre: «Donnez-leur vous-mêmes à manger», nous dit Jésus.
Les douze paniers de restes sont pour nous le rappel que notre terre a encore de quoi nourrir les affamés, au-delà même du nécessaire.
Pour autant qu'on le partage.

Sujets de prière

Oraison

O toi qui disais à tes disciples
devant les multitudes affamées
« Donnez-leur vous-mêmes à manger »,
enseigne-nous à aider nos frères et nos sœurs
de nos mains, de nos pensées, de nos prières,
à partager nos ressources
et à alléger le travail d’autrui
afin que tu puisses bénir notre labeur quotidien;
et Seigneur, hâte le jour
où chacun jouira des fruits de son travail
et trouvera en toi sa paix.

Cantique 46-12 (du recueil Alléluia)

Seigneur, quand j'aurai faim