mardi 30 avril 2019

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 113 (112)

Béni soit le nom du Seigneur

 
1
Alléluia !

 
 
Louez, serviteurs du Seigneur,
 
 
louez le nom du Seigneur !
 
2
Béni soit le nom du Seigneur,
 
 
maintenant et pour les siècles des siècles !
 
3
Du levant au couchant du soleil,
 
 
loué soit le nom du Seigneur !

 
4
Le Seigneur domine tous les peuples,
 
 
sa gloire domine les cieux.
 
5
Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ?
 
 
Lui, il siège là-haut.
 
6
Mais il abaisse son regard
 
 
vers le ciel et vers la terre.

 
7
De la poussière il relève le faible,
 
 
il retire le pauvre de la cendre
 
8
pour qu’il siège parmi les princes,
 
 
parmi les princes de son peuple.
 
9
Il installe en sa maison la femme stérile,
 
 
heureuse mère au milieu de ses fils.

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 24, v. 44-49

44
 "Quand j'étais encore avec vous, je vous ai dit: "Tout ce que disent à mon sujet la loi de Moïse, les livres des prophètes et les Psaumes, tout cela doit se réaliser.""
45
 Alors Jésus leur ouvre l'intelligence pour qu'ils comprennent les Livres Saints.
46
 Il leur dit: "Voici ce qui est écrit dans les Livres Saints: le Messie va souffrir et, le troisième jour, il se relèvera de la mort.
47
 En son nom, voici ce qu'on annoncera à tous les peuples, en commençant par Jérusalem: "Changez votre vie, et Dieu pardonnera vos péchés!"
48
 C'est vous qui êtes les témoins de cela.
49
 Et moi, je vais vous envoyer ce que mon Père a promis, mais vous devez rester dans la ville en attendant de recevoir la puissance de Dieu."

Commentaire

Je vous l’avais bien dit ! Souvenez-vous, maintenant !

Luc paraît avoir résumé dans ces quelques versets les instructions que le Christ ressuscité donna à ses disciples durant les 40 jours qui précédèrent l’Ascension.
Il leur rappelle son enseignement, du temps où il était encore avec eux d’une manière qui est maintenant révolue, en soulignant deux choses.
Premièrement, il les avait prévenus de ce qui vient de se passer et s’ils en ont été étonnés, c’est qu’ils n’avaient pas compris et même ne s’en étaient pas souvenus.
Deuxièmement, il relève que ce qu’il leur avait dit à son sujet était conforme au témoignage des Ecritures en toutes leurs parties. Ici encore résonne le terrible « il fallait » qui exprime la nécessité divine des souffrances, de la mort et de la résurrection du Fils de Dieu.
Mais l’intelligence et la raison humaines sont d’elles-mêmes inaptes à comprendre la Bible si Jésus ressuscité n’ouvre les esprits et si Dieu ne fait descendre son Esprit. C’est bien le miracle qui s’est passé sur le chemin et dans l’auberge d’Emmaüs.
Il n’y a rien de plus grand dans l’histoire du monde avant la naissance du Christ que ces quelques hommes de l’Ancien Testament qui attendent, espèrent et voient venir la grande lumière salvatrice de Dieu.
Maintenant, cette lumière est là.
Et pourtant, les disciples qui font suite à ces hommes ne sont pas dispensés de l’attente. Maintenant, l’accomplissement est là et ils sont encore sous le signe de la promesse.
C’est pourquoi le Christ leur dit : « Restez dans la ville jusqu’à ce que la puissance d’en haut descende sur vous ! » Pas d’espérance sans attente active et dispositions transitoires de sauvegarde : la foi et le partage dans la joie avec tous.

Sujets de prière

Oraison

Dieu vivant, Père très bon,
tu nous as réconciliés avec toi
par la mort et la résurrection de ton Fils.
Accorde-nous de saisir avec foi un si grand mystère;
remplis nos cœurs de joie et d’espérance,
et soutiens-nous tous les jours par ce gage du salut
que nous a acquis Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 36-04 (du recueil Alléluia)

Dieu fait de nous