lundi 30 décembre 2019

Temps

Temps de Noël

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 18 , 2-18

Il m’a libéré, car il m’aime

 
2
Je t’aime, Seigneur, ma force :
 
 
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
 
3
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
 
 
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

 
4
Louange à Dieu ! †
 
 
Quand je fais appel au Seigneur, *
 
 
je suis sauvé de tous mes ennemis.

 
          ~

 
5
Les liens de la mort m’entouraient,
 
 
le torrent fatal m’épouvantait ;
 
6
des liens infernaux m’étreignaient :
 
 
j’étais pris aux pièges de la mort.

 
7
Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur ;
 
 
vers mon Dieu, je lançai un cri ;
 
 
de son temple il entend ma voix :
 
 
mon cri parvient à ses oreilles.

 
8
La terre titube et tremble, †
 
 
les assises des montagnes frémissent,
 
 
secouées par l’explosion de sa colère.

 
9
Une fumée sort de ses narines, †
 
 
de sa bouche, un feu qui dévore,
 
 
une gerbe de charbons embrasés.

 
10
Il incline les cieux et descend,
 
 
une sombre nuée sous ses pieds :
 
11
d’un kéroub, il fait sa monture,
 
 
il vole sur les ailes du vent.

 
          ~

 
12
Il se cache au sein des ténèbres †
 
 
et dans leurs replis se dérobe :
 
 
nuées sur nuées, ténèbres diluviennes.

 
13
Une lueur le précède, †
 
 
ses nuages déferlent :
 
 
grêle et gerbes de feu.

 
14
Tonnerre du Seigneur dans le ciel, *
 
 
le Très-Haut fait entendre sa voix :
 
 
 grêle et gerbes de feu.
 
15
De tous côtés, il tire des flèches,
 
 
il décoche des éclairs, il répand la terreur.

 
16
Alors le fond des mers se découvrit,
 
 
les assises du monde apparurent,
 
 
sous ta voix menaçante, Seigneur,
 
 
au souffle qu’exhalait ta colère.

 
17
Des hauteurs il tend la main pour me saisir,
 
 
il me retire du gouffre des eaux ;
 
18
il me délivre d’un puissant ennemi,
 
 
d’adversaires plus forts que moi.

Lectures du jour


Première épître de Jean, Chap. 3, v. 1-10

1
 Voyez: le Père nous aime tellement qu'il nous appelle ses enfants, et c'est vrai, nous sommes ses enfants! Mais le monde ne nous connaît pas, parce qu'il n'a pas connu Dieu.
2
 Amis très chers, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons plus tard, cela reste encore caché. Voici ce que nous savons: quand le Christ paraîtra, nous le verrons comme il est, alors nous lui ressemblerons.
3
 Tous ceux qui espèrent cela du Christ se rendent purs comme lui est pur.
4
 Tous ceux qui commettent des péchés luttent contre Dieu. En effet, commettre des péchés, c'est lutter contre Dieu.
5
 Vous le savez: Jésus-Christ est venu pour enlever les péchés, et en lui il n'y a pas de péché.
6
 Tous ceux qui restent unis à lui ne commettent plus de péchés. Tous ceux qui commettent des péchés ne voient pas Jésus-Christ, ils ne le connaissent pas non plus.
7
 Mes enfants, faites attention, ne vous laissez pas tromper! Si quelqu'un fait ce qui est juste, il est juste comme Jésus-Christ est juste.
8
 Si quelqu'un commet des péchés, il appartient à l'esprit du mal, parce que l'esprit du mal est pécheur depuis le début. Pourquoi le Fils de Dieu est-il venu? Il est venu pour détruire les actions de l'esprit du mal.
9
 Tous ceux qui sont enfants de Dieu ne commettent plus de péchés. En effet, la parole de Dieu reste en eux comme une semence. Ils ne peuvent plus commettre de péchés, parce qu'ils sont enfants de Dieu.
10
 Voici comment on distingue les enfants de Dieu et les enfants de l'esprit du mal: tous ceux qui ne font pas ce qui est juste, ou qui n'aiment pas leurs frères et leurs sœurs, ils n'appartiennent pas à Dieu.

Commentaire

Enfants de Dieu

Nous sommes donc enfants de Dieu, Jean l’affirme par deux fois, en employant un présent qui souligne que c'est un don que Dieu nous fait. «Tu es mon fils bien-aimé», avait dit le Père au baptême de Jésus. De même à notre baptême, nous devenons à notre tour enfants de Dieu. Nous entrons alors, à la suite du Christ, dans une tout autre dimension de notre vie, même s'il faut parfois une existence entière pour le découvrir. Enfants de Dieu, nous serons transformés, devenant semblables à lui, nous le verrons, et nous serons purifiés. Mais cette espérance ne se réalisera pas comme par magie: nous aurons notre part à accomplir.
Calvin appelle cela la sanctification. Voilà la véritable transformation et aussi la véritable espérance sur laquelle nous mettons le cap. Mais comme souvent dans la foi, si tout est donné, tout reste à faire!
La purification opérée par le Christ devrait nous rendre transparents à Dieu. Cependant le péché nous rend opaques, voire fermés, tant à la présence de Dieu qu'à l'amour de notre prochain (v. 10). De cela, Christ nous libère. Mais alors, comment comprendre l'affirmation du verset 6 autrement que comme notre intention profonde, sans cesse démentie dans les faits, de faire effort pour vivre l'amour fraternel sans jamais y parvenir pleinement?
Pécheurs nous sommes en effet, trop souvent découragés par nos échecs. Mais alors, lecteur, lectrice, oublierais-tu que «là où le péché a proliféré, la grâce a surabondé» (Rm 5,20)? Oui, véritablement, tout est grâce!

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
tu nous as donné ton Fils unique
en le revêtant de notre nature;
en lui, tu nous as fait naître de nouveau
comme tes enfants d’adoption;
accorde-nous la grâce
d’être renouvelés jour après jour
par l’action de ton Saint-Esprit,
au nom de Jésus-Christ, notre Sauveur.

Cantique 32-21 (du recueil Alléluia)

Dieu fidèle, Dieu très bon