mercredi 30 décembre 2015

Temps

Temps de Noël

Semaine

mercredi de l'octave de Noël

Complément

Psaume

Psaume 139 (138), 1-12

Seigneur, tu sais

 
1
Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! †
 
2
Tu sais quand je m’assois, quand je me lève ;
 
 
de très loin, tu pénètres mes pensées.

 
3
Que je marche ou me repose, tu le vois,
 
 
tous mes chemins te sont familiers.
 
4
Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres,
 
 
déjà, Seigneur, tu le sais.

 
5
Tu me devances et me poursuis, tu m’enserres,
 
 
tu as mis la main sur moi.
 
6
Savoir prodigieux qui me dépasse,
 
 
hauteur que je ne puis atteindre !

 
7
Où donc aller, loin de ton souffle ?
 
 
où m’enfuir, loin de ta face ?
 
8
Je gravis les cieux : tu es là ;
 
 
je descends chez les morts : te voici.

 
9
Je prends les ailes de l’aurore
 
 
et me pose au-delà des mers :
 
10
même là, ta main me conduit,
 
 
ta main droite me saisit.

 
          ~

 
11
J’avais dit : « Les ténèbres m’écrasent ! »
 
 
mais la nuit devient lumière autour de moi.
 
12
Même la ténèbre pour toi n’est pas ténèbre,
 
 
et la nuit comme le jour est lumière !

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 40, v. 25-31

25
Le Dieu saint demande: "À qui pouvez-vous me comparer? Qui peut être égal à moi?"
26
Levez les yeux au ciel et voyez: Qui a créé les étoiles? Qui les fait défiler en bon ordre comme des soldats? Celui qui les appelle toutes par leur nom. Sa puissance et son pouvoir sont si grands qu’aucune étoile ne manque à l’appel.
27
Israël, peuple de Jacob, pourquoi est-ce que tu te plains en disant: "Le Seigneur ne voit pas ce qui m’arrive. Il ne défend pas mon droit."
28
Pourtant, le Seigneur est Dieu depuis toujours et pour toujours. Tu ne sais pas cela? Tu ne l’as donc pas entendu dire? Il a créé toute la terre. Il ne manque jamais de force, il n’est jamais fatigué. Personne ne peut mesurer la profondeur de son intelligence.
29
Il redonne des forces à celui qui en manque, il rend courage à celui qui est épuisé.
30
Les jeunes eux-mêmes deviennent faibles et se fatiguent. Même les meilleurs tombent.
31
Mais ceux qui mettent leur espoir dans le Seigneur retrouvent des forces nouvelles. Ils s’envolent comme des aigles, ils courent sans se fatiguer, ils avancent sans s’épuiser.

Commentaire

Espérer, c’est prendre des forces

Lever bien haut les yeux… c’est regarder loin! Ce regard lointain permet de voir Dieu à l’œuvre.
Fait curieux, lorsque nous voulons contempler son action, nous avons tendance à regarder le passé. Et plus c’est ancien, plus il nous semble y voir clair… Ce regard passéiste nous invite surtout à quelque nostalgie, au constat que «ce n’est plus comme avant».
Dieu a agi dans le passé. C’est vrai, et il est bon de s’en souvenir. Mais il agit aussi devant nous.
Si voir l’avenir n’est pas en notre pouvoir, l’espérance nous permet d’entrevoir pourtant ce qui est déjà à l’œuvre, et même ce qui est déjà réalisé. Le royaume de Dieu s’étend devant nous. Par la foi, nous savons où porter nos pas lorsque nous nous mettons en marche.
Espérer, c’est autant prendre des forces dans le passé que d’en puiser dans les promesses de Dieu. Si le passé parfois peut se faire lourd à porter, les promesses et l’espérance, jamais! Elles sont même une source d’énergie considérable. Ce n’est pas moi qui le dis, mais Esaïe: «Ceux qui espèrent dans le SEIGNEUR retrempent leur énergie.» Vingt-cinq siècles plus tard, expérimentons combien c’est toujours vrai.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel, qui habites une lumière inaccessible,
mais qui te fais connaître à ceux qui te cherchent,
donne-nous ce que nos cœurs demandent,
selon ta volonté,
délivre-nous de tout mal
et accueille-nous dans ton Royaume,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 32-21 (du recueil Alléluia)

Dieu fidèle, Dieu très bon